Plein ecran

«Gilets jaunes» : prison ferme requise pour avoir dégradé le temple maçonnique de Tarbes

06/06

Des peines allant de 3 mois jusqu’à 2 ans de prison ferme ont été requises jeudi à l’encontre de 6 personnes – quatre hommes et deux femmes – suspectées d’avoir commis début mars des dégradations dans le temple maçonnique de Tarbes (Hautes-Pyrénées) en marge d’une manifestation des «gilets jaunes».

Le procureur de Tarbes Pierre Aurignac a également demandé un mandat de dépôt pour 4 d’entre eux ainsi qu’une interdiction de manifester pour l’ensemble des huit prévenus. Des amendes de 2000 euros ont été requises contre deux prévenus, moins impliqués. Le jugement est attendu tard dans la soirée. Selon le magistrat, les prévenus ont reconnu avoir fait partie du mouvement des «gilets jeunes», la plupart depuis l’origine en novembre.

Dans son réquisitoire, le procureur a parlé «de dégradations exceptionnelles parce qu’on s’en est pris à un lieu de culte ou de confession, là où la République doit garantir la liberté de penser. Ça faisait un moment qu’on entendait parler des francs-maçons sur les réseaux sociaux. Ce qui a été visé, c’est le symbole. Ces dégradations ne sont pas banales, elles sont sous-tendues par la haine». […]

Le Figaro

Méditerranée : la Tunisie refuse de laisser débarquer 75 migrants (MàJ : ils veulent aller en Europe et menacent de se jeter à l'eau)
Paris : interpellation du président de la Confédération africaine de football (CAF)

Commentaires

X
Accueil
Menu