Les Emirats arabes unis aux portes de Schengen

L’espace Schengen s’ouvre aux Emirats arabes unis. D’ici mi-janvier, les Emiratis devraient être autorisés à voyager dans l’espace Schengen sans visa. C’est du moins ce qui adviendra si le Parlement européen avalise le vote favorable de la Commission européenne intervenu il y a quelques jours.

Le règlement de 2001 sur les visas fixe la liste des pays tiers dont les ressortissants sont soumis à l’obligation de visa pour voyager dans l’espace Schengen – autrement dit la liste négative – et ceux dont les citoyens sont exemptés de cette obligation, la liste positive. Il y a quelques mois, les Emirats arabes unis avaient été ajoutés à la liste positive. Une entrée qui n’est pas intervenue sans évaluations préalables. Elles ont ciblé des critères liés notamment à l’immigration clandestine, l’ordre public, la sécurité ainsi qu’aux relations extérieures de l’Union avec les Emirats arabes unis – en particulier le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales – tout en tenant compte de la réciprocité.

Mi-janvier, les Emirats arabes unis pourraient donc devenir le premier pays arabe dont les citoyens sont exemptés de visa pour un séjour de courte durée (jusqu‘à 90 jours) dans l’espace Schengen s’il possède un passeport, que ce soit pour une visite professionnelle, touristique ou familiale. Le but est de simplifier les voyages dans l’espace Schengen, ainsi qu‘à Chypre, en Bulgarie et en Roumanie.

Le texte prévoit la réciprocité de l’exemption de visa, conformément aux accords en la matière. Tous les citoyens européens qui souhaiteront voyager dans les Emirats arabes unis n’auront plus besoin de visa.

Les échanges commerciaux entre les 28 membres de l’UE et les Émirats arabes unis a connu une augmentation de 9,7% en 2012, pour atteindre un total de 45,4 milliards d’euros.

Euronews, merci à Joe le Rassis

UE: Ankara signe un accord sur l’immigration, premier pas vers la fin des visas

La Turquie a signé lundi à Ankara avec l’Union européenne un accord de réadmission des migrants clandestins qui doit permettre, à l’horizon 2017, la levée de l’obligation de visa imposée par Bruxelles à ses ressortissants.

Le gouvernement turc avait paraphé cet accord en 2012 mais avait suspendu sa signature formelle à un engagement de l’UE à étendre la libre circulation sur son territoire aux citoyens de nationalité turque.
Cet accord, salué comme « historique » lundi par le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu, a été signé en présence du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan par le ministre turc de l’Intérieur, Muammer Güler, et la commissaire européenne aux Affaires intérieures, Cecilia Malmström.
En contrepartie, l’UE s’est engagée à garantir une circulation sans visa aux Turcs dans un délai de trois ans et demi.

« La porte de l’Europe sans visa va désormais être ouverte », s’est félicité M. Erdogan, assurant que « la Turquie remplira sans faille tous les engagements qui lui incombent à propos de l’accord de réadmission ».
La Turquie a toujours refusé de signer l’un sans l’autre. Associée à l’Europe depuis 1963, membre de l’union douanière depuis 1995, candidate à l’UE depuis 1999, elle considère comme un droit légitime la libre circulation de ses citoyens dans les 26 Etats de l’espace Schengen.

Selon l’accord, la Turquie, aux portes de l’Irak, l’Iran et la Syrie et l’un des principaux points de passage des immigrants candidats à l’Europe, va désormais accepter le « retour » des migrants clandestins expulsés qui avaient rejoint l’UE depuis son territoire.

Les Echos

Laurent Fabius veut simplifier l’obtention de visas pour les Chinois

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a estimé samedi à Shanghai qu’il était possible de simplifier pour les Chinois la procédure de demande de visa pour la France, pour mieux répondre à la demande croissante des touristes et capter cette clientèle dépensière. Un million de touristes chinois viennent dans l’Hexagone chaque année, mais «ils pourraient être trois ou cinq millions», selon le ministre.

«Je pense qu’on peut encore simplifier (les démarches). Pour ce qui est des hommes d’affaires, des touristes, etc, », a jugé Laurent Fabius, en visitant le centre franco-allemand de dépôt des demandes de visas à Shanghai, qui reçoit un millier de dossiers par jour et dont la gestion est sous-traitée à une entreprise privée, TLS Contact.

«Nous allons avoir de plus en plus de touristes, par exemple en provenance de Shanghai, il va falloir s’organiser et monter en régime», a prévenu le chef de la diplomatie française. […]

Le ministre français a, par ailleurs, tenté de rassurer sur la situation sécuritaire en France, après une inquiétude née de plusieurs agressions de touristes chinois à Paris, qui ont beaucoup fait parler sur Weibo, le réseau social Twitter local.

«Souvent les Chinois ne sont pas habitués à ces problèmes-là, donc il faut leur dire qu’il n’y a pas plus de difficultés en France qu’en Italie et en Allemagne mais il faut (aussi) quand même être attentif», a dit M. Fabius.

Libération

Algériens : La France va simplifier la délivrance des visas de circulation

La France a annoncé, ce lundi 25 mars, qu’elle va «simplifier» la délivrance des visas de circulation, valables entre six mois et cinq ans.

Dans le même esprit, un débat sans vote aura lieu en avril prochain au Parlement sur l’immigration professionnelle et l’accueil des étudiants.

Les ministres français de l’Intérieur et des Affaires étrangères «ont donné instruction au réseau diplomatique et consulaire d’améliorer, partout où cela est possible, le taux de délivrance des visas de court séjour, dit ‘de circulation’, ainsi que leur durée de validité», selon un communiqué conjoint.

Les visas de circulation permettent à leurs bénéficiaires de séjourner en France et dans l’espace Schengen 90 jours par période de six mois, sans avoir à demander un nouveau visa à chaque déplacement, a précisé le communiqué.

Les nouvelles mesures ciblent «les hommes d’affaires, les universitaires, les scientifiques, les artistes ou les touristes ayant la France comme destination privilégiée», selon le communiqué. Il s’agit de simplifier les procédures pour ceux qui «veulent créer des emplois, développer des échanges, participer à l’effort de recherche ou de création artistique», selon un engagement de campagne de François Hollande. En 2011, la France a délivré 1.947.251 visas de court séjour, dont 1.879.386 ordinaires et 67.865 officiels, selon les derniers chiffres officiels. Les ressortissants d’Algérie (137.051 visas) sont parmi les principaux bénéficiaires, après la Russie (302. 047), la Chine (217.070) et le Maroc (157.750).

Le précédent gouvernement de droite, avait, à l’inverse, envisagé de durcir la délivrance de ces visas de court séjour, considérés comme «un passeport pour la clandestinité».

TSA

Algérie : Deux nouveaux centres Visa France seront prochainement ouverts à Oran et à Annaba

Deux centres de réception des demandes de visa seront opérationnels «d’ici à la fin de l’année en cours» à Oran et à Annaba, a annoncé mercredi à Constantine l’ambassadeur de France en Algérie, André Parant.

André Parant a souligné qu’en 2012, pas moins de 210.000 visas dont 35% de «visas de circulation», ont été accordés aux Algériens. Ces chiffres témoignent d’une forte augmentation du taux d’acceptation des demandes de visas puisqu’en 2007 à peine 120.000 visas ont été délivrés. […]

Il a fait savoir à ce sujet que les «relations humaines extrêmement étroites entre les deux peuples » alliées à la volonté des deux pays à «dépasser le passé », incitent à aller de l’avant dans l’amélioration de leurs relations. L’ambassadeur a estimé que les propos du président français, François Hollande, « condamnant l’injustice coloniale », sont des paroles qu’aucun autre président français n’a jusque là tenus et représentent autant d’indices de la détermination à promouvoir les relations entre les deux pays.

algerie-focus (Merci à ranelagh )

« Les Algériens veulent des visas, toujours des visas » (RMC)

Reportage de RMC sur la visite de François Hollande en Algérie.

« François Hollande veut relancer la relation franco-algérienne, la normaliser, faire des affaires avec les Algériens. Il considère que ce sera un grand succès de son quinquennat, que compte tenu du nombre de Français d’origine algérienne qui vivent en France, ça pourrait tout simplement l’aider à être réélu en 2017. »

Visas : Un ministre français, Kader Arif, demande plus de facilités pour les Algériens

À trois jours du déplacement de François Hollande en Algérie, Kader Arif, ministre délégué aux Anciens combattants, fils de harki, a plaidé en faveur de facilitations dans la délivrance de visas aux Algériens.

«Je crois que la France aurait à se grandir que de faciliter les échanges et en particulier les visas», a‑t‑il déclaré, ce dimanche 16 décembre, sur la radio Europe 1. «Je pense qu’il faut faciliter les échanges, pas avoir de peurs», a‑t‑il dit en évoquant la tradition de la France «terre d’accueil», selon des propos rapportés par le site internet de la chaîne France 3.

«Et la force du symbole dans des pays comme (ceux) du Maghreb est importante, et le déplacement fait partie de ce symbole‑là; quand on accueille, on est encore mieux accueilli», a‑t‑il dit. «Ce n’est pas juste un coup que ce déplacement (de François Hollande) en Algérie, c’est le début d’un travail qui va être inscrit dans la profondeur», a ajouté le ministre français.

Tout sur l’Algérie

Visas : Le Canada exige les données biométriques pour les ressortissants d’une vingtaine de pays musulmans

Les autorités canadiennes exigeront, à partir de janvier 2013, les données biométriques (empreintes digitales) des Algériens demandeurs de visas touristiques ou d’études, selon un communiqué du ministère canadien de la citoyenneté et de l’immigration. Cette mesures concerne aussi les ressortissants de 28 autres pays.

La majorité des pays touchés par la mesure, on l’aura deviné, sont arabes et musulmans – une vingtaine. Parmi ces pays, on peut citer l’Afghanistan, l’Albanie, l’Arabie Saoudite, l’Egypte, le Liban, le Pakistan, le Soudan et la Tunisie. Tous les pays du Maghreb sauf le Maroc sont touchés par l’obligation faite à leurs citoyens de fournir leurs données biométriques.

Cette obligation ne concerne pas «les résidents permanents du Canada, les enfants de moins de 14 ans, les personnes âgées de plus de 79 ans, et les diplomates en mission officielle avec les membres de leur famille». Dans son communiqué, le ministère canadien de la citoyenneté et de l’immigration explique qu’ «à l’arrivée d’une personne au Canada, ses données biométriques seront utilisées pour vérifier qu’il s’agit bien de la même personne qui s’est vue accorder une autorisation pour pouvoir voyager.»

Les autorités canadiennes ont tenu à préciser que d’autres pays exigent les données biométriques : «le Royaume-Uni, l’Australie, les États-Unis, la Nouvelle-Zélande, les pays de l’espace Schengen de l’Union européenne, le Japon, la Corée du Sud, les Émirats arabes unis, l’Indonésie, la Malaisie et l’Arabie saoudite». [...]

El Watan

Marseille : trois ans de prison pour un trafic d’enfants footballeurs malgaches

Ali Mohamed, le pseudo-agent de joueurs, « investissait » sur le talent de jeunes malgaches

Il a fait un pari financier sur ces enfants. Si ça marche pour un seul, bingo, c’est le pactole. L’objectif, c’est la ligue 1, transfert, money… » Le procureur Damien Martinelli résume ainsi la petite entreprise d’Ali Mohamed, 45 ans, un pseudo-agent de joueurs malgaches, condamné, hier à cinq ans de prison dont deux ans avec sursis.

Au club Ajesaia d’Antananarive, « Jo » recrutait des enfants sur les terrains. Les petits footballeurs prometteurs étaient invités à un tournoi mondial pupille, près de Quimper, ce qui permettait d’obtenir des visas . Une fois en France, cette douzaine de recrues âgées de 9 à 13 ans, était prise en charge par des tuteurs, notamment la tante d’Ali Mohamed à La Busserine. Elle a accueilli sept enfants. [...]

La Provence

(merci à Gérard13)

200 000 visas au profit des Algériens en 2012

Interview de l’ambassadeur de France en Algérie André Parant

Les visas et la circulation des personnes demeurent un sujet de tensions récurrent entre les deux pays. Le changement de la majorité en France n’a pas eu d’impact sur la politique migratoire et la question de la délivrance des visas par la France…

Je n’ai pas été témoin, pour ma part, de ʺtensionsʺ entre la France et l’Algérie sur ce sujet. Il est vrai qu’il y a ici une très forte demande de visas et que cette demande va croissant, ce qui montre avant tout l’intérêt que portent les Algériens à la France et l’excellence de nos relations.

Nous y apportons une réponse tout aussi forte, puisque le nombre de visas délivrés par nos consulats généraux en Algérie est passé de 138 000 à 165 000 entre 2010 et 2011, et devrait atteindre 200 000 en 2012. Je rappelle par ailleurs que plus de 80 % des demandes de visas connaissent une issue favorable.

C’est dire que des progrès notables ont été réalisés. Nous continuerons à œuvrer dans ce sens.
TSA

Hausse de la redevance TV et baisse de la part du droit de visa payée par le demandeur pour un titre de séjour

Les députés français ont entériné aujourd’hui, dans le cadre du projet de budget pour 2013, la hausse de la redevance TV qui passera à 129 euros en 2013 contre 125 actuellement.

Les députés ont également voté un amendement PS qui ramène de 110 à 50 euros la part du droit de visa payée par le demandeur à l’occasion d’une demande de titre de séjour.

Les députés doivent achever ce soir l’examen de la partie recettes du projet de budget pour 2013. Ils se prononceront demain par un vote solennel sur l’ensemble de cette première partie du projet de loi de finances pour l’année prochaine.

La partie recettes du budget pour 2013 sera examinée par le Sénat à la mi-novembre.

Le Figaro

Valls : vers la facilitation de l’obtention des visas français pour les Marocains

AFP – La France pense à la mise en place d’une mesure pouvant faciliter l’octroi des visas pour les ressortissants marocains, a indiqué jeudi à Rabat le ministre français de l’Intérieur Manuel Valls.

Dans le cas de visas accordés par la France dans le cadre de Schengen, « on peut améliorer les choses en facilitant en termes administratifs les mobilités (circulation de personnes, ndlr) avec la réduction par exemple du nombre des documents exigés et en simplifiant les documents requis » pour l’obtention d’un visa, a indiqué le ministre français au cours d’une conférence de presse avec son homologue marocain Mohand Laenser.

Il pourrait s’agir dans ce cas, « d’étendre les catégories de personnes pouvant bénéficier de visas à entrées multiples de circulation » en France, a précisé le ministre [...]

Avant son retour jeudi soir à Paris, Manuel Valls sera reçu à Rabat par le roi Mohammed VI.

AFP via France24