Plein ecran

Italie : peines réduites à 4 ans et 6 mois pour deux dealers nigérians impliqués dans le meurtre de Pamela, dépecée par un migrant

10/04

Peines réduites pour les deux Nigérians impliqués dans l’enquête sur la mort de Pamela Mastropietro, Lucky Awelima et Desmond Lucky.

Les deux avaient d’abord fait l’objet d’une enquête pour le meurtre de la jeune femme découpée en morceau. Par la suite, ils ont été accusés seulement de trafic de drogue. Précisément pour ces charges le processus judiciaire avait rendu au premier degré de jugement une décision beaucoup plus sévère pour les deux Nigérians, alors que la situation est renversée en appel. En première instance les deux ont été condamnés à 8 ans et 6 ans respectivement. Aujourd’hui, les peines pour les deux ont été réduites à 4 ans et 6 mois.
Avec cette sentence, la Cour d’appel a fondamentalement entendu la demande des avocats des deux Nigérians, reconnaissant la condition atténuante d’absence de casier judiciaire.
Cela n’avait pas été retenu dans l’arrêt de première instance. Il est toutefois important de souligner un aspect non négligeable : Awelima se serait en effet procuré et aurait ensuite cédé la dose d’héroïne que Pamela elle-même a ensuite prise dans l’appartement de Via Split. Bref, le trafiquant qui aurait fourni la drogue à la victime s’est vu imposer une pénalité à rabais. Cet appartement de la Via Split devenu alors un véritable théâtre d’horreurs où la pauvre Pamela trouve la mort. Son corps, d’une violence sans précédent, a été mis en pièces, puis abandonné avec deux valises. Pendant ce temps, le procès pour meurtre se poursuit, Innocent Oseghale restant le principal accusé.

(…) Il Giornale


Rappels :

Italie : « L’Église a payé l’appartement du migrant qui a assassiné Pamela Mastropietro »

Italie : Procès du meurtre de Pamela Mastropietro, les révélations glaçantes d’un témoin clé

Italie : derrière le massacre de la jeune Pamela, plane l’ombre d’un rituel vaudou

Élections en Italie : à Macerata, où Pamela a été sauvagement tuée par des Nigérians, la Ligue de Salvini est passée de 0,6 % en 2013 à 21 % aujourd’hui

Hervé Juvin : "Tout écologue sait qu'aucun système complexe ne survit aux espèces invasives"
Menacé d'expulsion, un Tunisien hébergé à Courville-sur-Eure (28) remporte son bras de fer contre l'État

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu