Plein ecran

Paris. Le plan d’action pour les quartiers populaires : «Des agents de sécurité faciliteront la circulation des femmes dans l’espace public»

17/04

Chargé en novembre dernier par Anne Hidalgo d’une mission sur les quartiers populaires de la capitale, le premier adjoint (PS) Emmanuel Grégoire nous dévoile en avant-première le « plan d’action » qu’il présentera ce lundi. Objectif : renforcer l’action de la Ville sur la sécurité, l’espace public et l’amélioration de la vie quotidienne, notamment dans le nord-est parisien.

Sur la place de la Chapelle et ses abords, des agents de sécurité faciliteront la circulation des femmes dans l’espace public, rendue difficile par la présence en très grand nombre de jeunes hommes.

Pourquoi ce plan d’action ?

Il faut d’abord rappeler qu’on investit massivement dans les quartiers populaires depuis 2001. Depuis 2014, c’est même un euro sur quatre investis alors qu’ils représentent 16,5 % de la population parisienne. Seulement, depuis 2015, ces quartiers ont été confrontés à des crises à répétition : les réfugiés, le retour du crack, les mineurs isolés marocains à risque… Après une large consultation et de nombreux échanges sur le terrain, nous avons ciblé des mesures fortes, originales, déployables rapidement, pour améliorer les choses.

Cela concerne en premier lieu la sécurité.

Oui, de façon très volontariste et en particulier sur les Xe, XVIIIe, et XIXe arrondissements. D’ici à cet été, 35 agents de sécurité de la Ville de Paris assureront par exemple une présence 7 jours sur 7 sur l’axe Jaurès (XIXe) – Barbès (XVIIIe) et ses alentours. Parallèlement, 53 agents patrouilleront sur les places, grands axes urbains, les sorties de métro et les parcs et jardins, trop souvent squattés. […] On va aussi interdire les distributions alimentaires (aux migrants NDLR) quand celles-ci se font dans un désordre absolu. On travaille à une charte pour remettre de l’ordre. […]

news.yahoo/Le Parisien

Allemagne: une nouvelle loi sur l’immigration pour faciliter les expulsions
Marine Le Pen et Matteo Salvini se font un nouvel allié en Slovaquie

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu