Evry (91) : Une jeune femme torturée et violée. « Toutes les Françaises sont des putes » (MàJ #3)

[mise à jour 18 avril]

Le Parisien en a fait quelques lignes. Et ça a été relayé un peu par Valeurs Actuelles. Une jeune fille de dix huit ans sort du RER. Sous la menace d’un couteau elle est entraînée dans un terrain vague. Et pendant deux heures elle est violée et re-violée. Torturée. Battue jusqu’au sang. Il faut bien que jeunesse se passe…

Les auteurs ont été arrêtés. Des mineurs dont un multirécidiviste déjà condamné pour viol. Ils vivent dans un foyer de la région. Ils sont âgés de 11 (11 ans !) à 17 ans. Un juge les a mis en examen pour viol avec « actes de barbarie ». Interrogé par lui ils ont invoqué une circonstance atténuante : « toutes les Françaises sont des putes. » Ce qui leur a valu une inculpation supplémentaire pour « racisme ».

Alors parlons-en. Pourquoi ? Non pas pour eux : ils sont déjà perdus. Mais pour leurs copains, leurs familles, leurs amis. Pour des milliers d’autres qui doivent savoir que ce genre de sauvagerie ne sera ni accepté ni impuni. Pour des millions d’autres qui, eux, ont besoin de savoir qu’ils seront protégés et que les criminels seront punis. C’est ce qui se passerait si les journaux faisaient leur travail au lieu de s’intéresser uniquement à un notaire escroc, un conseiller municipal corrompu, ou un banquier indélicat.

On vérifiera au moment du procès des jeunes barbares la publicité accordée au verdict. Quant à Marseille un voyou tue un autre voyou à la kalachnikov ça fait du bruit. Beaucoup de bruit. Les ministres défilent les uns après les autres dans la citée phocéenne. Et même le premier d’entre eux. Mais il semblerait qu’une jeune fille violée ne vaut pas un dealer abattu…

Atlantico

Addendum du 09/04/14 : Les voyous l’ont agressée parce qu’elle était française et que « les Français sont tous des fils de pute »

Les quatre voyous sont mineurs : deux de 13 ans, un de 15, le quatrième de 17. Trois frères turcs, un Marocain. Signes particuliers : l’aîné, 17 ans, a été rendu à la liberté six mois plus tôt après avoir purgé les deux tiers d’une peine de deux ans d’emprisonnement à la suite d’un viol commis sur le fils d’un sous-officier de gendarmerie. Libéré sans contrôle. Le voilà récidiviste. Deux autres ont déjà été interpellés pour vol avec violences. Quatre agresseurs, trois récidivistes — mineurs !

Lors de leurs interrogatoires, et sur ce que l’on a pu savoir de l’enquête, les mineurs n’auraient pas formulé le moindre remords. Au contraire, ils ont exprimé leur haine : oui, ils n’auraient pas touché la jeune fille si elle avait été turque ; oui, ils l’ont agressée parce qu’elle était française et que « les Français sont tous des fils de pute ».

Le juge qui les a fait incarcérer les a mis en examen pour viol en réunion et barbarie, mais aussi, plus rare, pour racisme.

Valeurs actuelles


Addendum 01.04.2014 :

Les enquêteurs de la PJ d’Evry ont arrêté ce lundi quatre suspects. Ils seraient âgés de seulement 17, 15, 13 et 11 ans.

Le Parisien


Dans la nuit de samedi à dimanche, une jeune femme a été agressé et « violemment agressée sexuellement » à Courcouronnes.

C’est un automobiliste qui découvre, quelques heures plus tard, la femme de 18 ans, toujours en vie, à moitié dénudée, le corps couvert d’ecchymoses. La victime a expliqué aux enquêteurs avoir été abordée par quatre individus devant la gare d’Evry-Courcouronnes. La menaçant avec un couteau, ils lui auraient volé son téléphone portable et ses bijoux, avant de l’entraîner dans le parc des Coquibus à Courcouronnes. A cet endroit, les agresseurs l’auraient frappé à coups de bâton et violé.

Vers 4h45 du matin, la victime est prise en charge par un automobiliste qui s’arrête la voyant errer à proximité du lac de Courcouronnes. Il la conduit directement à l’hôpital où les médecins diagnostiquent une fracture du nez et de la mâchoire ainsi que de multiples contusions sur le corps.

Les agresseurs sont toujours en fuite.

M6 (Merci à Joe le Rassis)

Prise d’otage près de Troyes : un animateur retenu dans les locaux de Radio Latitude (màj audio)

Addendum

[...] Le preneur d’otage a passé un message à la radio, comme le rapporte le site de « L’Est éclair ».

Hebergeur d'image

Sylvain Jourdain

« Je suis celui qui a agressé Sylvain Jourdain. Je suis dans la radio avec Arthur, 18 ans. Je le prends en otage. Je suis armé. J’ai deux chargeurs et un pistolet. La première patrouille qui rentre dans la radio, je le fume. C’est clair et net. On va s’enfermer. Il y en a un qui bouge un petit doigt, je le fume », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « Vous savez pourquoi j’ai agressé Sylvain ? Parce qu’il m’a violé. J’avais 14 ans. Il n’y a pas eu de justice. J’ai déposé plainte, il n’y a rien eu. Ca a été classé sans suite ». [...]

Morandini

________________________________

Un animateur de Radio Latitude, une radio locale située à Pont-Sainte-Marie près de Troyes (Aube), est retenu en otage depuis jeudi matin par un homme qui s’est dit à l’antenne « lourdement armé », a-t-on appris de sources concordantes. [...]

Hebergeur d'imageEn mars, le directeur de Radio Latitude avait déjà été agressé à coups de batte de baseball par un ancien stagiaire, âgé de 17 ans, qui avait été arrêté quelques jours après et présenté au parquet de Troyes. Selon Le Parisien, il pourrait s’agir du même jeune homme.

Huffington Post

Viol dans un lycée : 527 ADN vont être prélevés

L’ADN de 527 personnes de sexe masculin, majeures et mineures, va être prélevé afin de tenter d’identifier l’auteur d’un viol commis en septembre dans les toilettes d’un lycée privé de La Rochelle, a annoncé vendredi le procureur de la République de cette ville, Isabelle Pagenelle.

Ce prélèvement massif, très rare dans un établissement scolaire, doit permettre d’identifier l’auteur d’un viol commis le 30 septembre 2013 sur une élève de 16 ans, dans les toilettes du lycée d’enseignement catholique Fénelon, situé en centre-ville, a indiqué la magistrate lors d’une conférence de presse organisée au sein de l’établissement. Les prélèvements buccaux, réalisés de lundi à mercredi prochains, concernent 31 enseignants, 475 élèves et 21 autres personnes, personnel technique ou personnes extérieures, soit 527 personnes « présentes dans l’établissement au moment des faits », a précisé Mme Pagenelle. [...]

Le Figaro

Albertville (73) : Samir condamné à 12 ans de réclusion criminelle pour viols

Après deux jours de procès à huis clos, la cour d’assises de la Savoie a condamné, hier après-midi, Samir Haioun, 28 ans, à douze ans de réclusion criminelle. Le charpentier albertvillois était accusé d’avoir commis deux viols.

Une jeune femme de 25 ans avait déposé plainte contre lui, à Albertville, dénonçant les faits dont elle avait été victime à son propre domicile pendant la nuit du 14 au 15 octobre 2011. En rentrant chez elle après une soirée, elle avait trouvé cet homme qu’elle connaissait à son domicile et qui, visiblement, avait bu. Il avait exercé des violences, puis il avait abusé d’elle.

C’est en effectuant l’enquête de police scientifique sur cette affaire qu’une correspondance devait être découverte entre l’ADN de Samir Haioun et une empreinte génétique non identifiée relevée dans une affaire non résolue.

Toujours à Albertville, le 21 février 2010, vers six heures du matin, une femme âgée de 45 ans avait été violée par un homme sous la menace d’un couteau. En sortant de chez elle pour aller travailler, elle avait été suivie par deux hommes. Elle avait été agressée et violée dans un passage souterrain. Puis, violée de nouveau dans une entrée d’immeuble. Ses agresseurs n’avaient jamais été retrouvés et l’enquête avait été classée, jusqu’à l’arrestation de Samir Haioun.

Pour les deux faits, dix ans de réclusion avaient été réclamés contre lui, hier, par l’avocat général.

À titre de peines complémentaires, la cour d’assises a interdit Samir Haioun de séjour en Savoie et Haute-Savoie et lui a imposé cinq ans de suivi socio judiciaire à sa sortie de détention, avec le risque de pouvoir être réincarcéré jusqu’à cinq ans s’il ne respectait pas cette contrainte. L’accusé était détenu depuis novembre 2011.

Le Dauphiné

Versailles : un ado de 16 ans tente de violer une octogénaire

Un adolescent de 16 ans a été mis en examen, jeudi à Versailles (Yvelines), pour tentative d’extorsion et tentative de viol. Il a été écroué. La justice lui reproche d’avoir, dimanche dernier à Villepreux, tenté de violer une femme de 82 ans chez qui il était entré par escalade. [...]

Son agresseur exige qu’elle lui remette de l’argent. La vieille dame répond qu’elle n’en a pas.

Le jeune agresseur baisse alors son pantalon et lui demande une relation sexuelle. La victime refuse à nouveau. Finalement le minot se rhabille et prend la fuite. [...]

Le Parisien

Mantes-la-Jolie : viol collectif dans les caves du Val-Fourré

4 jeunes soupçonnés d’avoir participé au viol collectif d’une adolescente, dans une cave du quartier du Val-Fourré, à Mantes-la-Jolie (Yvelines), ont été placés en garde à vue.

Ces interpellations interviennent après la mise en exame d’un jeune homme de 18 ans, soupçonné d’être impliqué dans le viol collectif de sa petite amie de 15 ans, en présence d’au moins six autres garçons. Il a été écroué.

Francetvinfo

Le Bourget (93) : un ado de 14 ans interpellé pour viol

Un adolescent de 14 ans a été interpellé et placé en garde à vue samedi pour une série de viol et agressions sexuelles commis depuis le début de l’année au Bourget. L’adolescent a été interpellé au domicile de ses parents, au terme d’une enquête menée conjointement par la police municipale du Bourget et la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. C’est l’exploitation des images filmées par les caméras de videosurveillance de la ville qui ont permis de l’identifier.

L’adolescent est soupçonné d’avoir violé en pleine rue une jeune femme, le 24 janvier, et d’en avoir agressé deux autres, les 2 janvier et 7 février. « Il les suivait dans la rue tard le soir » puis les entraînait de force « dans des recoins mal éclairés » où il les agressait, a raconté la source policière, qui évoque des faits « particulièrement sordides ».

(…) Le Parisien

La croisière naturiste tourne mal : un steward frappe et viole l’une des passagères dans sa cabine

Les faits sont racontés par le site Direct Matin et remontent à la soirée du 18 février.

Ce soir-là, le MS Nieuw Amsterdam croise au large du Honduras, dans les eaux paradisiaques de la mer des Caraïbes pour une croisière naturiste. Dans ce type de croisières la totalité des passagers, à l’exception du personnel de bord, est totalement nue sur le bateau.

Alors qu’elle rentre dans sa cabine à l’issue de la soirée, une passagère de 31 ans se retrouve nez à nez avec un steward qui s’y était introduit à l’aide de son passe.

Il la roue de coups puis la viole. Soucieux de dissimuler les traces de son forfait, il projette de balancer ensuite sa victime par dessus bord après l’avoir à moitié étranglée avec le fil d’un fer à friser, mais le vacarme déclenché l’empêche d’aller jusqu’au bastingage. [...]

Hebergeur d'image

Le violeur Ketut Pujayasa, un Indonésien de 28 ans

Morandini

Australie : 14 ans et violée par six individus « d’apparence africaine »

  • L’attaque a eu lieu dans le parc mal éclairé vers 23 heures
  • Les assaillants étaient d’apparence africaine
  • Le calvaire a duré plus de 30 minutes

Sydney. La police a initié une enquête concernant le viol collectif sur une jeune fille âgée de seulement 14 ans dans le quartier de Doonside. L’adolescente a été tellement traumatisée que la police a du attendre plusieurs heures avant d’obtenir de sa part la description des faits.

La police compte sur l’aide et coopération de toutes personnes pouvant fournir des informations et traque actuellement six hommes d’apparence africaine qui auraient violé la jeune fille sur un chemin boisé du parc et faiblement éclairé aux alentours de 23 heures samedi soir.

La police a confirmé que la jeune fille rentrait chez elle depuis la maison d’une amie quand l’abominable attaque qui a duré 30 minutes a eu lieu.

Elle a trouvé refuge dans la maison d’une famille qu’elle connaissait se trouvant à proximité et a de suite appelé la police.

Daily Telegraph

Ndlr : Un jeune homme de 16 ans s’est présenté au commissariat ce vendredi tout seul et a reconnu les faits

ABC News

Viol collectif dans l’Essonne : neuf mineurs placés en garde à vue

Neuf mineurs suspectés d’avoir participé au viol collectif d’une jeune fille de 17 ans dans les toilettes publiques d’un parc de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne) en mai dernier ont été arrêtés et placés en garde à vue ce lundi dans le département, selon RTL.

Les neuf interpellés reconnaissent «tous plus ou moins» avoir été présents sur les lieux mais «nient avoir eu des relations sexuelles avec la victime».

En juin dernier, «Le Parisien-Aujourd’hui en France» avait révélé que dix suspects avaient été interpellés et placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur ce viol collectif.
Il s’agissait de dix adolescents âgés de 13 à 16 ans, tous déjà connus des services de police. Lors de leur garde à vue, ils avaient reconnu avoir été présents lors de la tournante, tout en assurant que la jeune fille était «consentante».

Le Parisien

Marseille : une septuagénaire ligotée et violée par des cambrioleurs. Un mineur arrêté pour homicide suspecté (MàJ)

Addendum 20.01.2014 :

Un garçon de 16 ans a été arrêté ce matin vers 1h place Sadi-Carnot (2e) à Marseille pour un homicide commis le 20 décembre dernier dans le quartier d’Endoume, rue Chaix (7e) contre un octogénaire retrouvé mort, sans doute après un cambriolage.

L’adolescent est également soupçonné d’avoir participé au viol de la septuagénaire, chez elle boulevard Baille, dimanche matin, après un vol avec effraction, puis une séquestration, commis avec deux complices.

La Provence (Merci à natacha3 )

Les malfaiteurs ont attaché les pieds et les mains de leur victime avec un câble électrique

Une femme de 77 ans a vécu des minutes d’horreur dimanche matin vers 6 h lorsqu’elle a été réveillée, ligotée, dépouillée, puis violée par trois hommes qui l’ont surprise à son domicile du boulevard Baille (6e) à Marseille. (…)

La Provence