Projet de centre islamique à Venise : les habitants sont furieux

Les habitants de Venise sont furieux. Le premier ministre a annoncé le construction d’un centre islamique sur le Grand Canal à l’occasion d’une rencontre avec l’émir du Qatar.

Le projet a immédiatement suscité une levée de boucliers chez les Vénitiens, qui estiment que les fonds feraient mieux d’être utilisés à la préservation de la ville, qui s’enfonce dans la mer.

Massimo Bitonci, élu de la Ligue du Nord  a déclaré : « Laissez-moi vous adresser un message simple. Nous ne voulons pas d’un centre islamique à Venise. »

Le maire a déclaré : « Cela fait des mois que nous travaillons en étroite collaboration avec les émirats arabes et Dubai, qui sont prêts à financer l’opération.

Daily Mail

Venise: un enfant afghan dans une valise

La police de Venise a découvert un enfant afghan de cinq ans dissimulé dans la valise d’un ressortissant lui aussi afghan qui débarquait d’un ferry en provenance de Grèce. Ali Shaker, 35 ans, a dit qu’il était un ami de la famille du garçon, laquelle lui avait demandé de le conduire auprès de parents en Allemagne.

(…) Le Figaro

L’immigré, vedette de La Mostra de Venise

C’est presque devenu un genre en soi : voici plusieurs années que le thème de l’immigration nourrit le cinéma italien. On le constate encore durant cette 68e Mostra de Venise, principale vitrine de la production nationale, où le sujet hante une dizaine de films, toutes sections, tous genres et toutes générations confondus.

Cose dell’altro mondo, de Francesco Patierno, imagine une ville de l’Italie septentrionale rongée par le racisme, où tout finit par manquer après le départ des immigrés ; Storie di schiavitù, de Barbara Cupisti, documente l’exploitation dégradante de ces hommes, de ces femmes et parfois de ces enfants dans l’économie souterraine italienne ; Villaggio di cartone, du vétéran Ermanno Olmi, voit le curé d’une église désaffectée retrouver le sens de la mission chrétienne en ouvrant sa paroisse aux immigrés africains. [...]

« les films italiens consacrés à ce thème ont été particulièrement nombreux cette année. Ce que nous avons retenu ne représente qu’une partie émergée de ce que nous avons vu ».

[...] L’Italie s’est transformée en une dizaine d’années de pays d’émigration (30 millions d’Italiens ont quitté l’Italie en un siècle) en terre d’immigration (la Péninsule compte 4,5 millions d’étrangers en situation régulière ou non).

[...] A tel point que Thomas Hammerberg, commissaire européen pour les droits de l’homme, vient d’adresser, le 7 septembre, une nouvelle mise en garde à l’Italie : « Le moment est arrivé, écrit-il, de durcir les dispositions du code pénal relatives aux délits et crimes racistes afin de mettre fin à l’usage récurrent de slogans racistes de la part des politiciens. »

Le Monde

Mosquée Flottante à Venise

ND [Inter National Design] propose une mosquée flottante à base de ballons de gym pour la biennale 2010 de Venise.


Le patrimoine architectural vénitien est un héritage de l’architecture islamique. Ceci a encouragé l’implantation d’une mosquée flottante comme un point de rencontre interculturelle. Le processus de transformation des lieux de Venise a la capacité de souligner les changements en cours des différents emblèmes que constituent la société européenne actuelle.

Amush.org

(Merci à Computemus)