Plein ecran

Autriche : la victime d’une agression sexuelle poursuivie pour avoir cassé le nez de son agresseur afghan (MàJ : elle est blanchie)

10/04

10/04/19

Une touriste suisse de 21 ans, qui avait cassé le nez d’un homme qui lui avait mis la main aux fesses lors de festivités à Vienne, en Autriche, a bénéficié d’un non-lieu. Le parquet a classé l’affaire, estimant qu’elle avait réagi de façon « appropriée ».

Une jeune femme qui avait cassé le nez d’un homme qui lui avait mis la main aux fesses a bénéficié d’un non-lieu, ayant agi de façon « appropriée », a appris l’AFP mardi auprès du parquet de la capitale autrichienne.

La jeune femme, une touriste suisse âgée de 21 ans, sentant une main baladeuse lors de festivités à Vienne, avait mis son poing dans la figure de son agresseur, lui brisant le nez. Elle faisait face à une enquête pour « coups et blessures volontaires ».

(…) L’incident s’était produit lors de festivités de rue durant la nuit de la Saint-Sylvestre. Selon des témoignages, le suspect, un réfugié afghan âgé de 20 ans, avait auparavant importuné d’autres femmes. Il a toutefois lui aussi bénéficié d’un non-lieu, n’ayant pu être formellement identifié pour ces agressions présumées.

Ouest-France


03/01/19

Vienne (Autriche) – Le fait que la jeune femme fasse l’objet d’une plainte alors qu’elle a vraisemblablement agi en état de légitime défense a déjà suscité de nombreux commentaires indignés sur les réseaux sociaux.

Maria Rösslhumer, avocate, voit là un mauvais signal envoyé aux femmes suite à ce fait divers : fondamentalement tout le monde a le droit de se défendre et les femmes ne devraient pas être découragées.

La police viennoise a dû porter plainte contre la touriste suisse parce qu’elle avait commis « une infraction officielle ».

La plupart du temps, cependant, une telle procédure prend fin pour l’accusé dans le « pire des cas » avec une amende de 150 euros.

Mais il est également possible – comme l’explique le collègue avocat Alfred Boran – que le ministère public mette l’affaire de côté et abandonne les poursuites.

Maria Rösslhumer espère que le juge rendra une décision équitable.

Kurier.at / Heute.at


02/01/19

Victime d’une agression à Vienne durant la Saint-Sylvestre, une Genevoise s’est défendue et a cassé le nez de son agresseur.

Les faits se sont déroulés à Vienne en Autriche durant la nuit de la Saint-Sylvestre. Un Afghan de 20 ans avait déjà importuné plusieurs femmes à l’occasion du Réveillon dans la capitale autrichienne, a explique la police autrichienne.

C’est au moment où il agressait une Genevoise de 21 ans dans un groupe que cette dernière s’est défendue et a frappé l’Afghan. Elle lui a cassé le nez, nécessitant des soins dans un hôpital. Il fait désormais l’objet de poursuite pour soupçon d’agression sexuelle, explique le portail autrichien Heute.

La jeune femme de 21 ans devra également répondre de ses actes, étant accusée de lésion corporelle.

Le Matin

King Bibi - Benyamin Nétanyahou ou la passion du pouvoir (documentaire)
Euro : donnons un visage à nos billets

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu