Plein ecran

Contes (06): agression d’un membre de l’association pro-migrants « Roya Citoyenne » (MàJ: 4 Nigérians seront jugés dans le cadre de cette attaque raciste)

07/05

07/05/2019

L’enquête sur la violente agression commise en pleine nuit sur un membre d’une association et connu pour héberger des migrants par une bande armée à Contes, s’est achevée. Au total six personnes seront traduites en justice en janvier prochain

[…]

Tous les protagonistes ont été entendus en garde à vue. Aucun n’a été placé en détention provisoire.

Quatre Nigérians comparaîtront pour violences en réunion commises avec armes, et deux Contois devront répondre de violences en réunion avec destruction et utilisation d’armes et dégradation de véhicules, avec la circonstance aggravante que les faits ont été commis en raison de l’appartenance à une race ou une ethnie déterminée.

Nice Matin


27/04/2019

Mais les bruits circulent : « Des voisins ont entendu ‘‘Sale arabe, sale noir’’.»

Nice Matin


[…] La justice n’a pas tardé à établir les faits, avec l’aide des gendarmes. « Il a été constaté des violences réciproques en deux temps », révèle au Figaro le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre. Dans un premier temps, un groupe d’individus parmi lesquels les quatre Nigérians, munis de couteaux, de bâtons et de tessons de bouteille, a maille à partir avec des jeunes, entaillant l’un d’eux au torse et à la main.

Circonstance aggravante

Ce dernier trouve des renforts et revient au domicile où les Nigérians sont hébergés pour se déchaîner sur ses occupants et le véhicule du locataire. Les quatre Africains sont aujourd’hui renvoyés devant le tribunal correctionnel pour violences en réunion commises avec armes. Deux de leurs assaillants sont poursuivis pour violences en réunion avec destruction et utilisation d’armes, et dégradation de véhicule.

Circonstance aggravante pour ces derniers, les faits ont été commis « en raison de l’appartenance à une race ou une ethnie déterminée». « Des propos sans aucune ambiguïté racistes » ont été tenus, souligne le procureur (…) audience fixée au 7 janvier prochain (…).

lefigaro.fr


19/04/2019

Il aurait été victime d’un véritable déchaînement de violence commis par une quinzaine de personnes, armées pour certaines. Le parquet de Nice a ouvert une enquête après l’agression d’un militant de Roya citoyenne commise, selon cette association d’aide aux migrants, à son domicile. Une première personne a été entendue en garde à vue, puis laissée libre. D’autres auditions sont prévues, a précisé le parquet.

Roya citoyenne a dénoncé ce vendredi, dans un communiqué, une « sauvage agression » dont a été victime à son domicile l’un de ses membres, connu pour héberger en permanence des demandeurs d’asile à Contes, au-dessus de Nice.

« Ils ont détruit son véhicule et saccagé son appartement »

Les faits remontent à la nuit de samedi à dimanche. « Une quinzaine de jeunes, certains munis d’armes blanches […] ont entièrement détruit son véhicule, brisé toutes les vitres de son appartement, saccagé par des objets lancés depuis l’extérieur », précise l’association.

[…]

20 Minutes

La corruption des élites africaines : "Un cancer qui tue" les institutions et les peuples
Saint-Étienne (42) : soixante-dix tombes profanées, trois jeunes filles en garde à vue

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu