Une nourriture catholique dans les écoles ? * (RTL)

RTL 29/03/2013 ORLM Bernard Poirette
Claude ASKOLOVITCH, Philippe BAILLY et Denis TILLINAC

* titre original de la séquence

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Un rapport du Défenseur des droits affirme que les cantines scolaires ne sont pas tenues de proposer des menus « en fonction de la conviction religieuse ». Si des maires choisissent malgré tout de le faire, ils doivent en informer les parents. 

Paris. Claude Askolovitch :«J’ai distribué de la soupe aux nouilles…» avec des musulmans

Claude Askolovitch, journaliste, a participé à une distribution de soupe aux nouilles pour les SDF.

Et enfin, juste ceci: les gamins qui nourrissaient les roms à la nuit sont musulmans, pas vraiment laïques, et leur association a été créée au nom d’une obligation mahométane, la charité. Ca ne résume rien, et il est aussi des laïques et des croyants de tous poils qui s’émeuvent de la misère, mais si cela peut rassurer les 75% de braves gens qui redoutent les adeptes du Prophète et s’imaginent déjà subvertis, hier soir, il n’y avait même pas de viande halal dans la soupe aux nouilles.

Hier soir, pour un bouquin, je me suis promené sous la pluie un peu glaciale sur les trottoirs de Paris, dans ce qu’on appelle une «maraude», dans le jargon social, avec trois mômes d’une vingtaine d’année d’une association, «Au coeur de la Précarité». J’ai distribué avec eux de la soupe aux nouilles et du café, du pain aussi, ça ne change pas le monde et ne m’a pas empêché de rentrer chez moi, sec et chaud, et il n’y a nulle gloire à en tirer. […]

Marianne/ Blog de Claude Askolovitch (Merci à Zatch)

Le FN défend-il la laïcité ? « Bien sûr que non ! Attendez, Jeanne d’Arc, c’est quand même une sainte ! » (Soubré/RMC)

Dans les GG de RMC, un auditeur interpelle Marie-Anne Soubré à propos des valeurs de François Bayrou et de la polémique sur la viande halal.

Il crée l’étiquetage des viandes “non halal”

Les premières barquettes de viande étiquetées “abattage conventionnel garanti” sont parties hier des abattoirs Alazard et Roux, à Tarascon (Bouches-du-Rhône). « Une première en France » selon Olivier Roux, directeur de cette entreprise provençale née en 1934 et qui a toujours voulu être en pointe en terme de traçabilité.

En 2011, Alazard et Roux a récupéré un deuxième abattoir, à Carpentras (Vaucluse). « Nous en avons fait un outil spécifique pour le halal, alors qu’à Tarascon nous ne faisons que du conventionnel. On s’est dit que pour le consommateur, c’était bien de préciser comment avait été abattue la viande. »

La polémique engagée par Marine Le Pen, cet hiver, a accéléré le mouvement. « On a été très vite assailli de demandes de nos clients. J’ai commencé à leur répondre au cas par cas, puis je me suis dit c’est bon, on étiquette. »

Très honnêtement, la viande halal est meilleure

Il contredit par ailleurs catégoriquement la théorie selon laquelle la viande halal serait moins bonne pour le consommateur. (…)

Midi libre

Clash halal : Ivan Rioufol & Christine Tasin vs Azouz Begag & Nacira Guenif (France Ô )

France O ‘Toutes les France’ Ahmed El Keiy le 13/03/2012

Un débat à ne pas rater pour ceux qui sont concernés par le scandale de l’abattage rituel et de la viande halal qui est imposée aux consommateurs. 

Première partie :

Seconde partie :

Propagande pour la viande halal sur France 3

Reportage de France 3 sur un éleveur français, M. Olivier Hélie,  se reconvertissant au commerce de la viande halal.

Conclusion du reportage : «Le halal est souvent moins cher que la boucherie traditionnelle, ce qui contribue à sa banalisation. Les ventes de produits  halal augmentent de 15% chaque année. La petite entreprise de M. Hélie ne devrait pas connaître la crise de sitôt.»

Image de prévisualisation YouTube
(Merci à Big Brother)

Les détenus néerlandais auront le droit de manger du porc

Les détenus néerlandais ont désormais le droit de manger de la viande de porc. La décision a été prise fin juin par le ministère de la Justice, qui refusait jusqu’alors d‘offrir le choix entre deux menus différents, la majorité de la population carcérale étant composée de musulmans.

A l’origine de l’affaire, le procès intenté par un prisonnier néerlandais lassé de la viande halal. Son avocat a invoqué la liberté de religion garantie par la Constitution néerlandaise : «Mon client ne veut pas qu’une religion lui soit imposée, il veut simplement des boulettes de viande», les fameuses gehaktballetjes que consomment traditionnellement les familles néerlandaises de souche. Pour chaque repas halal servi à son client, l’avocat réclamait 25 € de dommages et intérêts.

Après enquête, le ministère de la Justice s’est alors empressé d’autoriser le cochon au menu des détenus. «C’est bien connu, les prisons néerlandaises sont remplies de musulmans, mais tout le monde ne doit pas pour autant se soumettre à un régime halal», a commenté Sietse Fritsma, député du Parti de la liberté de Geert Wilders.

Source

Nota bene : Selon Le Devoir.com, les prisons néerlandaises disposent d’un haut niveau de confort, incluant cellules individuelles, accès Internet, vidéo-club, salles de sport. En 2005, la prison de Esserheem avait été contrainte de fermer son bar, le « Club 91« , qui proposait notamment bière sans alcool, cigares, homards et steaks saignants, suite à un reportage dénonçant le régime trop complaisant accordé à certains détenus.