Plein ecran

Dreux (28): « ils deviennent Français par la langue »

09/04

A Dreux, ils deviennent Français par la langue

[…]

De nombreux mots français posés les uns à côté des autres et, déjà, quelques phrases construites. Originaires du Soudan qu’ils ont fui il y a moins de deux ans, Saïd Hossin, 28 ans, et Sossar Kourssi, 27 ans, tentent de construire leur nouvelle vie à Dreux en apprenant la langue du pays d’accueil.

Pour cela, ils suivent deux fois par semaine les cours intensifs de français prodigués par l’Amitié Internationale Drouaise, dans l’une des grandes salles du centre socio-culturel du Lièvre d’Or, à Dreux. « Si on ne parle pas le français, on ne trouve pas de travail « , raconte Saïd, père d’un garçon de quinze mois.

52 nationalités présentes

Alors, comme ses camarades, Saïd s’accroche et progresse à chaque séance. À ses côtés, d’autres migrants, originaires du Soudan, de Syrie, du Maroc, d’Afghanistan, des pays de l’Est, d’Asie et d’Amérique-du-Sud : 52 nationalités, parmi les 340 élèves, sont présentes au sein de l’AID.

Une association présente à Dreux depuis très longtemps

Les femmes représentent 70% de l’effectif étudiant : « Nombreuses sont celles qui vivent en France depuis très longtemps. Une fois leurs enfants élevés, elles ont envie de travailler et de trouver leur autonomie en maîtrisant mieux la langue française », explique une bénévole de l’association.

[…]

L’Echo Républicain

L'artiste toulousain Colomina expose son "migrant" à Paris
Toulouse (31): un lance-roquette découvert au domicile d'un adolescent connu des services de police

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu