Plein ecran

Potentiellement un demi-million de travailleurs pakistanais en Roumanie ? Le chiffre de la presse pakistanaise était faux (MàJ)

J-5

[…]
Les autorités roumaines réfutent pourtant le chiffre de 500.000 travailleurs pakistanais, tout comme celui d’un million à long terme que l’on retrouve dans les articles de la presse pakistanaise ainsi que dans la bouche de la présidente du Rassemblement National. « Les discussions n’ont pas porté sur des quotas ou des chiffres concernant un éventuel transfert de travailleurs du Pakistan, ni sur des actions concrètes dans cette direction », tient à souligner l’ambassade. Ce chiffre a pu avoir été donné, à tort, par le gouvernement pakistanais puisque que les autorités roumaines nous précisent : « Suite aux démarches de l’ambassadeur roumain à Islamabad, le communiqué officiel des autorités pakistanaises a été modifié le même jour, afin qu’il reflète d’une manière fidèle et correcte les discussions. »

L’ancienne version n’est plus disponible en ligne. Le communiqué mis à jour, indique que « la Roumanie est en manque de main d’oeuvre et qu’elle a le potentiel d’importer jusqu’à un million de travailleurs qualifiés et non qualifiés, venant du monde entier. » Ce million correspondrait donc au besoin de main d’oeuvre global et reste à prendre avec des pincettes. Aujourd’hui, les immigrés présents en Roumanie, qu’ils viennent en tant que travailleur ou non, sont en premier lieu issus d’Italie (13.700 ressortissants) selon les données de 2016, et de Moldavie (9.100 ressortissants). La France est le 5ème plus grand pourvoyeur d’immigrés dans le pays (5.300 ressortissants).
[…]

LCI


01/05/2019

ISLAMABAD: Nicolae Goia, ambassadeur de Roumanie au Pakistan, a invité Zulfikar Bukhari, assistant spécial du Premier ministre pour les Pakistanais d’outre-mer et au développement des ressources humaines, à débattre sur des questions d’intérêts mutuels.

Les deux dignitaires ont discuté de l’exportation de main-d’œuvre vers la Roumanie et ont convenu de créer un mécanisme permettant une migration sûre et sécurisée des travailleurs pakistanais vers la Roumanie.

L’ambassadeur de Roumanie a informé le SAPM (assistant spécial du Premier ministre) des récents développements survenus en Roumanie et du scénario qui se dessine après le Brexit.

L’Ambassadeur a déclaré que la Roumanie avait un besoin urgent de main-d’œuvre et que son pays pouvait importer jusqu’à un million de travailleurs qualifiés et non qualifiés.

[NDLR FDS: la population roumaine, établie en Roumanie serait inférieure à 20 millions d’individus]

La pénurie de main-d’œuvre en Roumanie résulte de la fuite de la main-d’œuvre locale dans les États d’Europe occidentale.

L’Ambassadeur a exposé en détail le marché du travail de son pays et a informé l’Assistant spécial que la Roumanie avait [notamment] besoin d’au moins 40 000 chauffeurs et qu’il était prêt à accueillir un maximum de Pakistanais.

En plus de cela, des médecins, des ingénieurs, des ouvriers du bâtiment et des spécialistes de l’IT seront nécessaires. La demande actuelle en Roumanie offre une opportunité sans précédent au Pakistan, a-t-il ajouté.

[NDLR: La population pakistanaise est supérieure à 200 millions d’individus]

Zulfikar Bukhari a déclaré qu’il travaillait déjà avec l’Allemagne pour exporter de la main-d’œuvre, la plus qualifiée, conformément aux objectifs du pays pour 2020.

Plus tôt cette année, l’Allemagne avait promis de faire venir des experts en robotique et en mécanique quantique, ainsi que d’autres travailleurs qualifiés du Pakistan.

Bukhari a déclaré que nous concentrions [le Pakistan] notre attention sur le développement des compétences de la main-d’œuvre pakistanaise. Les agences donatrices internationales (*) sont engagées pour investir dans des instituts de formation professionnelle.

[NDLR: les « International Donor Agencies » (*) sont des agences d’aide au développement fournissant une aide ou/et une assistance régionale et internationale au développement, réparties entre organisations nationales (principalement des pays de l’OCDE) et internationales (pays en développement)]

Les demandes du marché du travail mondial sont prises en compte pour doter la main-d’œuvre d’une expertise technologique moderne, a-t-il ajouté.

Bukhari a déclaré que malgré le fait qu’une opportunité sans précédent soit présentée au Pakistan, nous devons encore travailler sur le cadre juridique qui garantira la migration sûre  et qui protège juridiquement les travailleurs pakistanais.

Les deux dignitaires ont convenu d’élaborer un plan en créant un groupe de travail composé de responsables de la mission roumaine et du ministère de l’outre-mer [coté Pakistanais], chargés de définir un mécanisme permettant d’éliminer les risques d’exploitation des travailleurs dans le pays hôte.

Bukhari a également souligné la nécessité d’ajuster [les compétences professionnelles] les chauffeurs revenant des pays du Golfe pour le marché roumain.

L’ambassadeur a accepté d’adapter le plus grand nombre de chauffeurs dès que possible, dès lors que la mission roumaine aura transmis la demande officielle et que le mécanisme sera mis au point.


Traduction FDeSouche d’un article de The News International

The News International ou The News est un journal pakistanais en langue anglaise. Il est le journal grand format, le plus diffusé du pays. Il est détenu par un groupe indépendant qui possède d’autres journaux.

Une intervenante face à Cohn-Bendit : « Une immigration extra-européenne arrivée en France amène une islamisation qui est un danger pour la paix civile »
Quand Evry organise sa propre Coupe d'Afrique des Nations même les plus grandes stars du foot se prêtent au jeu

Commentaires

Accueil
Menu
X