Plein ecran

Lutte contre les groupuscules d’extrême droite : un rapport parlementaire met en garde contre une « nouvelle tentation terroriste d’ultra-droite »

13/06

La commission d’enquête « sur la lutte contre les groupuscules d’extrême droite en France » rend publiques ses conclusions ce jeudi.

Créée à l’initiative du groupe La France Insoumise, qui a fait usage de son « droit de tirage », cette commission d’enquête avait notamment pour but d’étudier les raisons de « la recrudescence des agressions commises » par les membres de ces groupuscules. Elle était également une réponse au projet d’attentat qui avait visé en 2017 Jean-Luc Mélenchon ainsi que Christophe Castaner.

Le rapport, rédigé par le député La République en Marche Adrien Morenas, formule une trentaine de propositions et met en garde contre l’émergence d’un risque « terroriste » d’ultra-droite. (…)

Par ailleurs, Muriel Ressiguier, la présidente LFI de la commission d’enquête, et Adrien Morenas s’accordent sur un point : l’existence d’une « nouvelle tentation terroriste d’ultra-droite » qui « doit être prise en compte avec sérieux ».

La menace prendrait, selon le rapport, deux formes. La première émane de groupes de type « survivaliste ». Composés d’une dizaine de personnes, ces « enfants du 13 novembre », comme les nomme l’ancien directeur général de la sécurité intérieure Patrick Calvar, se considèrent « en guerre contre le péril étranger » et comptent « riposter », notamment en « réaction aux attentats islamistes que la France a connus ces dernières années ».

« Riposter »

La menace provient ensuite de « loups solitaires », comme Maxime Brunerie, qui avait tenté de tuer le président de la République, Jacques Chirac, le 14 juillet 2002. Selon une commission d’enquête du Sénat, 611 personnes étaient détenues pour terrorisme au 1er février 2018 : « 505 appartenaient aux réseaux djihadistes et 28 à l’extrême droite. » (…)

Muriel Ressiguier (LFI) veut dissoudre Génération Identitaire

Malgré leur nombre relativement limité, les militants d’ultra-droite livrent, selon le rapport, une « véritable guerre de l’information ou de la désinformation » sur Internet, qui leur permet, avec l’aide d’une « galaxie de comptes ou faux comptes », de « diffuser leurs idées », de « recruter » ou encore de « renforcer leurs communautés ».

Une « minorité agissante et bruyante » parvient à démultiplier sa visibilité et son influence dans ces différents espaces et à les rendre « toxiques ».
– Rapport sur la lutte contre les groupuscules d’extrême droite en France

(…)

lcp.fr

Suède : 90 % des migrants marocains se disant "mineurs" sont en réalité des adultes, révèle la police suédoise
Dessau (All.) : Une petite fille de 9 ans violée par un migrant nigérien. "Elle pleurait et était couverte de sang" (MàJ : manifestation)

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu