Plein ecran

Allemagne : 4 migrants ont tabassé des passants au hasard, 12 blessés. « Leur motivation ? Un profond mépris pour notre pays et notre peuple » a réagi un chef de la police (MàJ)

04/01

04/01

Rainer Wendt, le chef du syndicat des policiers allemands, demande au gouvernement allemand de prendre clairement position sur cette affaire.

Le 29 décembre, plusieurs jeunes migrants ont attaqué au hasard des passants dans les rues de la ville d’Amberg, dans le sud de l’Allemagne.

Alors que la police enquête toujours et ne fournit aucun détail sur les motivations des suspects, Wendt était apparemment impatient de partager sa propre idée sur la question. « Je vais vous dire le motif : Un profond mépris pour notre patrie et pour notre peuple« , a-t-il dit à Bild.

M. Wendt a également déclaré que les agresseurs « ne devraient être libérés qu’une fois expulsés dans leur pays d’origine », se faisant l’écho des nombreux appels en faveur d’une expulsion plus rapide des migrants et des demandeurs d’asile qui commettent des crimes en Allemagne.

(…) RT


03/01

À la suite d’agressions de passants par des migrants dans une ville bavaroise, l’extrême droite allemande organise notamment des patrouilles d’autodéfense.

L’extrême droite allemande se mobilise, à la suite d’agressions de passants par des migrants dans une ville bavaroise, en y organisant notamment des patrouilles d’autodéfense, a indiqué jeudi le maire de la cité en se disant «choqué». «Je peux comprendre l’insécurité qui règne dans une partie de la population, mais les menaces de violences et la haine qui déferlent depuis les quatre coins du pays vont trop loin», a déclaré le maire d’Amberg en Bavière, Michael Cerny, au quotidien local Mitteldeutsche Zeitung. Il a ajouté avoir informé la police de ces milices d’autodéfense qui se forment.

(…) L’Essentiel.lu


01/01

Quatre réfugiés (17-19 ans), deux Afghans, un Iranien et un Syrien ont tabassé des passants au hasard pendant des heures samedi dernier. Le juge d’instruction les a placés en détention et les a envoyés dans différentes prisons.

(…) L’une des nombreuses victimes, une jeune fille de 17 ans, a été harcelée sexuellement et traitée de « pute ».

(…) Bild


30/12

Allemagne – Une orgie de violence a secoué Amberg. Samedi soir, quatre hommes se frayaient un chemin à travers le quartier autour de la gare, laissant derrière eux une traînée de violence. Les demandeurs d’asile âgés de 17 à 19 ans ont agressé au hasard tous ceux qu’ils rencontraient.

La police a énuméré douze victimes, pour la plupart légèrement blessées, âgées de 16 à 42 ans dimanche. Plusieurs personnes ont dû aller à l’hôpital, un homme de 17 ans était encore allongé dans une clinique avec une blessure à la tête le dimanche soir.

La première victime était un homme de 29 ans qui venait d’arriver à Amberg ; il a été frappé au visage dans le hall de la gare. Sur le parvis, le quatuor s’est ensuite attaqué à deux élèves de 17 et 18 ans et les a battus à coups de poing.

Entre-temps, la chasse à l’homme avait commencé. Pendant que les officiers recherchaient les agresseurs, le groupe de voyous s’est enfui dans la Bahnhofstraße et a attaqué d’autres passants.

Mittelbayerische

Paris : des loteries pour permettre aux migrants d’accéder au centre d’accueil
Acte 8 : retirer son gilet jaune, la nouvelle stratégie des contestataires face à la police

Commentaires

X
Accueil
Menu