Plein ecran

Anderlecht (Belgique) : Nouvelle agression contre une femme voilée ( MàJ : photo du suspect)

11/04

11/04/19

RTL.be


3/04/19

Une femme voilée a été poignardée sur la chaussée de Ninove à Anderlecht (Belgique), hier matin vers 7h20. Laila H.G., 32 ans, a en effet été attaquée par un homme qui lui a asséné un profond coup de couteau à l’abdomen, mettant ainsi ses jours en danger malgré l’intervention rapide des secours. Elle emmenait à l’école ses trois enfants âgés de 8 à 11 ans, qui ont assisté à la scène. Ils ont été pris en charge par les services sociaux et des membres de la famille.

Au micro de la RTBF, le porte-parole du parquet de Bruxelles, Denis Goeman, affirme qu’une information judiciaire a été ouverte pour tentative de meurtre. «On évoque la piste d’une agression raciste, mais ce n’est pas la seule. Il faut rester très prudent tant que l’on n’a pas tous les éléments», a-t-il déclaré. L’auteur de l’attaque étant activement recherché, la police fédérale dit espérer l’identifier grâce aux images des caméras de surveillance et des témoins de l’attaque. Quant à la victime, elle a été opérée et est sortie du bloc opératoire en soirée. Elle a passé la nuit aux soins intensifs, en attendant que les médecins communiquent sur l’évolution de son état de santé ce mercredi.

Il ne s’agit pas de la première attaque visant une femme voilée, mais c’est la plus violente parmi les dernières enregistrées. Le 22 mars en fin de journée à Uccle, deux femmes mères voilées ont été victimes d’une agression islamophobe, alors qu’elles allaient chercher leurs enfants de l’école. Les médias locaux ont rapporté qu’elles avaient été «copieusement insultées par un chauffard», qui disait ne pas aimer les femmes voilée et avait «même volontairement renversé l’une d’elles», blessée légèrement. Le 30 décembre 2018 à Anderlecht, une autre femme voilée avait été violemment frappée au visage par un passant, en revenant des courses avec sa fille de dix ans.

La genèse du génocide rwandais expliquée par Bernard Lugan : "le régime socialiste et Mitterrand ont une responsabilité dans le génocide rwandais, pas l'armée française"
"La violence des réfugiés contre les Allemands est en hausse" (Die Welt)

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu