Villefranche (69): il décède au guidon de la moto qu’il venait de voler

Ce mardi, vers 15 heures, un Villeurbannais de 31 ans est décédé des suites d’un accident de moto, à l’angle du boulevard Etienne-Bernand et de la rue du Collège, à Villefranche-sur-Saône.
L’homme, originaire de Villeurbanne venait de dérober une moto, non loin des lieux du drame. Il se serait fait passer pour un faux policier.

Le Progrès

Un deux-roues disparaît toutes les dix minutes en France

Les grosses cylindrées sont les cibles préférées des voleurs de scooters et motos en France. Les vols de deux-roues ont représenté 14% des vols de véhicules à moteur en 2013. Ils sont en baisse de 8,9 % par rapport à 2012, selon ICA, spécialiste des solutions antivol pour les deux-roues, qui a lancé la troisième édition de l’Observatoire du vol du deux-roues.

Dans l’enquête menée sur l’année dernière, les vols ont eu majoritairement eu lieu en zones urbaines (85%) et dans les régions Ile-de-France (46% des vols), Paca (18%) et Rhône-Alpes (10%). Les vols de deux-roues ont lieu aussi bien de jour que de nuit (53% contre 47%), et de plus en plus sur la voie publique, pour 60%. Quelque 48 820 scooters et motos ont été dérobés l’année dernière. Près de 60% ne sont jamais retrouvés.

Des trafics de pièces détachées, qui alimentent des marchés parallèles en Tunisie et en Libye, ont été pointés du doigt par les services de police ces derniers mois. Les pièces des deux-roues sont difficilement traçables et ces engins servent aux braquages, nombreux ces dernières semaines en France.

France TV Info

Montigny-en-Gohelle (62) : un roumain pris en flagrant délit de vol

Samedi 22 mars, vers 23 heures, la brigade canine de la police de Lens surprend deux personnes qui sortent d’une camionnette de chantier et entrent dans un véhicule particulier pour s’enfuir. Ils tentent de les contrôler et en interpellent un, l’autre ayant le temps de prendre la fuite. Derrière le véhicule, du matériel de chantier volé…

L’homme, âgé de 27 ans et d’origine roumaine, est placé en garde à vue, à l’issue de laquelle il est déféré au parquet de Béthune. On s’aperçoit qu’il a donné un faux nom… Finalement jugé en comparution immédiate, il a écopé de 11 mois de prison ferme et a été écroué à la maison d’arrêt de Béthune.

La Voix du Nord

Justice : malgré 30 kilos de drogue dans le coffre, le Marocain est libéré pour vice de procédure

Tribunal correctionnel de Bayonne : interpellé puis placé en garde à vue pour détention de stupéfiants, le prévenu à la barre est reparti libre. Pourtant, 30 kg de résine de cannabis ont été retrouvés dans le coffre de son véhicule. Aucune condamnation n’a pu être prononcée contre lui : le tribunal a retenu un vice de procédure dans le contrôle à la frontière, qui a entraîné la nullité des poursuites.

Mardi 18 mars, Hendaye, Un automobiliste se fait contrôler. La police demande la présentation du triangle de présignalisation pour amener l’individu à ouvrir le coffre. Une forte odeur de stupéfiants s’en dégage. 30 kg de résine de cannabis y sont découverts.

Le conducteur, un Nantais de nationalité marocaine, est auditionné par la police aux frontières. L’avocat du prévenu a démontré dans sa plaidoirie une nullité de procédure. Selon lui, les forces de l’ordre ont agi en dehors du cadre légal.

Pour la défense, le fondement du contrôle des forces de l’ordre ne leur permettait pas de réclamer la présentation du triangle de présignalisation, dont la présence dans le véhicule n’est pas obligatoire. Cette exigence, qui a permis l’ouverture du coffre, dépassait le cadre de leurs prérogatives.

Le tribunal a suivi la défense. Les poursuites ont été abandonnées. Le présumé innocent a donc été libéré à l’issue de l’audience, la procédure annulée et les scellés restitués.

Si l’homme peut tourner la page sur cette affaire, il n’en a pour autant pas terminé avec la justice, puisqu’il est mis en cause par ailleurs. Dans le cadre d’une procédure en cours, il est placé sous contrôle judiciaire pour des faits de vol à main armée qui auraient été commis à Nantes.

Sud-Ouest merci antibarbare

Chauffards, voleurs et trafiquants : Autoroutes à haut risque (Vidéo)

Vols d’essence, braquages sur des aires de repos, trafics d’immigrés clandestins, les autoroutes sont aujourd’hui le terrain de jeu de criminels bien organisés : au milieu du flot d’automobilistes, ils sévissent sur les quelques 11 000 kilomètres du réseau français.

Partie 1:

Partie 2:

Dans le sud ces dernières semaines, des amateurs de « rodéo urbain » s’en donnent à coeur joie. Avec leur cortège de voitures de luxe, ils n’hésitent pas à interrompre la circulation et à s’approprier des pans entiers d’autoroute. Derrière eux, les automobilistes assistent impuissants à ces fêtes sauvages, organisées au mépris de toutes les règles de sécurité.

Dans le nord, des filières mafieuses promettent l’eldorado à des clandestins contre plusieurs milliers d’euros. Les passeurs ont installé des campements de fortunes aux abords des aires de repos, leur but : introduire des sans-papiers dans des camions à destination de l’Angleterre.

Un trafic d’êtres humains qui se déroule sur l’autoroute faisant courir des risques insensés aux clandestins comme aux usagers du réseau. Nous avons suivi l’escadron départemental de sécurité routière du Pas-de-Calais lors d’une opération coup de poing.

Dans les stations-services, les vols se multiplient. Avec la flambée des prix du carburant, de plus en plus d’automobilistes pratiquent le « drive off » : ils font le plein et partent sans payer. Certains siphonnent les réservoirs des poids-lourds. Comment stations-services et transporteurs routiers organisent-ils la riposte ? Que risquent les auteurs de ces arnaques de bords de route ?

Plus inquiétant : les forces de l’ordre doivent faire face au retour des bandits de grands chemins : une bande détrousse camping-car et grosses berlines. Leur cible : des retraités qu’ils terrorisent avant de les dépouiller.

Versailles : un ado de 16 ans tente de violer une octogénaire

Un adolescent de 16 ans a été mis en examen, jeudi à Versailles (Yvelines), pour tentative d’extorsion et tentative de viol. Il a été écroué. La justice lui reproche d’avoir, dimanche dernier à Villepreux, tenté de violer une femme de 82 ans chez qui il était entré par escalade. [...]

Son agresseur exige qu’elle lui remette de l’argent. La vieille dame répond qu’elle n’en a pas.

Le jeune agresseur baisse alors son pantalon et lui demande une relation sexuelle. La victime refuse à nouveau. Finalement le minot se rhabille et prend la fuite. [...]

Le Parisien

Toulouse (31) : vol de scooter à mains armées

Deux garçons de 20 ans viennent d’être incarcérés pour un vol de scooter avec violence et une agression. À chaque fois ils avaient menacé leurs victimes avec une arme de poing.

«On avait emprunté de l’argent à un copain et on a eu la mauvaise idée de commettre ces vols pour le rembourser.» Nour El Islam Benlahcene et Khalil Nouisri, viennent d’être jugés devant le tribunal correctionnel de Toulouse, en audience de comparution immédiate, pour deux vols de scooter sous la menace d’une arme commis fin novembre et début décembre.

[...]L’affaire a rebondi le 3 décembre, lorsqu’un accident a impliqué ce même scooter et une fourgonnette. «Je vois ce scooter arriver à pleine vitesse, a relaté le conducteur de l’utilitaire. La collision est violente. [...] J’ai couru pour les retrouver et je leur ai demandé s’ils allaient bien et si on pouvait faire le constat.»

Virulent, l’un d’entre eux pointe alors une arme sur la tempe de la victime. «Casse-toi fils de pute». Et de lui demander de remettre tout l’argent qu’il a sur lui. «Je n’avais rien. Je ne comprends pas ces jeunes. Au moment où je me préoccupe de leur santé, je me fais braquer…»

[...] Le procureur a requis 4 ans de prison à l’égard de Khalil Nouisri et 3 ans pour Nour El Islam Benlahcene. Les deux hommes ont écopé respectivement de 18 mois et 12 mois de prison ferme.

La Dépêche

Une histoire vraie d’horloger, qui se termine à plat ventre, avec une fusillade sur un parking…

Il y a quelques jours, la nouvelle d’un échange de coups de feu sur un parking commercial de la banlieue parisienne n’avait fait que quelques lignes dans Le Parisien : c’est devenu si banal que plus personne n’y prête attention. Et, pourtant, il y avait un horloger derrière cet épisode…
(…) genevoisrienvenir

Belgique : une ambulance volée en pleine intervention

Un homme a volé une ambulance des pompiers de Blankenberge lors d’une intervention, a indiqué dimanche Philip Denoyette de la zone de police Blankenberge/Zuienkerke. Le suspect a commis de nombreuses infractions avant d’être arrêté par une autre ambulance.

Vers 8h50, les pompiers de Blankenberge ont été appelés pour une intervention médicale. Alors qu’ils se trouvaient dans l’habitation du patient, un homme a pris la fuite avec l’ambulance. [...]

Hebergeur d'image

7sur7

Malaysia Airlines : Perquisition au domicile du pilote. L’avion pourrait servir de «missile de croisière» ? (MàJ N°2)

Addendum 16.03.2014 :

Le Boeing de Malaysia Airlines mystérieusement disparu depuis une semaine pourrait avoir été détourné et caché pourrait servir plus tard de «missile de croisière», a déclaré dimanche 16 mars le président de la commission de Sécurité Intérieure à la Chambre des représentants américaine, Michael McCaul.

«Toutes les pistes mènent au cockpit, avec le pilote lui-même et le copilote», a déclaré McCaul sans pouvoir donner d’autres précisions.

Michael McCaul a souligné qu’à l’heure actuelle il n’est pas sûr que la disparition du Boeing 777 dans d’étranges circonstances soit liée à un acte de terrorisme, dans une interview à la chaîne Fox News. Mais selon lui les autorités américaines sont soucieuses à l’idée que l’avion ait pu atterrir quelque part pour être caché et ensuite réutilisé comme une puissante arme de destruction.

L’avion a pu prendre deux directions après sa disparition : une au nord, vers le Kazakhstan, mais l’appareil aurait certainement été repéré par des radars. L’autre hypothèse est qu’il soit allé atterrir dans un pays comme l’Indonésie, et il pourrait être réutilisé par la suite comme un missile de croisière, comme l’ont fait les terroristes du 11-«Septembre», a déclaré Michael McCaul. […]

Nouvel Obs


Addendum 15.03.2014 :

Zaharie Ahmad Shah est un vétéran de l’aviation, qui compte plus de 18 000 heures de vol. Les enquêteurs se penchent donc sur les personnes à bord de l’appareil pour savoir qui avait les compétences techniques pour piloter un Boeing 777. La vie des pilotes est également étudiée.

Le Parisien

Les mouvements du vol MH370, disparu il y a une semaine, après avoir quitté la route qu’il aurait dû suivre, ont été provoqués par «une action délibérée», a annoncé samedi 15 mars le Premier ministre malaisien Najib Razak, qui n’a cependant pas confirmé un détournement. Le radar a continué de détecter un appareil pendant plusieurs heures, après que le vol MH370, avec 239 personnes à bord, a disparu des écrans des radars civils

Les systèmes de transmission de données du Boeing 777 «ont été désactivés», a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse, mais des contacts satellites ont été relevés pendant quelque six heures après la disparition de l’avion des écrans radars civils. L’appareil était alors à mi-chemin entre les côtes de Malaisie et du Vietnam, une heure après son décollage de Kuala Lumpur, à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord.

«Malgré des informations de presse évoquant un détournement, je souhaite être très clair : nous en sommes encore à enquêter sur toutes les possibilités qui ont pu provoquer le changement de direction du MH370», a-t-il dit.

Il a également annoncé l’arrêt des recherches en mer de Chine méridionale, en raison de ces informations indiquant que l’appareil avait dévié sa route vers l’ouest de la péninsule malaisienne. […]

Le Nouvel Obs

Colombes (92): 22 jeunes arrêtés pour racket

Vingt-deux jeunes ont été arrêtés cette semaine, accusés d’avoir racketté 80 collégiens d’une école privée de Colombes (Hauts-de-Seine) pour leur dérober leur téléphone portable et leurs vêtements de marque, a indiqué aujourd’hui le parquet de Nanterre.

Les vols, qui concernaient en majorité des téléphones portables Iphone et des manteaux de la marque Canada Goose, coûteux et à la mode, ont débuté en mai 2013 et pris fin en février 2014, a précisé le procureur de la République de Nanterre, Robert Gelli.

« En février, il y avait au moins un vol par jour », a-t-il souligné, alors que quelque 80 victimes, des collégiens de l’Institut Jeanne d’Arc de Colombes, ont été recensées. « C’était une équipe relativement organisée qui travaillait dans un secteur précis et ciblait les objets. Les vols étaient commis à la sortie de l’école entre 17h00 et 19h00″, a ajouté le magistrat.

La bande agissait par petits groupes de cinq. Certains faisaient état de leurs méfaits sur leur compte Facebook, ce qui a permis aux policiers du commissariat de Colombes de les identifier, avec l’aide des témoignages des victimes et la géolocalisation des téléphones portables.

Soixante-dix policiers ont été mobilisés pour procéder aux arrestations. Parmi les vingt-deux jeunes interpellés, qui pour la plupart habitent la cité des Musiciens à Colombes, un seul est majeur, tous les autres étant âgés de 15 à 17 ans.

Celui qui semble être le leader de la bande aurait commis à lui seul 22 faits, selon le procureur de la République. Vingt d’entre-eux ont été déférés et deux remis en liberté. Le majeur devait être présenté en comparution immédiate dans l’après-midi. Le parquet a demandé un mandat de dépôt pour certains et le placement en centres éducatifs fermés ou établissements d’accueil pour d’autres.

Le Figaro

Trappes (78): cinq Roumains interpellés avec près d’une tonne de cuivre volé

Cinq Roumains ont été arrêtés dans la nuit de jeudi à vendredi à Trappes (Yvelines) à bord de véhicules transportant, dans l’un d’eux, près d’une tonne de cuivre volé, a-t-on appris de source policière.

Trois tourets, autour desquels étaient embobinés 900 kilos de câbles électriques en cuivre, d’une valeur estimée à 6.000 euros, ont été découverts à bord d’un utilitaire lors d’un contrôle de la brigade anti-criminalité, vendredi vers 4H00 du matin.

Intrigués par le véhicule qui roulait lentement et dont le garde au sol était particulièrement bas en raison du poids, les policiers ont arrêté l’utilitaire et un monospace qui l’accompagnait, dans lequel ont été retrouvés une pioche et des gants.

Les étiquettes encore présentes sur les câbles ont permis d’identifier le fabriquant basé en Bretagne. Ce dernier a alors indiqué aux enquêteurs qu’une de ses sociétés de stockage, basée à Limay (Yvelines), avait été victime il y a trois semaines d’un vol par effraction de quatorze tourets.

Les cinq occupants des véhicules, âgés de 25 à 35 ans, ont été placés en garde à vue pour «recel de vol» au commissariat de Trappes.

Libération (AFP)