Arno Klarsfeld : « Tant que Marine Le Pen n’aura pas renié son pére sur Vichy et les chambres à gaz, le FN…. »

Manif pour tous : Manuel Valls évoque Vichy, la manif lui répond « point Godwin »

Venu assister au départ de la manifestation contre le mariage homosexuel ce dimanche 21 avril, à Paris, Manuel Valls a assuré devant les caméras que certains des opposants à cette loi faisaient « référence à l’idéologie de Vichy ». Les organisateurs de la manifestation se sont immédiatement fendus d’un communiqué dénonçant, en substance, un amalgame, une forme de point godwin (qui désigne aujourd’hui une tendance à introduire des références à Hitler et au nazisme dans un débat qui n’a rien à voir). (…)

Europe 1

Manuel Valls : « quand j’entends qu’on gaze des enfants … »

i>télé en début de Manif pour tous 21/04/2013

quand j’entends, qu’on gaze des enfants, (…) alors que certains de ces groupes font référence à l’idéologie de Vichy, vous voyez à qui nous avons à faire face – Manuel Valls

Merci à Electron Libre

«Au secours, les années 30 sont de retour !»

Article de François-Guillaume Lorrain, du Point ,faisant un parallèle entre la situation actuelle de la France et celle des années 30. «Si les mêmes maux produisent les mêmes effets, le pire est à venir».

L’insécurité, financière, identitaire, sociale, tarte à la crème de notre époque, est un thème qui surgit, habilement exploité, dans les années 30.

Cette fin de cycle, mutatis mutandis, évoque certains constats actuels, liant économie et capacité d’innovation, de plus en plus largement relayés : l’Europe est un très vieux continent, en voie de sous-développement ; la richesse, l’avenir, la croissance, sont réservés à d’autres horizons, d’autres civilisations. C’est à une refonte intégrale que la France est invitée : certains avancent déjà d’autres modèles – écologique, participatif -, mais à l’évidence, on semble en France bien plus essoufflé, à court d’idées, que dans les années 30. Pour le moment, les solutions les plus nettes sinon précises sont proposées par des forces protectionnistes, régressives – à droite, avec Marine le Pen, à gauche, avec Jean-Luc Mélenchon qui, par sa véhémence, aurait trouvé sans mal sa place dans les années 30 – chantant une France repliée sur elle-même, variation sur une vieille antienne. L’ambiguïté court au sein même du gouvernement puisqu’un des opposants les plus virulents à la mondialisation, Arnaud Montebourg, est devenu le ministre du Redressement national. […]

Non, il n’y a pas eu de fascisme à la française dans les années 30. […] Il n’en demeure pas moins une montée très violente des thèmes xénophobes que le gouvernement Reynaud avalisera en prenant en 1938 des décrets-lois très durs envers la population fraîchement immigrée. Ces décisions font écho à un état d’esprit présent dans la population et sont les prémices de la politique xénophobe de Vichy.

«À bas les voleurs !» : le slogan de la manifestation monstre du 6 février 1934, où se mêlaient dans un joyeux désordre anciens combattants, camelots du roi et forces attirées par le fascisme, visait avant tout les politiques impliqués dans l’affaire Stavisky, qui venait de «se suicider d’un coup de revolver qui lui a été tiré à bout portant». […]

Mais avec l’affaire Bettencourt, l’affaire Woerth, l’affaire Cahuzac et un ancien président mis en examen, la France des années 2010 a-t-elle des leçons de morale à donner à son ancêtre ? Ne serait-on pas en droit de crier : à bas les menteurs ! À bas les voleurs ! La colère sociale, doublée d’un écoeurement moral, gronde. Mais petit rappel : cet écoeurement fit aussi jadis le lit d’une idéologie anticapitaliste et antidémocratique qui prit la main sous Vichy, avec une volonté de moraliser à outrance la France à tous les niveaux. Attention avec la vertu : tombée aux mains de fanatiques, elle a souvent débouché sur des lendemains assassins. […]

Le Point

Laroussi Oueslati, ex-président de l’Université de Toulon, révoqué à vie

Après quatre ans d’enquête sur un éventuel trafic de diplômes et l’admission d’étudiants chinois parlant à peine le français à l’Institut d’Admnistration des Entreprises (IAE) de Toulon, le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) a tranché. Laroussi Oueslati , l’ancien président de l’Université du Sud Toulon Var (USTV) vient d’être révoqué «de la fonction publique». Une décision, «accompagnée d’une interdiction définitive d’exercer toute fonction dans un établissement public ou privé».

C’est la deuxième révocation à vie de l’histoire. La première concernait un enseignant condamné sous le régime de Vichy!», s’indigne l’avocat de Laroussi Oueslati, Maître Moroni.

Cette arrivée massive d’étudiant chinois n’ayant pas le niveau à Toulon, se serait soldée par de nombreuses tentatives de corruption de professeurs par des étudiants chinois désireux d’obtenir leur diplôme coûte que coûte.[…]

A la même période en 2009, Arezki Dahmani, maître de conférence en économie à l’université Paris XIII, s’était vu accusé lui aussi d’avoir favorisé l’inscription dans des conditions irrégulières d’au moins 46 étudiants chinois qui n’avaient pas les diplômes exigés par l’université. Suspendu de ses fonctions en 2011 , il avait vu cette décision annulée par leConseil d’État et avait pu reprendre ses fonctions en 2012. […]

Le Figaro (Merci à Desiderata)

Morin : « interdits de Vichy déverrouillés » (Vidéo)

Le président du Nouveau centre, Hervé Morin, estime qu’un certains nombre d’interdits liés au régime de Vichy ont été « déverrouillés », conduisant à « une droitisation, non pas de l’UMP, mais de la société française ». « On arrive dans une génération qui est déverrouillée d’un certain nombre d’interdits », a constaté l’ancien ministre de la Défense dans un entretien mardi à TV5 Monde.

« Vichy avait créé des interdits et la droite française, grosso modo, ne pouvait pas se permettre d’être sur un certain nombre de thèmes brutaux que l’on peut retrouver à travers l’idée de Nation, d’étrangers, de frontières et qui avaient des relents de cette période de l’histoire », explique-t-il. « Mais aujourd’hui, une grande partie de l’électorat, tant dans les milieux populaire que bourgeois, s’est affranchie de cette période parce que c’est loin, que cela fait partie de l’histoire », a-t-il jugé. [...]

Le Figaro

Et Hervé Morin connait bien cette époque, puisque selon ses dires, il a assisté de ses yeux au débarquement en Normandie :

Henri Guaino a raison : Vichy, ce n’était pas la France

La « rafle du Vel d’Hiv », au cours de laquelle plus de 13.000 juifs de Paris et sa banlieue ont été arrêtés par la police française, puis parqués dans le Vélodrome d’Hiver avant d’être déportés vers les camps de la mort nazis, est un crime épouvantable que personne ne conteste. La responsabilité du régime de Vichy dans l’accomplissement de crimes contre l’humanité, de concert avec l’occupant allemand, est évidente.

Pour autant, en affirmant que « ce crime a été commis en France par la France », François Hollande a commis lors de son discours du 22 juillet 2012 une erreur d’appréciation considérable.

Charles de Gaulle et François Mitterrand n’avaient jamais transigé sur ce point : Vichy, ce n’était pas la France.

Bien sûr, des crimes ont été commis sur le territoire national par des policiers et des gendarmes Français, sur ordre du régime collaborationniste. Mais la République et la France, elles, ne pouvaient pas être tenues pour responsables de cette barbarie. La réalité historique est complexe et il est tentant de la simplifier, quitte à réarranger les faits. Assimiler Vichy à la France serait une déformation majeure, un contresens complet. Malheureusement, comme le note Jean-Philippe Tanguy, de Debout La République :

  »Voilà maintenant le temps présent où le passé est tout ce qu’il reste du projet politique. Faire des excuses aux morts aux noms des assassins depuis longtemps disparus, c’est toute l’aventure moderne selon François Hollande.

 

L’histoire nationale est devenu un banquet où n’importe quel homme politique en mal de hauts faits peut se vautrer. Non content d’inaugurer les chrysanthèmes, le président de la République les distribue, et se permet d’associer la France et son histoire dans le don intéressé de son honneur. » (…)

Le nouvel Observateur

Guaino suggère que Hollande se sent proche de la France de Vichy

Une polémique sur le discours de François Hollande sur la rafle du Vel d’Hiv’ « dommageable et attristante » répond Bruno Le Roux.

Henri Guaino s’est laissé aller lundi 23 juillet sur BFM TV à des suppositions étranges sur François Hollande, après le discours sur la rafle du Vel’ d’Hiv. Il a estimé que le président de la République était peut-être plus proche de la France de Vichy que de celle du général de Gaulle :

Peut-être que M. Hollande se sent plus proche de la France des notables apeurés qui se sont précipités à Vichy après l’armistice? Ce n’est pas ma France. »

L’ancienne plume de Nicolas Sarkozy, désormais député des Yvelines, avait d’abord déclaré : « Ce qu’a dit François Hollande me scandalise. Ma France n’était pas à Vichy, elle était à Londres depuis le 18 juin. » Henri Guaino, qui a toujours mis en avant ses attaches gaullistes, a enchaîné :

« Alors peut-être que nous n’avons pas la même France, peut-être que nous ne nous référons pas à la même France, nous n’aimons pas la même France. » (…)

Le nouvel Observateur

Rixe à Vichy : un jeune homme mort, un autre grièvement blessé. MàJ : Un homme d’origine antillaise mis en examen et écroué

Addendum 26 Juin 2012. Un homme d’origine antillaise a été mis en examen et écroué.

Le Figaro

(Merci à Antibarbare)

——————————————————————–

Un affrontement entre jeunes a tourné au drame, ce matin, à Vichy. Il est environ 1 h 45. Alors que la fête de la musique se termine dans la cité thermale, une altercation oppose deux groupes de trois personnes dans le haut de la rue de Paris, à proximité de la gare.

Un jeune homme de 26 ans, habitant à Bayet, est touché par une arme blanche et meurt sur place. Les secours n’ont rien pu faire pour le sauver. La police judiciaire de Clermont-Ferrand est sur les lieux. Une zone de sécurité a été mise en place.

Un autre jeune de Bayet serait également grièvement blessé.

La Montagne

(Merci à Auvergnat Polonais)

Le Rabbin Alain Michel invité de Trémolet de Villers : « Vichy et la Shoah, enquête sur le paradoxe français » (Radio Courtoisie)

Radio Courtoisie 7/06/2012 LJ J. Trémolet de Villers
L’historien Alain Michel revisite la doxa sur la période de l’occupation; il invite à une lecture subtile de cette sombre période et à sortir de l’impasse d’un manichéisme savamment entretenu



Citations bienvenues

Vichy (03) : Quatre jeunes en garde à vue pour une « tournante » dans un ascenseur

Le week-end dernier, une jeune fille aurait été violée dans un immeuble de la cité HLM de Presles, à Cusset. Quatre jeunes ont été placés en garde à vue.

http://img85.imageshack.us/img85/8105/citdepreslesimmeubleh57.jpg

 

Les murs ont des oreilles. Depuis bientôt une semaine, la quiétude de la cité HLM de Presles, dans la banlieue de Vichy, est troublée.

 

Dans la nuit de samedi à dimanche, une jeune fille discute avec un jeune homme au pied de l’un des immeubles. Ils sont rejoints par trois amis du garçon. C’est là que la jeune fille aurait été entraînée dans la cabine d’ascenseur «  impair  » du bâtiment H. Piégée, elle aurait été violée.

Un habitant du bâtiment en question confirme avoir entendu du bruit, ce soir-là. «  J’ai entendu du bazar entre 23 heures et minuit. Les cris n’ont pas duré, donc je ne me suis pas plus inquiété que ça.  »

La jeune fille a porté plainte auprès du commissariat de Vichy. Interpellés, les quatre jeunes ont été placés en garde à vue, afin d’être entendus sur des faits de «  viol aggravé commis en réunion.  » Une enquête est ouverte, menée par le SRPJ de Clermont-Ferrand. (…)

Dans la cité cussétoise, l’inquiétude est palpable.

«  Nous avons peur pour nos enfants ou même de descendre les poubelles, confie un autre voisin. C’était un quartier plutôt calme mais depuis quelque temps, il y a une escalade des incivilités. Là, ça va loin. Il est temps de réagir.  »

La Montagne