Plein ecran

Gilets jaunes : la patronne de l’IGPN réfute « totalement » le terme de violences policières

14/06

265 enquêtes judiciaires ont été ouvertes et confiées à l’IGPN après des signalements pour contester l’usage de la violence par les forces de l’ordre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Plus de 40% sont closes et transmises aux autorités judiciaires. A ce jour », aucune faute d’un fonctionnaire n’a pu être révélée selon la directrice de l’IGPN.

Tout usage de la force est violent, rappelle-t-elle. Les policiers ont la loi pour eux, il faut déterminer si cet usage est légitime ou illégitime ».

[…] Face aux dénonciations d’une justice à double vitesse entre des gilets jaunes jugés en comparution immédiate au lendemain des faits présumés et des policiers pas immédiatement poursuivis. Brigitte Jullien, la directrice de l’IGPN, a répondu par la pédagogie rappelant qu’à certaines périodes ces derniers mois, la centaine d’enquêteurs s’est entièrement consacrée à ces dossiers gilets jaunes afin de déterminer si l’usage de la force est légitime ou illégitime. Des investigations compliquées et longues à mener.

«  Il y a des enquêtes dans lesquelles on ne sait même pas par quoi a été causé la blessure« , insiste Brigitte Jullien. […]

news.yahoo

Bordeaux (33) : violente rixe au milieu des terrasses bondées
Montpellier (34): ils remplaçaient les publicités par des affiches en faveur de l'accueil des migrants

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu