Villeurbanne : Il avait frappé un jeune Juif à coups de marteau

L’agression antisémite remonte au samedi 18 juin, à Villeurbanne. Un jeune Lyonnais, portant une kippa, avait été agressé à coup de marteau par un individu. Puis, quelques minutes plus tard, par un groupe de six personnes. La police a procédé aux premières interpellations.

Ce samedi, Nathaniel, sort du bus n°11, rue Antonin Perrin. Ce jeune Lyonnais de 21 ans se rend chez une amie. Il est 16h30, il croise un individu qui observe sa kippa. Celui-ci lui grommelle des insultes à caractère antisémite. « Trace ta route », lui ordonne-t-il. La victime ne se laisse pas faire. Il est d’une carrure autrement plus imposante et met en fuite le jeune Villeurbannais. Ce dernier s’en va chercher du renfort. Et en guise de soutien, il trouvera un marteau prêté par deux amis. C’est armé qu’il revient vers le jeune Juif.

Nathaniel est surpris, glisse et chute. L’agresseur lui assène trois coups de marteau au visage qu’il essaie tant bien que mal de retenir. Une fois relevée, la victime prend la fuite. Mais un groupe six jeunes, témoins de l’agression, entourent le jeune Lyonnais. Ils sont comme galvanisés. Les coups pleuvent. L’un d’eux sort une barre de fer et en fait usage. Un autre jette sa trottinette sur lui. [...]

[Son premier agresseur] est un Villeurbannais de 19 ans, d’origine Maghrébine. Il reconnait les faits mais relativise son caractère antisémite. « S’il avait été Noir, j’aurais dit sale Noir », indique-t-il. La victime reconnaît deux autres assaillants, tout en étant moins précis sur leurs rôles respectifs. Ils ont été arrêtés les 22 et 23 juin, mais laissés libre. [...]

Lyon Capitale

Lyon : séquestrées et violées, la nuit d’horreur de deux adolescentes

La soirée au festival les Invites de Villeurbanne s’était agréablement déroulée. Les heures qui ont suivi l’événement ont été longues et traumatisantes pour deux adolescentes. Samedi soir vers 23 heures, à la station de métro Flachet, deux lycéennes sont abordées par un jeune homme de 19 ans. Il demande à l’une d’elles son numéro de téléphone. Econduit, il le lui arrache des mains, avant d’exhiber une arme de poing, qui s’avérera bien plus tard factice, ainsi qu’une bombe lacrymogène. Il les menace et les contraint de le suivre. Leurs pas les conduisent dans le quartier du Tonkin, boulevard du 11-Novembre. Les trois s’engouffrent dans un immeuble et se retrouvent au dernier étage sur des marches d’escaliers. (…) Toujours armé, il demande à l’une des deux de le suivre à l’étage en dessous. Selon la victime, il la viole et lui impose une fellation.

Dans les coursives de l’hôpital, le Vaudais cligne des yeux. il s’endort. La lycéenne, ôte ses chaussures, fuit et appelle les secours. L’enquête est confiée à la Brigade départementale de la protection de la famille.(…)

Reconnu par les deux victimes, identifié par la police, l’homme est interpellé dans la nuit de lundi à mardi. Au métro Sans Souci, il venait de menacer de mort une jeune femme de 21 ans. Interrogé sur la soirée de samedi, le Vaudais a nié toute menace de sa part, toute séquestration et ne pas avoir été en possession de son arme (factice) ce soir-là. (…)

Le Progrès

Merci à Pourlaraisonque

Villeurbanne : Mourad perd son adresse et ses chances de relaxe

Hier, l’homme a clamé son innocence contre un faisceau d’indices Quand il a entendu tomber trois ans de prison ferme, hier à la fin de l’audience des comparutions immédiates de Lyon, Mourad Belkhadem, 23 ans, a explosé de colère. Sa famille, présente dans la salle, a surenchéri. Le jeune homme était persuadé qu’il allait échapper à l’accusation de vol avec violence qui était portée contre lui, tant il avait contesté un à un les éléments du dossier, fermement, consciencieusement, en habitué des procédures pénales, lui qui compte vingt-quatre mentions à son casier judiciaire. Au fond, la correctionnelle n’est pas si éloignée des assises.

Au dernier jugement, il est toujours question d’une intime conviction forgée sur un faisceau de présomptions qui doit avoir une cohérence d’ensemble. Dans cette affaire, il était question de l’arrachage d’un sac à dos orange, commis lundi 16 mai à Villeurbanne, sur le trajet habituellement emprunté par une employée de boulangerie, transportant la recette de l’établissement. Un coup probablement repéré à l’avance. Les enquêteurs sont remontés à Belkhadem à cause d’une empreinte de doigt, sur la porte intérieure de la résidence visée. [...]

le progrès

(merci à Eisbär)

Villeurbanne (69) : Une étudiante violée dans les toilettes lors d’une soirée étudiante

Une étudiante a été violée, dans la nuit de samedi à dimanche, en marge d’une soirée étudiante qui se déroulait au Double Mixte, cet espace situé dans l’enceinte de la Doua et dédié à l’organisation de salons, concerts ou soirées festives.

C’était le cas ce samedi, avec une soirée des deux facs de médecine, indépendamment des 24 heures de l’Insa, visant à célébrer la fin des examens. [...] On promettait de la folie. L’une des participantes a vécu l’horreur. Vers 1 heure du matin, cette jeune femme âgée de 19 ans est à la recherche d’une amie. Elle est alors abordée par un jeune homme qui lui dit savoir où se trouve son amie, et l’attire vers des toilettes situées à l’intérieur du Double Mixte. Un traquenard, en réalité, puisque sur place, deux autres individus l’attendent. Ils sortent un couteau. C’est sous la menace de cette arme que la jeune femme va être violée par l’un des trois. [...]

Le Progrès

Villeurbanne : 11 ans de réclusion pour l’auteur des coups mortels

Frustre, cassant, presque vindicatif, Samir Rehibi est passé à côté de son procès et les jurés ont retenu de l’homme aux douze condamnations, « l’emmerdeur » du square Jacques-Prévert qui dans son ivrognerie et son « égo sur dimensionné » a planté une lame de couteau à trois reprises par l’arrière dans la cuisse de Sofiane Melki, en cette soirée du 12 juin 2008. Des coups mortels ayant atteint l’artère fémorale. Jeudi soir, les parties civiles avaient sonné la charge contre un accusé retors et hier, l’avocat général en réclamant de 10 à 12 ans de prison a dressé le portrait d’un « Samir l’embrouille au casier judiciaire truffé de faits de violences ».

LeProgrès.fr

Merci à Eisbar

Villeurbanne : « le bad boy des ghettos » jouait du couteau

Se revendiquant comme « un bad boy des ghettos » devant l’expert psychiatre qui l’a examiné, Lionel Loyal, qui a du mal à assumer son patronyme, a été condamné à huit reprises, dont cinq pour des faits de violences avec arme. Un parcours plutôt inquiétant pour qui a largement dépassé la trentaine. Ce Guadeloupéen, qui bénéficie depuis sa majorité de l’allocation adulte handicapé, n’a jamais travaillé, mais il s’est beaucoup drogué au fil de ses périples dans de nombreuses villes de France. Paris comme port d’attache mais également Toulouse, Montpellier, Lyon, au gré des rencontres.

Affichant un look rasta mais paradoxalement porteur, sur le torse, d’un tatouage au niveau du cœur en forme de pistolet automatique, il s’est invité dans une fête de jeunes le 9 avril dernier, rue du 4-Août à Villeurbanne.

Complètement bourré et défoncé », selon ses propres termes, il n’a pas supporté qu’un des convives, devant ces beuglements, lui demande de la mettre en veilleuse. « Il m’a regardé mauvais ». Suffisamment pour l’encourager à tirer de son jean un couteau et pour donner un coup de lame à l’abdomen du garçon saignant abondement. La victime a été transportée à l’hôpital dans un état critique, où elle a dû subir de lourdes opérations chirurgicales.[...]

Le Progrès

(merci à Eisbär)

Villeurbanne : Un jeune homme agressé «vraisemblablement sous prétexte qu’il était juif»

Une enquête de police a été ouverte. Un jeune homme a été agressé jeudi soir à Villeurbanne, rue des Mûriers, «vraisemblablement sous prétexte qu’il était juif», a-t-on appris auprès de la municipalité qui condamne «fermement cet acte intolérable».

Le jeune homme a dû être hospitalisé à la suite des coups portés par ses deux agresseurs.

20 Minutes

Lyon : La Marche des Cochons aura lieu le 14 Mai

Addendum du 24/03/11

Hebergeur d'image

Reflet de l’islamisation de notre pays, la part croissante du halal dans notre circuit alimentaire préoccupe tous les Français qui refusent de consommer une viande égorgée au nom d’Allah, souvent à leur insu. (…)

Nous avons décidé de placer notre manifestation sous le signe de l’humour et du décalage autour de la thématique porcine. Nous considérons que le second degré est le meilleur moyen de sensibiliser l’opinion publique sur la question du halal et de l’islamisation.

Citoyens engagés, associations de consommateurs, bouchers et charcutiers, militants laïcs ou de la cause animale, éleveurs ou simple Lyonnais nous vous invitons à montrer votre opposition au halal et à l’islamisation en venant nombreux Samedi 14 Mai 2011 à Lyon, à cette première Marche des Cochons.

Marchedescochons.com

 

______________

Hebergeur d'image

LyonMag.com

Azzedine Gaci : «La majorité des musulmans se vivent comme Français et observent un islam apaisé»

Recteur de la mosquée de Villeurbanne, Azzedine Gaci, 46 ans, Algérien d’origine, est une voix écoutée. Président du Conseil régional du culte musulman (CRCM), il entretient de bonnes relations tant avec le sénateur-maire PS de Lyon, Gérard Collomb, qu’avec le député et ancien ministre UMP Dominique Perben. Il se veut le porte-parole d’un «discours qui pacifie et réconcilie».

Nous ne voulons pas des manipulations, des instrumentalisations de ces peurs qui sont, parfois, légitimes.

Arrivé à Lyon en 1986 pour terminer ses études, Azzedine Gaci est aujourd’hui enseignant-chercheur à l’École supérieure de chimie-physique-électronique de Lyon. Se disant indépendant, bien que rattaché à l’UOIF, l’aile radicale de l’islam français, il dirige une mosquée influente de la région lyonnaise, parce que fréquentée par nombre d’étudiants et enseignants – elle est proche du campus universitaire de la Doua. Il a été élu à la tête d’un CRCM qui pèse dans le paysage islamique français, puisque Rhône-Alpes regroupe 600 000 musulmans et 170 lieux de culte – dont une vingtaine de mosquées. […]

«Je perçois bien la peur de nombre de Français non musulmans, constate-t-il. Mais j’ai mon explication sur le sujet : la mondialisation a mis fin à toutes les frontières géographiques, économiques, culturelles, ce qui engendre une crise d’identité pour les Français, dans un contexte de graves difficultés économiques. Et cela coïncide avec une présence musulmane de plus en plus visible.»

Il se dit «favorable à un débat sur l’islam», mais s’interroge sur sa pertinence actuelle. «Pourquoi l’avoir lancé maintenant, à quinze mois des présidentielles ?» interpelle-t-il. […]

Le Point

Villeurbanne (69) : Ils s’emparent du bébé pour se faire remettre la caisse

Braquage peu banal que celui qui s’est déroulé hier soir peu après 22 h 30 à l’arrière d’un bar tabac PMU de l’avenue Roger-Salengro à Villeurbanne. A l’heure de la fermeture de l’établissement, la commerçante est sortie seule et curieusement avec son bébé d’un an et demi dans les bras alors que deux individus se trouvaient dans l’embrasure de la porte.

Sans exhiber d’armes mais très menaçants dans leurs propos, ils ont arraché l’enfant des bras de sa mère pour exiger en échange qu’elle retourne chercher la caisse. Ce que la malheureuse a bien évidemment fait remettant aux malfaiteurs plusieurs milliers d’euros. Le bébé lui a été restitué sans qu’il n’ait pendant ces courtes minutes subi apparemment de violences. Les deux hommes ont aussitôt pris la fuite.

Les policiers se rendant sur place ont eu des difficultés à auditionner la victime en état de choc et le parquet, alerté à 23 heures, a saisi la police judiciaire pour conduire les investigations. Une enquête qui devra prendre en compte le caractère atypique de l’agression. Les circonstances mêmes dans lesquelles elle a pu se produire laissent planer bien des interrogations.

Le Progrès

Villeurbanne : Un couple d’octogénaire agressé

Les faits se sont déroulés dimanche matin dans le quartier de l’Insa à Villeurbanne. Deux individus masqués ont accosté le mari alors qu’il se rendait dans sa cave, située à l’extérieur de son logement.

Ils l’ont frappé avant de le faire rentrer à son domicile, qu’ils ont ensuite longuement fouillé. Les deux hommes sont finalement repartis avec un maigre butin, estimé à 350 euros. Une enquête a été ouverte.

Radio Espace

(Merci à contractor)

Lyon : « Pas de halal dans nos assiettes » (Vidéo)

Samedi 19 février, c’est la section lyonnaise du Bloc Identitaire et des membres de Rebeyne! qui ont manifesté devant un restaurant KFC de Villeurbanne. Une trentaine de militants munis de pancartes ont écouté un discours contre le halal devant la terrasse du fast-food.

Ils ont également dénoncé le fait qu’aucun affichage ne mentionne le fait que le KFC de Villeurbanne propose uniquement de la viande halal à ses clients. Des clients qui mangent donc halal et payent une taxe religieuse… à leur insu ! Un scandale de plus !

Image de prévisualisation YouTube

(Merci à Ardwen)