Plein ecran

Epidémie d’ebola en RDC : un groupe rebelle ouvre le feu sur l’équipe de médecins, un épidémiologiste de l’OMS tué

20/04

[…]
« Aujourd’hui, le docteur Richard Valery Mouzoko Kiboung, un épidémioligiste déployé par l’OMS contre Ebola en RDC, a été tué dans une attaque contre l’hôpital universitaire de Butembo. Deux autres personnes ont été blessées dans l’attaque mais seraient dans un état stable », a précisé l’OMS dans un communiqué en fin de soirée.

« Nous sommes scandalisés par cette attaque: les professionnels de santé et les équipements sanitaires ne doivent jamais être des cibles », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en rendant hommage à la victime.age à la victime.
[…]

« Il présidait une réunion avec son équipe lorsque trois hommes armés ont fait irruption dans la salle et ont ouvert le feu sur les équipes », a détaillé le ministère de la Santé dans son bulletin quotidien vendredi soir.

« Un médecin local et un chauffeur ont également été blessés dans l’attaque. Les assaillants ont, par ailleurs, incendié des véhicules et le triage construit à l’entrée de l’hôpital », ajoute le ministère de la Santé.
[…]

Il s’agit de la deuxième épidémie la plus grave dans l’histoire du virus à fièvre hémorragique, après celle qui a tué plus de 11.000 personnes en Afrique de l’Ouest en 2014.

Dans cette zone du Nord Kivu, la riposte anti-Ebola est compliquée par la présence de groupes armés, et par les « résistances » d’une partie de la population (déni de la maladie, refus de la prévention, des soins, des enterrements « dignes et sécurisés » conduits par la Croix rouge).

Le nombre de décès et de cas avérés a nettement augmenté ces dernières semaines à Butembo et à Katwa, après de précédentes attaques contre les deux centres de traitement d’Ebola (CTE) de ces localités voisines. Douze personnes sont mortes pour la seule journée de jeudi, d’après le ministère de la Santé.

« Nous n’avons pas d’autre choix que de suspendre nos activités jusqu’à nouvel ordre », avait alors annoncé l’organisation Médecins sans frontière (MSF), laissant en première ligne l’OMS et l’Unicef avec le ministère congolais de la Santé.
[…]

TV5 Monde

Canada : il écrase mortellement un cycliste et invoque le racisme de la police pour se justifier d'avoir détruit les preuves. Il échappe à la prison
Dijon : ils “draguent” une jeune femme, elle refuse, ils la frappent

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu