Plein ecran

La Mosquée de Paris publierait des textes assumant une théologie islamique hostile au judaïsme et au christianisme

23/04

L’ouvrage Histoire de l’islamisation française dénonce la teneur de certains textes jugés hostiles au judaïsme et au christianisme, sur le site de la mosquée de Paris.

Les apôtres auraient-ils inventé des histoires pour s’approprier la généalogie d’Abraham, au détriment des musulmans ? Les « sources juives » sont-elles faites de « légendes immorales » ? Et les « niaiseries » bibliques doivent-elles être jugées avec une « indulgence souriante » ? Voici quelques-unes des questions que le lecteur non averti du site Internet de la Mosquée de Paris pourrait se poser, à la lecture de certains textes controversés, en ligne depuis 2017.

Récemment, un ouvrage collectif anonyme intitulé Histoire de l’islamisation française 1979-2019 (Ed. L’artilleur) leur a donné un écho polémique. Selon les auteurs de cette enquête, ces textes assument comme jamais auparavant une théologie islamique hostile au judaïsme et au christianisme. Ils seraient d’autant plus malvenus dans le contexte actuel, où le nombre d’actes antisémites explose en France (183 en 2017, soit +74% en un an, d’après le Ministère de l’Intérieur), tout comme celui des actes antichrétiens (1063).

[…]

L’article dans son intégralité sur l’Express


Le livre en question:
La France, de près ou de loin, côtoie l’islam depuis ses débuts. De la conquête de l’Espagne et la maîtrise de la Méditerranée jusqu’aux guerres de décolonisation, en dehors de quelques rares périodes d’accalmie, cette relation ne fut qu’une longue suite de guerres et de conflits.
Mais, depuis la fin des années soixante et l’arrivée en métropole d’une immigration musulmane de plus en plus importante, un changement majeur s’est produit : l’islam ne fait plus seulement valoir ses revendications au-delà des frontières mais au coeur de l’hexagone. Préceptes vestimentaires et alimentaires, place de la religion à l’école et dans l’entreprise, liberté d’expression et de conscience, statut de la femme, relations avec les fidèles d’autres religions : depuis maintenant quarante ans les élites politiques et médiatiques se voient sans cesse confrontées au défi d’une religion puissante qui n’a jamais rien cédé. Qu’ont-elles fait, qu’ont-elles dit et écrit pour défendre notre bien commun, la République ? Quasiment rien.
C’est ce renoncement que ce livre se propose de rappeler, sans y ajouter quoi que ce soit. Rappeler les faits, les décisions. Redonner à lire les textes et les discours qui les ont accompagnés, tels qu’ils furent écrits et prononcés, au mot près. Dire l’histoire telle qu’elle fut et telle qu’elle avance. Sous nos yeux.
Belgique : Les élèves ne veulent plus du cours de morale et de religion catholique, le cours de religion islamique en plein boom
Barcelone (Espagne): un Marocain arrêté après avoir agressé sexuellement et mutilé une femme

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu