Plein ecran

La folle nuit en boîte de Christophe Castaner : « C’est une vraie connerie » selon des syndicats de police (MàJ)

15/03

15/03/19

À Matignon, pas de commentaire. Invité d’Europe 1 ce vendredi matin, Édouard Philippe indiquait: «Je n’ai aucun commentaire à faire sur la vie privée de Christophe Castaner et le ministre de l’Intérieur a toute ma confiance». Mais dans l’opposition, tout le monde ne se montre pas aussi réservé. Si Brice Hortefeux se dit, au Parisien, «solidaire des premiers flics de France», il indique tout de même: «Quand j’étais au ministère de l’Intérieur, je ne suis allé qu’une fois en boîte de nuit. C’était pour les vœux du syndicat SGP-FO. Et j’étais avec le patron de FO de l’époque, Jean-Claude Mailly!». Sur Twitter, Guillaume Larrivé, secrétaire général délégué des Républicains ne s’abstient pas de livrer son commentaire. «Le vrai problème, ce n’est pas que M. Castaner s’amuse en discothèque, mais qu’il occupe le bureau du ministre de l’Intérieur, en France, en 2019», écrit-il.

Le Figaro


14/03/19

Certains policiers sont très en colère après les révélations exclusives de Closer sur la folle soirée en boîte de nuit passée par Christophe Castaner, le 9 mars dernier.

« C’est une vraie connerie. Difficile d’être crédible et audible après. » Voici le constat d’un policier syndicaliste cité par Le Parisien, vendredi 15 mars, après les révélations exclusives de Closer sur la folle soirée passée en boîte de nuit, le samedi 9 mars, par Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur. « C’est une faute professionnelle quand vous êtes premier flic de France. Samedi, on demandait aux policiers et aux gendarmes une mobilisation sans précédent sur les Gilets jaunes, et nous allons être la risée de tous ! », s’indigne un autre responsable policier dans les colonnes du Parisien.

Rappel des faits : Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, a passé une très chaude nuit, samedi 9 mars, à Paris, et a été filmé en train d’embrasser une inconnue, le tout sur fond de shots de vodka et de musique très poussée, dans un restaurant-boîte branché du VIIIè arrondissement, ainsi que vous l’a révélé en exclusivité Closer, ce jeudi 14 mars, en fin d’après-midi, sur son site internet, ainsi que dans son édition papier disponible vendredi 15 mars.

Emma, la jeune femme que Christophe Castaner embrasse, était encore une parfaite inconnue pour le ministre de l’Intérieur quelques secondes avant leur rapprochement. Christophe Castaner avait débuté sa soirée au Noto, un restaurant-boîte branché, par un dîner organisé par la star du judo Teddy Riner, avait de s’inviter à une autre soirée qui se déroulait dans les lieux, et à laquelle il n’était pas du tout attendu. Le « premier flic de France » n’était alors pas accompagné par son équipe de sécurité, ce qui pose des questions de sécurité importantes pour le patron de la Place Beauvau.


Garges-lès-Gonesse (95) : 10 ans de prison requis pour avoir transmis le sida, la plus jeune de ses victimes avait 13 ans
Suite aux attentats en Nouvelle-Zélande, la surveillance des lieux de culte renforcée en France

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu