Plein ecran

Incendie de Notre-Dame: pour cette candidate québécoise, ce serait le résultat d’une intervention divine reliée à l’interdiction des signes religieux en France

17/04

 

Les commentaires controversés d’une ancienne candidate solidaire sur l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris ont mis Québec solidaire dans l’embarras mardi.

La co-porte-parole de Québec solidaire (QS), Manon Massé, a pris soin de prendre ses distances de celle qui était candidate du parti dans Mont-Royal-Outremont aux dernières élections, Eve Torres, de confession musulmane.

Mme Massé a demandé à cette dernière de se rétracter, estimant que ses propos ne faisaient qu’envenimer le débat autour du projet de loi 21 sur les signes religieux.

Dans un message confus publié puis retiré de sa page Facebook, Mme Torres, qui a déjà fait partie des analystes politiques invités à l’émission La Joute, au réseau TVA, laisse entendre que l’incendie survenu à Paris lundi serait le résultat d’une intervention divine reliée à l’interdiction des signes religieux en France.

Selon Mme Torres, le fait d’interdire les signes religieux peut attiser la colère de « l’ami imaginaire ». Et puis « voilà le résultat ! », selon elle.

(…)

Mme Torres a finalement présenté ses excuses, affirmant que son message était une blague.

L'extrême droite censurée par les médias en Belgique ? Ce que prévoit vraiment le cordon sanitaire
Incendie de Notre-Dame :« Il est possible que l’on ne sache jamais qui est à l’origine de cet incendie… »

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu