Plein ecran

Le chef de file de la droite européenne veut couper les vivres aux partis « hostiles à l’UE »

27/03

Coup de tonnerre en provenance de Bruxelles : Manfred Weber (CSU), chef de file du Parti populaire européen (PPE), demande que les partis œuvrant à l’encontre des objectifs de l’Union européenne ne reçoivent plus d’aide financière provenant du budget de l’UE. « Les partis européens dont le but est de détruire l’UE, comme les extrémistes de droite de Le Pen ou encore de vastes secteurs de l’AfD, ne devraient plus à l’avenir recevoir d’argent des fonds européens« , a-t-il déclaré au journal Die Welt.

On a bien sûr le droit de critiquer l’Europe, a poursuivi le dirigeant politique. […] « Mais il n’y a au monde aucune institution qui soit assez naïve pour financer ses propres adversaires. Ces partis hostiles à l’Europe paient avec l’argent européen des contribuables leurs campagnes, leurs actions et leurs affiches dont le but est de faire disparaître l’UE. »

Weber a en outre demandé des changements dans le financement des partis européens par des États-tiers. « Il est inquiétant et effrayant d’avoir en Europe des partis qui se laissent influencer dans leur politique par des soutiens financiers d’États-tiers. L’Europe doit veiller à ce que des forces étrangères comme les dirigeants russes et iraniens ou comme le gouvernement de Maduro au Venezuela ne puissent avoir une influence sur la politique menée en Europe. »

Les propos de Weber ont du poids. En tant que chef de file du PPE, ce conservateur a de très grandes chances de succéder en automne, après les élections européennes, à Jean-Claude Juncker comme nouveau président de la Commission de l’UE.

(Traduction Fdesouche)

Die Welt

Europe : avec le Brexit, l'UE est à la croisée des chemins
Résolution du Parlement européen du 26 mars 2019 sur les droits fondamentaux des personnes d’ascendance africaine en Europe

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu