Vénissieux (69): Les scores de L. Ben Khelifa (PS) aux Minguettes soulèvent la controverse

Arrivé troisième de la quadrangulaire, le candidat socialiste a franchi la barre des 50 % dans deux bureaux de vote du plateau.
Selon nos informations, des habitants des Minguettes ont appelé, dimanche, la mairie de Vénissieux pour alerter sur «des regroupements devant certains bureaux de vote et sur la présence d’un véhicule dont le conducteur, muni d’un micro, appelait à voter Lotfi Ben Khelifa». Des Vénissians ont également reçu la visite de personnes les invitant à se prononcer en faveur du candidat du PS.

Dans le prolongement, la police municipale s’est rendue sur le plateau «pour assurer l’accès à tous les bureaux de vote afin de garantir la conformité des opérations électorales». La mairie de Vénissieux a également sollicité l’intervention de la police nationale.
A cet égard, à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), on indique : « Des fonctionnaires ont procédé au contrôle d’un véhicule. Cinq individus « perturbateurs » ont également fait l’objet d’un contrôle d’identité car ils « discutaient » avec des personnes se rendant dans un bureau de vote à propos du scrutin. Nous leur avons expliqué qu’au regard de la loi, cette démarche était proscrite. Ils ont alors quitté les lieux, aucune charge n’a été retenue contre eux et aucune procédure n’est en cours. »

Sur le terrain politique, les réactions se succèdent. La section du PCF de Vénissieux évoque « des méthodes mensongères et frauduleuses qui n’ont rien à voir avec le débat démocratique et ont choqué nombre d’habitants. »

Le Progrès (Payant)

Communauté musulmane de Vénissieux : « Marier les pédés, ça se fait pas ! » (RMC)

Reportage de RMC sur un possible vote communautaire musulman à Vénissieux. Le PS pourrait payer dans les urnes le mariage pour tous.

Hebergeur d'image

« Le vote communautaire est un pur fantasme qu’on colle aux candidats un petit peu basanés au goût de certains autres candidats, qui ne sont pas blanc et qui n’ont pas un nom ultra-européen. » – Lotfi Ben Khelifa (PS)

Municipales : Marine Le Pen demande l’invalidation d’une liste de « parasites » du FN (maj vidéo)


source : extrait de Politique Matin – LCP – 26 02 2014

La présidente du Front national a demandé au préfet du Rhône d’invalider la liste « Vénissieux fait front », déposée par deux anciens membres exclus du FN en 2011.

Alexandre Gabriac et Yvan Benedetti, ex-dirigeants des Jeunesses Nationalistes et de l’Oeuvre Française, deux groupuscules de l’extrême droite radicale dissous à l’été 2013, ont annoncé lundi 24 février leur candidature aux élections municipales sur la liste « Vénissieux fait front » à Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise.

(…) RTL

(Merci à 273)

Vénissieux : trois mineurs tirent aux mortiers sur des pompiers en intervention

Trois mineurs ont été interpellés mardi à 22h15, boulevard Lénine à Vénissieux. Âgés de 16 et 17 ans, les deux premiers sont domiciliés à Vénissieux alors que le troisième, âgé de 14 ans, vit à Saint-Genis-Laval. En compagnie d’autres individus encore en fuite, ils ont tiré aux mortiers sur des sapeurs-pompiers venus éteindre un incendie et sur des policiers envoyés en renfort.

LyonMag

Vénissieux : deux « jeunes » à scooter tirent sur des policiers avec un mortier

Mardi soir, à 20h58, trois policiers qui se tenaient devant l’esplanade du commissariat de Vénissieux ont été pris pour cible par un tir de mortier.

Ce dernier était tiré par deux jeunes à scooter qui ont pris la fuite. Les policiers ont simplement été incommodés par le bruit de l’explosion et leurs ITT restent à déterminer. [...]

LyonMag
(Merci à Alpine)

Vénissieux : Deux jeunes très grièvement blessés après une nouvelle chute en scooter. Màj : L’un d’eux est décédé, pour l’autre le pronostic vital est engagé

Addendum : L’un des jeunes gens hospitalisés dans un état critique après un accident de scooter, samedi soir à Vénissieux, a succombé à ses blessures dimanche, à 18 heures. Il était âgé de 20 ans, et habitait rue Léo-Lagrange, non loin du lieu de l’accident qui s’est produit avenue Maurice-Thorez. Le pronostic vital du second blessé, un Vénissian de 21 ans, reste engagé.

(…) Le ProgrèsMerci à Alpine

———————————

Un très grave accident, impliquant une fois de plus un deux-roues, s’est produit samedi, peu avant 19 h 30, avenue Maurice-Thorez, à Vénissieux : un lieu où les rodéos sont monnaie courante. Et là encore, comme la veille avenue Paul-Santy, (Lyon 8e) le pilote et son passager circulaient à vive allure et sans casque, quand ils ont violemment chuté. Les deux jeunes hommes, âgés de 20 ans, ont été grièvement blessés à la tête et ils ont été transportés à l’hôpital dans un état jugé très inquiétant.

Samedi soir, les policiers ont entendu des témoins pour tenter de cerner un peu mieux les circonstances du drame, qui s’est joué à une heure où il y avait du monde dans les rues.

Dimanche, toute la lumière sur les événements n’était pas faite et les policiers poursuivaient leur enquête, rendue difficile par la disparition du scooter avant leur arrivée sur les lieux. A-t-il été volé par des témoins sans scrupules ? A-t-il été remisé par des amis des victimes pour cacher une origine douteuse ? Ou pour faire disparaître des preuves ? Toutes les hypothèses sont permises.

(…) Le Progrès

Vénissieux (69) Un homme frappe un infirmier à la clinique.

Un individu de 51 ans s’est rendu dans la nuit de vendredi à samedi dans l’établissement de santé, suite à une crise d’angoisse. Après examen, les médecins lui ont recommandé de rentrer chez lui mais l’homme ne l’a pas entendu de cette oreille. Mécontent, il s’en est pris violemment à un infirmier…

Article complet sur LyonMag

Reconnu par ses victimes en pleine audience, un suspect en fuite interpellé au tribunal.

« Monsieur le juge, mon deuxième agresseur est dans le public ! » Voilà la scène plutôt cocasse qui s’est déroulée, jeudi après-midi, en pleine audience, au tribunal correctionnel de Lyon. Alors que le tribunal s’apprêtait à juger un prévenu soupçonné de violences aggravées sur deux agents de sécurité, les victimes ont reconnu un autre homme, dans le public. Ce dernier, âgé de 20 ans, aurait lui aussi participé aux violences. Il a été interpellé par la police en pleine audience.

Présenté jeudi au tribunal, ce Vénissian a été condamné à 12 mois de prison, dont 6 mois avec sursis à l’audience des comparutions immédiates. C’est durant ce procès qu’un de ses complices présumés a été interpellé. Celui-ci, également Vénissian, était semble-t-il venu prendre des nouvelles de son ami. Placé en garde à vue au commissariat de Vénissieux, le jeune homme a nié les faits. Il est présenté ce samedi au tribunal.

Article complet sur leprogres.fr

Lyon: furieux des délais pour que son fils repasse le permis, un père incendie une auto-école

Un père âgé de 44 ans a été écroué après avoir incendié une auto-école à Lyon, furieux des délais d’attente pour que son fils puisse repasser son permis de conduire. L’homme, habitant à Vénissieux (Rhône), avait le 21 mars dégradé une première fois l’auto-école en cassant la vitrine du local avec une pierre, après avoir exigé que son fils repasse le plus vite possible son permis de conduire, alors que les délais d’attente peuvent aller de plusieurs semaines à plusieurs mois.

Puis, le 6 avril, le père en colère est revenu sur place après avoir fabriqué un engin incendiaire avec une cannette de bière, mettant le feu à l’établissement. L’incendie a provoqué de nombreux dégâts. L’homme, déjà condamné à plusieurs reprises selon le Progrès, a été interpellé et présenté mercredi au parquet, et écroué.

Le Parisien

Merci à habitant 18e

Un démolisseur de voitures peu scrupuleux à Caluire (69)

Selon le Progrès, le gérant de la casse de Vénissieux, qui n’était pas agréé, a été interpellé par la police. Il démontait des véhicules dans un hangar et revendait des pièces détachées sans se soucier des normes environnementales.

Les enquêteurs ont également établi que certaines voitures destinées à la casse étaient en fait revendues en l’état en Afrique.

Placé en garde à vue, le gérant sera convoqué ultérieurement par la justice.

LyonMag

La communauté de Vénissieux resserre les rangs pour condamner la violence

La communauté de Vénissieux s’est retrouvée hier à l’hôtel de ville pour dénoncer l’agression dont ont été victimes il y a une semaine deux animateurs d’un centre d’animation jeunesse. 4 individus ont roué de coups l’un d’eux en présence des enfants. Le maire de Vénissieux veut briser le silence.

Il y a une semaine, 4 individus cagoulés faisaient irruption au centre jeunesse « Pyramides  » de Vénissieux. Ils agressaient 2 animateurs et rouaient de coups l’un d’eux jusqu’à ce qu’il perde connaissance. La scène a eu lieu devant les enfants. La mairie de Vénissieux a appelé la communauté à manifester sa solidarité envers les victimes et à briser le silence pour stopper la violence.

(…) France 3 Rhône-Alpes

Vénissieux : un collégien de 14 ans arrêté pour le viol d’une jeune fille de 12 ans

Un garçon de 14 ans, habitant Vénissieux, a été placé en garde à vue lundi, à la brigade de protection de la famille (BDPF), pour s’expliquer sur des accusations de viol. La victime est une jeune fille de 12 ans, domiciliée dans le 8e arrondissement de Lyon, et qui fréquente le même collège que l’adolescent.

Selon cette dernière, le jeune homme l’a contrainte par la violence à deux reprises à pratiquer une fellation. [...]

Le Progrès

Merci à lisyann