Plein ecran

Fiscalité trop lourde, pénurie de candidats… ces sujets qui inquiètent les petits patrons

13/03

[…]

Baisser la pression fiscale

49% des chefs d’entreprise interrogés estiment qu’il faut diminuer en priorité la fiscalité nationale tandis que 36% considèrent que c’est la fiscalité locale qu’il faut avant tout baisser. Parmi les grands impôts nationaux, l’impôt sur les sociétés (IS) est le plus décrié par les TPE qui le jugent «bien trop élevé». 78% des chefs d’entreprise interrogés estiment ainsi que l’IS devrait être inférieur au taux de 15%.

Pour rappel, la baisse de la fiscalité sur les entreprises fait partie des promesses d’Emmanuel Macron. «Le taux de l’impôt sur les sociétés sera ramené de 33,3% à la moyenne européenne, c’est-à-dire 25%, sur le quinquennat», avait-il déclaré durant la campagne présidentielle.

Lutter contre l’optimisation fiscale des grands groupes

Parallèlement, les petits patrons interrogés réclament de la justice fiscale: ils dénoncent «les capacités d’optimisation fiscale accordées aux grandes entreprises internationales» et réclament que les bénéfices soient taxés là où ils sont générés. Les patrons de TPE estiment en effet qu’ils sont, proportionnellement, les principaux contributeurs de l’IS.

[…]

Réduire le poids des charges et faire face à la pénurie de candidats

Les freins à l’embauche ne sont pas les mêmes selon la taille des TPE. Le poids des charges, autrement dit le «coût du travail», est le principal frein pour les entreprises sans salariés (49%) et pour les entreprises d’un à cinq salariés (39%). En revanche, pour les entreprises de six à 19 salariés, la pénurie de candidats arrive en tête des préoccupations: celle-ci est citée comme premier obstacle à l’embauche par 33% des entreprises de 6 à 9 salariés et par 58% des entreprises de 10 à 19 salariés. Pour certaines petites entreprises, cette problématique se traduit concrètement par une fermeture pure et simple. La semaine dernière, une boulangerie-pâtisserie du Nord a définitivement baissé le rideau, faute de personnel.

[…]

L’article dans son intégralité sur Le Figaro

Brexit : Theresa May à nouveau en difficulté après un rejet de l'accord par le Parlement britannique
Agressions sexuelles du Réveillon 2015 à Cologne (All.) : Plus de 600 victimes identifiées, seuls 3 délinquants condamnés

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu