Plein ecran

Incendie à Notre-Dame de Paris : les compagnons charpentiers des devoirs lancent un appel au gouvernement

17/04

 

Les compagnons se disent prêts à se mettre au chevet de la charpente de Notre Dame de Paris. Après l’incendie spectaculaire de la cathédrale lundi soir, Alain Lespiaucq lance ce mardi un appel à l’union des trois sociétés de compagnons de France. Pour le président national des compagnons charpentiers des devoirs (membre de la Fédération Compagnonnique) cela pourrait représenter jusqu’à 8.000 compagnons charpentiers. Sont concernées, la Fédération Compagnonnique, l’Association Ouvrière et l’Union Compagnonnique.

Pour les compagnons, c’est un juste retour des choses. Leur histoire naît en France au 12ème siècle au moment ou se construit la cathédrale parisienne. Comme des millions de français, Alain Lespiaucq a pleuré devant le spectacle de l’édifice en feu. C’est l’un des compagnons de sa société qui construisit au 19ème siècle la flèche qui est tombé lundi soir. Ce sont des compagnons, les premiers de France, qui ont édifié le monument à partir de 1164.

Les compagnons prêts à reconstruire bénévolement

Alain Lespiaucq alias « Landais la clé des cœurs » est aujourd’hui maître compagnon charpentier à Saint Vincent de Tyrosse (Landes). Durant la nuit de lundi à mardi, le président national des compagnons charpentiers des devoirs a été sollicité par ses collègues. Tous se portent candidats pour reconstruire la « forêt », cette charpente exceptionnelle qui soutenait le toit de la cathédrale. Aux dons financiers (la frontière des 600 millions d’euros a été dépassé mardi) s’ajoutent désormais les dons techniques.

Marine Le Pen et Matteo Salvini se font un nouvel allié en Slovaquie
L’intrigant fichage des Gilets jaunes par les hôpitaux de Paris

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu