Plein ecran

Hommage national aux deux soldats d’élite tués au Burkina Faso lors du sauvetage de deux touristes (MàJ)

J-4


12/05/19



La mère d’Arnaud Beltrame juge le comportement des ex-otages « très égoïste »

“Arnaud a agi en France, pas sur un théâtre de guerre, et les otages su Super U de Trèbes étaient pris au dépourvu dans leur vie quotidienne”, explique Nicolle Beltrame dans les lignes du JDD ce dimanche 12 mai.

 “Les deux touristes, Patrick Pique et Laurent Lassimouillas, eux, sont allés dans une zone excessivement dangereuse pour du loisir, pour un plaisir personnel. Je trouve ça très égoïste », juge-t-elle.

11/05/19

Les deux victimes faisaient partie de l’unité la plus prestigieuse de l’armée française : le commando Hubert, le seul basé en méditerranée, à Saint-Mandrier-sur-Mer.

Ce matin, au marché du village, le sacrifice des deux soldats est dans tous les esprits… Après le choc de la nouvelle, la tristesse laisse place à une certaine colère.


Interrogé sur les deux otages français, enlevés le 1er mai pendant un séjour touristique au Bénin, Jean-Yves Le Drian a pointé la dangerosité prévisible de l’endroit où ils se trouvaient. « La zone où étaient nos compatriotes était considérée depuis déjà pas mal de temps comme une zone rouge, c’est-à-dire une zone où il ne faut pas aller, où on prend des risques majeurs en allant », a-t-il souligné. « Je pense qu’il faut que tous ceux qui veulent faire du tourisme dans ces pays s’informent auparavant (…) »

« Le message que je peux délivrer comme ministre des Affaires étrangères est que la plus grande précaution doit être prise dans ces régions pour éviter que de tels enlèvements n’aient lieu, et pour éviter des sacrifices de nos soldats », a-t-il insisté. (Europe 1)


10/05/19


Les deux militaires, tués par deux ravisseurs lors de l’opération, étaient deux sous-officiers du commando d’action sous-marine Hubert, l’un des sept commandos de la Marine Nationale, d’après les informations de cette dernière. Hubert est considéré comme le plus prestigieux des groupes militaires, et comme l’unité de forces spéciales la plus sélective de toute l’Armée française. Il a pour spécialité le contre-terrorisme et la libération d’otages, mais aussi l’action subaquatique.

Cédric de Pierrepont, né en 1986, entre dans l’Armée en 2004, à 18 ans. Recrue d’exception, il termine en 2005 premier (sur quarante-sept candidats) de son cours de Brevet élémentaire. (…) C’est en 2012 qu’il intègre le réputé commando Hubert, dont il prend les fonctions de chef de groupe commando en avril 2018. (…)

Alain Bertoncello, né en 1991, entre dans la Marine Nationale en rejoignant l’école de maistrance le 14 février 2011. Un an plus tard, il choisit la spécialité de fusilier marin et réussit son stage commando la même année. Il passe ensuite cinq ans au sein du commando Jaubert, l’une des six autres unités de la Marine Nationale, obtient le brevet de nageur de combat en 2017 et rejoint en juillet 2017 le commando Hubert. (…)

(…) Le Figaro


Les deux Français, Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, venaient de se marier et étaient en voyage de noce lorsqu’ils ont été enlevés le 1er mai dernier alors qu’ils visitaient dans le parc national de la Pendjari, dans le nord du Bénin. (…) Cette zone, confrontée à des infiltrations islamistes depuis un an, incitait à soupçonner un enlèvement par un groupe djihadiste. Les autorités françaises avaient, comme à leur habitude dans ces dossiers, gardé le silence, se contentant d’affirmer avoir lancé des recherches.

(…) Le Figaro


Les deux touristes français disparus depuis le 1er mai alors qu’ils étaient en vacances dans le parc de la Pendjari, au Bénin, ont été libérés. C’est ce qu’annonce l’Elysée dans un communiqué vendredi 10 mai. « Le président de la République se félicite de la libération de quatre otages au Sahel, dont nos deux compatriotes, M. Patrick Picque et M. Laurent Lassimouillas », peut-on lire. Une citoyenne américaine et une ressortissante sud-coréenne ont également été libérées.

« Cette libération a pu être obtenue grâce à une opération militaire, conduite par les forces françaises dans la nuit de jeudi à vendredi, au nord du Burkina Faso », précise le communiqué. Au cours de cette intervention, « deux militaires ont trouvé la mort au combat, le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello, tous deux officiers mariniers au sein du commandement des opérations spéciales ».

Franceinfo

Sur YouTube, la nouvelle star de l'extrême droite est une Américaine de 14 ans
Saint-Denis (93) : Un dîner caritatif au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec des dhijadistes anti-occidentaux

Commentaires

Accueil
Menu
X