Plein ecran

Mayotte. Annick Girardin dénonce une «responsabilité générale» face à l’immigration clandestine

22/04

En visite à Mayotte, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a expliqué que l’État ne pourrait pas à lui seul endiguer l’immigration clandestine en provenance des îles Comores.

À Mayotte, « on ne fera pas de miracle » contre l’immigration clandestine, car « on ne pourra pas mettre de barrage tout autour » de l’île, a déclaré la ministre des Outre-mer Annick Girardin dimanche 21 avril sur place. La ministre est en déplacement dans le 101e département français jusqu’à mardi et a présenté dimanche en présence d’élus et de représentants des services de l’Etat les avancées du « Plan d’action pour l’avenir de Mayotte ».

Ce plan avait été acté en mai dernier suite au mouvement social contre l’insécurité qui avait totalement paralysé le territoire début 2018. Aux deux élus qui se sont plaints de la « foule d’immigration qui ne s’arrête pas« , Annick Girardin a répondu que ce « n’était pas pour (se) défausser » mais « qu’il y a une responsabilité générale » en désignant les Mahorais qui encouragent l’immigration clandestine en hébergeant ou en faisant travailler des clandestins. « Je n’ai jamais vu un territoire qui cultive autant d’ambiguïté« , a renchéri le président du tribunal de grande instance de Mayotte, Laurent Sabatier, estimant lui aussi qu’il y a « une part de responsabilité citoyenne« . […]

actu.orange

Pays-Bas : Lynchage filmé d'une jeune fille à Rotterdam
Notre-Dame de Paris : le dessin qui a aidé les pompiers le soir de l'incendie et qui évoque bien deux foyers

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu