Finlande : Les femmes voilées ne sont pas les bienvenues dans la police

Une femme voilée n’a pas été acceptée dans la police finlandaise. Le site musulman oumma s’en indigne.

Un rejet partagé par le gouvernement finlandais et différents ténors de la classe politique, pour qui la neutralité de la police est non négociable. «Autoriser le voile pourrait conduire à d’autres demandes liées à la religion, par exemple le droit de s’arrêter pour la prière. Et ça, c’est inconcevable !», a déclaré le porte-parole du Conseil national de la police

«Je veux faire partie de la société, mais la société ne veut pas de moi», a déploré la jeune femme devant la presse locale.»

Une seule mince frontière les sépare, et pourtant c’est un long voile de différences qui les éloigne, la Finlande et la Suède ont beau avoir en commun leurs latitudes nordiques, l’esprit d’ouverture qui les anime envers l’insertion professionnelle des femmes voilées est plus polaire d’un côté que de l’autre.

C’est peu dire que le veto de l’institution policière a brisé ses rêves en l’espace de quelques lignes, une Finlandaise de 38 ans, qui n’imaginait pas d’autre carrière que sous l’uniforme des forces de l’ordre, a dû se résoudre à ne jamais le porter après avoir échoué à infléchir la décision de la direction nationale de la police au sujet du port du hijab. […]

Pour le leader du parti démocrate-chrétien «il est important que la police soit considérée comme représentant la puissance publique, et non certaines convictions religieuses. Si nos policiers sont amenés à intervenir dans un litige qui oppose des personnes ayant des origines idéologiques différentes, alors l’uniforme officiel démontre leur impartialité, et cela c’est essentiel.»

oumma

Montereau-Fault-Yonne : «J’ai été élue voilée, je garderai mon voile» (MàJ)

Addendum :

Liste Union citoyenne qui rassemble la gauche à Montereau.(Merci à neustrasia)

Ce matin, Yves Jégo (UDI) sera réélu à la tête de Montereau. Dans l’opposition, il aura face à lui une nouvelle conseillère de 37 ans, Nadia Belaghlem-Boukherouba, mère de quatre enfants, «au profil atypique».

Candidate en deuxième position sur la liste Union citoyenne, portée par Sofiane Reguig (SE), Nadia Belaghlem-Boukherouba, mère de quatre enfants, fera son entrée au conseil municipal aujourd’hui.

Le Parisien (Merci à jojo2)