Vierzon (18) : l’adieu des paroissiens à l’église St Eloi

Une dernière messe était célébrée hier soir en l’église St Eloi de Vierzon (Cher). 300 fidèles sont venus dire au revoir à cet édifice qui, après de nombreuses polémiques, sera racheté par la Ville le 19 juillet.

(…) Vers 20h30, la messe s’est achevée par la désacralisation de l’église, un acte appelé « exécration ». L’autel a été déplacé et les objets liturgiques retirés. Dès lundi, St Eloi va être vidée de son mobilier et sa croix ainsi que sa cloche seront démontées. La paroisse envisage de répartir tout ce qui sera enlevé de la chapelle dans ses quatre autres églises vierzonnaises.

Face aux difficultés financières du diocèse, l’église St Eloi a été mise en vente à l’automne 2012, après consultation des paroissiens. Plusieurs agences immobilières avaient alors été mandatées pour trouver un acquéreur. Le bien avait été estimé à 170 000€. Un prix qui a d’emblée attiré de nombreux acheteurs potentiels : des gérants de pompes funèbres, des entrepreneurs, des communautés religieuses et notamment celle des musulmans de Vierzon. L’intérêt de ces derniers pour l’édifice déclenche alors de nombreuses réactions hostiles sur les réseaux sociaux et provoque un grand emballement médiatique. Si bien qu’en décembre, le diocèse de Bourges choisit de signer un compromis de vente avec la confrérie des Charitables de St Eloi, une association dite non-confessionnelle.

Mais faute d’argent, cette association du nord de la France demande un délai de six mois pour réunir les fonds nécessaires à l’achat de l’église. Sur Internet, son appel aux dons mentionne un message plutôt radical « Non à une mosquée ». Face à cette situation et pour prévenir d’éventuelles tensions entre communautés religieuses, la ville de Vierzon décide alors de casser la vente et d’exercer son droit de préemption.

Aujourd’hui à Vierzon, personne ne sait quel usage sera fait de l’église St Eloi à la rentrée prochaine. Depuis hier, elle est en tous cas redevenue un simple bâtiment public.

(…) France 3 Centre

À Vierzon, l’église pourrait être achetée par une loge du Grand-Orient

Une église vouée à devenir un local pour la franc-maçonnerie. De quoi perturber les riverains et les catholiques qui, dans un premier temps, s’étaient indignés de l’éventuelle cession de l’église à une association musulmane.

Hebergeur d'image

La conversion et reconversion de Saint-Eloi est digne d’un feuilleton. Quelques mois après avoir ému l’opinion en étant promise à la vente à une association musulmane pour en faire une mosquée, cette petite église de Vierzon, dans le Cher, pourrait aujourd’hui être cédée aux francs-maçons. C’est, en tout cas, ce qui agite le tout Vierzon ces derniers jours, et indigne les associations de défense du patrimoine comme le monde catholique. [...]

Mais, depuis quelques jours, la rumeur enfle autour de négociations entre la mairie et Les Amis de la Liberté, une loge du Grand Orient de France. Une église vouée à devenir un local pour la franc-maçonnerie, après l’épisode mosquée, c’est fort de café pour les riverains et les cathos du coin. [...]

Le curé, lui, n’a pas d’avis sur cette insolite conversion. «A partir du moment où l’on vend, rien ne nous appartient plus, il faut aller au bout de la logique». [...]

Le Figaro

À Vierzon, la vente de l’église Saint-Eloi continue de susciter des tensions

La vente de l’église Saint-Éloi, au clocher bétonné et austère, située sur les hauteurs de Vierzon (Cher), est en train de virer à l’imbroglio. En octobre dernier, quelques semaines après sa mise en vente par le diocèse de Bourges, qui cherchait à réduire les charges de la paroisse et à renflouer ses caisses, une association musulmane, à la recherche d’un local approprié, s’était mise sur les rangs pour créer un lieu de prière.

Le P. Alain Krauth, curé de la paroisse, se disait, à l’époque, ouvert à cette hypothèse permettant « à des musulmans modérés de pouvoir célébrer dignement leur foi, dans le respect de la laïcité française et dans des relations courtoises avec la communauté catholique ».

Cet avis n’était pas partagé par tous. Début décembre, la confrérie Saint-Éloi de Paris, présidée par Olivier Bidou, s’est portée acquéreuse. Sans argent, elle avait obtenu un délai de six mois pour réunir les 170 000 € demandés par le diocèse. Olivier Bidou a aussitôt lancé sur le Net un appel aux dons employant des mots sans équivoque :

« Non pour une mosquée, participez à ce sauvetage, Chrétiens levez-vous (…) pour (…) sauver cette église. »

Ce courriel au slogan accrocheur aurait, selon lui, été adressé à « un million de personnes », dont les recteurs d’académie de la région et certains directeurs d’écoles. « Je ne vous dirai pas quelle somme nous avons recueillie, mais nous sommes sur le rythme de croisière que nous nous étions fixé », indique-t-il.

(…) Le maire de Vierzon, Nicolas Sansu, n’entend pas se laisser « berner » par ces discours aux relents islamophobes « évidents », selon lui. Il somme donc le diocèse de trouver un autre acheteur. « Nous ne voulons pas d’extrémistes qui mettent à mal notre cohésion sociale », tance-t-il.

Les freins administratifs, financiers et juridiques ne dissuaderont pas le jeune député et maire communiste de 44 ans, qui se réserve clairement la possibilité de faire valoir le droit de préemption de la commune pour empêcher la transaction et a d’ores et déjà « des projets en tête pour utiliser ce bâtiment ».

(…) La Croix

Eglise Saint-Eloi de Vierzon : appel aux dons « anti-mosquée » (MàJ vidéo)

Addendum du 13/12/12

L’appel de dons de la Confrerie Saint Eloi :

Addendum du 12/12/12

Depuis quelques jours, sur leur page Internet et les réseaux sociaux, les « Charitables de Saint-Eloi » lancent un appel aux dons pour le rachat de l’Eglise Saint Eloi avec un explicite « Non à la mosquée ».

Addendum du 4/12/12

Elle n’a pas été vendue aux musulmans. C’est une association, la confrérie des Charitables de Saint-Eloi, qui a été retenue par le diocèse pour acheter l’église Saint-Eloi de Vierzon.

Née au XIIème siècle, la confrérie des Charitables de Saint-Eloi souhaitait s’installer dans la région. A partir de juin 2013, l’église Saint-Eloi devrait accueillir des obsèques civiles et d’autres activités sociales et culturelles.

(…) Le Salon Beige

———————————
Addendum du 14/11/12

Les musulmans de Vierzon ont longtemps hésité à présenter leur offre de rachat.

Car ces dernières semaines, l’annonce de cette possible vente avait enflammé les réseaux sociaux et provoqué un grand emballement médiatique.
Un emballement qui a fait fuir les entrepreneurs, les pompes funèbres ou encore les témoins de Jéovah, également intéressés par ce batiment de 1955.

Alors, en attendant la réponse de l’archevèque de Bourges la semaine prochaine, les musulmans de Vierzon viennent de lancer une souscription auprès des fidèles.

Ils prévoient également de constituer une association afin de solliciter des aides auprès, par exemple, de la Grande Mosquée de Paris.

France 3
Lire la suite

Vierzon (18) : L’église mise en vente pourrait devenir une mosquée (Màj)

18/10/12 Addendum

Le mouvement « Maison commune » créé il y a dix-huit mois par un industriel vendômois Laurent Ozon ancien proche de Marine Le Pen part en croisade… pour racheter l’église Saint-Éloi de Vierzon.

Une église sans paroissien que le diocèse a mis en vente pour 170.000 € et qui intéresserait la communauté musulmane. Pour Laurent Ozon, « il est impensable de substituer une religion à une autre… A cette idée dangereuse, nous préférons imaginer un espace de vie ouvert à des associations qui partagent nos projets de relocalisation de l’économie comme les Amap ou encore des associations ayant trait au patrimoine, à l’environnement actuellement sans lieu de réunion… En quatre jours sur Internet, notre fonds de souscription a déjà collecté 16.000 € de promesses de dons… »

La Nouvelle République

09/10/12

L’église Saint-Éloi, dans le quartier de Puits-Berteau, est mise en vente au prix de 170.000 euros. Elle peut facilement s’adapter à d’autres activités.

 La décision n’a pas été facile mais après un an de réflexion et de consultation des paroissiens, le diocèse met en vente une des cinq églises qu’il possède, sur les six de la paroisse vierzonnaise. [...]

Saint-Éloi est le lieu de culte le moins utilisé, situé dans un quartier qui a vécu de grands bouleversements démographiques. La baisse de population et l’évolution des pratiques religieuses ont signé la mort de l’église baptisée du nom du patron des métallos. « Dans les années cinquante et soixante, c’était pertinent de construire une église ici », précise le père Krauth.

Des contacts ont été pris avec de potentiels acheteurs : « Ce lieu peut facilement être adapté à d’autres activités, pour des entreprises et des artisans mais aussi des particuliers. Nous savons également que des associations recherchent une salle pour des obsèques civiles. »

Saint-Éloi pourrait aussi devenir une mosquée, l’Association des Marocains s’étant manifestée.

La ville disposant déjà de nombreux bâtiments communaux ne serait en revanche pas intéressée.

leberry.fr

Jean-Luc Mélenchon ne connaît « pas de Nicolas Sansu », qui était à ses côtés en avril

Si Jean-Luc Mélenchon avait attiré plus de six mille sympathisants lors d’un meeting à Vierzon, le 3 avril dernier, dans la ville du maire et candidat à la députation Nicolas Sansu (qui était d’ailleurs à ses côtés), il ne semble pas en avoir beaucoup de souvenirs.

http://img232.imageshack.us/img232/6406/meetingelectionpresiden.jpg

Le 3 avril dernier, Jean-Luc Mélenchon était en meeting à Vierzon. A côté de Nicolas Sansu…

Ce jeudi après-midi, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le leader du Front de gauche tenait une conférence de presse. Nous l’avons interrogé sur la situation dans la deuxième circonscription du Cher,

où la polémique enfle depuis plusieurs jours après le désistement de la candidate PS, Agnès Sinsoulier-Bigot, au profit de Nicolas Sansu.

« Je ne comprends pas votre question, de qui me parlez-vous ? », a d’abord lancé Jean-Luc Mélenchon, une fois mis au courant de la situation dans la deuxième circonscription du Cher. Quand on lui a demandé s’il était entré en contact avec Nicolas Sansu ces derniers jours pour évoquer cette polémique, la réponse s’est révélée explicite :

« Mais qui est ce Nicolas Sansu ? Je ne connais pas de Nicolas Sansu ! Je ne comprends pas de quoi vous me parlez. » Trou de mémoire ? Le leader du Front de gauche est ensuite allé se plaindre à son équipe de presse de notre question (…)

Le Berry

Le concert du Scalp 18 aura lieu aujourd’hui à Vierzon (MàJ)

Addendum 11 juin :

Malgré les agressions, malgré les menaces, malgré le collage d’autocollants identitaires devant le domicile du porte parole du scalp18, cette nuit, malgré le collage massif d’affiches identitaires sur les affiches du scalp18 cette nuit sur la rocade de Bourges :

le concert antifasciste est maintenu.

Il se déroulera à Vierzon,

à la salle des Forges.

La programmation sera allégée.

La présence d’au moins 3 groupes est acquise.

Les Brigitte Bop, les Stage Bottles et Hors Contrôle seront avec nous !

Des dispositions ont été prises, en accord avec la Police Nationale pour neutraliser les malveillances néo-pétainistes.

Nous remercions la municipalité de Vierzon pour nous avoir exprimé son soutien et sa détermination à ne pas laisser les héritiers de la France de Vichy décider qui a le droit d’organiser ou de ne pas organiser un concert dans notre pays.

C’est facile de faire pression sur le maire d’un petit village, de le menacer, de vandaliser les locaux municipaux de Saint Georges sur Arnon avec des tags néo-fascistes pour ensuite accuser les antifascistes d’avoir fait le coup.

Quel aurait bien pu être l’intérêt des militants antifascistes de commettre de telles dégradations sur les locaux du maire qui les a accueilli ?

SCALP18

________________________________________________

Addendum du 7/06/11

Jacques Pallas a fait savoir sa décision, hier matin, aux représentants de Scalp 18 (Section carrément anti-Le Pen du Cher). Le maire de Saint-Georges-sur-Arnon n’autorise plus la soirée concert et débat que l’association projetait d’organiser dans sa commune, samedi 11 juin. « Les choses ont pris des proportions qui me dépassent. Il est de ma responsabilité en tant que maire, pour la tranquillité de mes administrés, d’annuler cette manifestation. » [...]

La Nouvelle République

(merci à Chloé la princesse)

5/06/11
Vent de colère au pays des éoliennes. Les esprits s’échauffent autour du festival Rock’n Résist annoncé samedi 11 juin dans la petite commune de Saint-Georges-sur-Arnon. Dans ce rassemblement organisé par le Scalp 18 (Section carrément anti-Le Pen du Cher), la Rafi (Résistance anti-fasciste de l’Indre) et l’association Sans frontières, divers concerts, un marché bio et un « débat antifasciste » sont prévus.

Un programme qui n’est pas du goût du mouvement des Identitaires du Berry qui, depuis mercredi, arrose copieusement les communes alentours de tracts dénonçant le festival. Le message a été tagué jusque sur les toilettes publiques de Saint-Georges. Les opposants ne comprennent pas son autorisation par le maire de Saint-Georges. Ils redoutent les « désagréments et troubles » liés à cet événement qu’ils jugent « inadapté à l’environnement local ». Le bras de fer est engagé. Nous y reviendrons dans une prochaine édition.

La Nouvelle République Novopress Extraits de chansons sur le site Avaricum

 

Pour communiquer avec le maire de Saint-Georges-sur-Arnon :

Monsieur le Maire, Jacques PALLAS
5 route des Tilleuls
36100 – Saint-Georges-sur-Arnon
Tél : 02 54 04 01 05
Fax : 02 54 04 04 41
[email protected]

(Merci à Charles18)

Vierzon (18): Braquage au « fusil à canon scié » au petit matin chez Pat à pain

Le Pat à pain de la rue Léo-Mérigot, à Vierzon a été victime d’un braquage ce matin vers 4h30.Un homme encagoulé et armé d’un fusil à canon scié a surpris la directrice et une employée au moment de leur prise de service. Il serait reparti avec quelques centaines d’euros.

La directrice et sa salariée n’ont pas été blessées.

Le Berry.fr