A l’Hotel Matignon (vidéo)

[ NDLR : cette vidéo date de l'été 2013. Ses 466 "vues" attestent du fait qu'elle n'a été vue par quasiment personne. Il n'est jamais trop tard... Pour nos lecteurs étrangers : l'hôtel Matignon est la résidence officielle du Premier ministre, chef du gouvernement français]

Description de la vidéo : Journée dans les jardins de Matignon pour 300 enfants qui ne peuvent pas partir en vacances.

Valérie Trierweiler aux côtés des jeunes Franciliens « oubliés des vacances » (MàJ vidéo)

La compagne du Président est arrivée ce mercredi en toute fin de matinée à Cabourg pour soutenir l’opération « Tous à la plage » du Secours populaire.


Uploaded with ImageShack.us

Depuis 1979, le Secours populaire français organise, après le 15 août, dans toutes les régions de France, « la Journée des oubliés des vacances » pour les enfants qui n’ont pas pu partir en vacances. Ce mercredi, 5000 jeunes d’Iîle-de-France passent la journée à Cabourg. 120 cars ont été mobilisés. La compagne du Président de la République est du voyage. Valérie Trierweiler a été accueillie par les élus locaux, le maire de Cabourg Jean-Paul Henriet, et la députée Nicole Ameline.

France 3

Secours populaire : Les premières vacances de Sharon, 7 ans, «petite Parisienne née au Congo» (màj vidéo)

Sharon, 7 ans, née au Congo, est partie en vacances grâce au Secours Populaire, sur la plage de Home-Varaville (Calvados).

Plus inattendu, « nous nous sommes mis à réciter le ‘Notre père’ tous les soirs car Sharon nous a expliqué qu’elle le faisait avec sa maman », confie Mme Deconinck, une catholique pratiquante occasionnelle. Mais Sharon « aurait pu être musulmane, cela aurait été très bien, même mieux puisque nous voulons que nos enfants voient des gens différents » , souligne-t-elle.

«Quand je vois le sourire jusqu’aux oreilles de Sharon quand elle est dans l’eau, je me dis que l’accueil d’un enfant qui n’est jamais parti en vacances, c’est un acte égoïste», avoue Séverine Deconinck qui, en famille, reçoit dans sa maison normande la petite Parisienne de 7 ans née au Congo.

De fait, lorsque cette «famille de vacances» choisie par le Secours populaire arrive avec des amis sur la plage de Home-Varaville, Sharon est la première des sept enfants présents à partir vers l’eau. La pétillante fillette, qui vit habituellement avec sa maman et son petit frère dans un hôtel ou chez sa tante à Paris, fait honneur à son pique-nique sandwich-melon avec presque autant d’enthousiasme. […]

actu orange (Merci à Vandenberghe)

Paris-plage fait des émules à Clichy-sous-Bois

Paris Plages a fait des émules dans les villes de banlieue. Depuis l’année dernière, plusieurs communes défavorisées organisent leur propre manifestation. Reportage à Clichy-sous-Bois, dont le maire est Olivier Klein (PS), pour le lancement de la deuxième édition de «Clichy Plage».

L’opération a en tout coûté aux alentours de 220 000 euros à la ville. L’entreprise Lafargue s’est chargée de faire venir le sable et l’Etat a aussi mis la main à la poche, à hauteur de 88.000 euros.

Depuis la piscine, ce ne sont pas des cocotiers, ni même les bords de Seine qu’on aperçoit. Ici, l’horizon se limite aux quelques barres d’immeubles du Chêne Pointu. Mais qu’importe, la cinquantaine d’enfants qui barbote déjà dans l’eau n’est pas ici pour admirer la vue. Ils sont venus profiter de la nouvelle piscine, tout récemment installée sur l’esplanade de la mairie, dans le cadre de l’opération «Clichy Plage».

Elle restera en place jusqu’au 18 août prochain. Et pour sa deuxième édition, la manifestation s’est agrandie : plus grande, plus longue, et surtout, elle a vu l’installation d’une piscine flambant neuve. […]

Métro (Voir photos)

Malgré la crise, des milliers d´enfants sahraouis invités en Espagne

Malgré la crise économique qui frappe l’Espagne de plein fouet depuis 2008, et en particulier les enfants, l’engagement de prendre en charge des milliers d’enfants sahraouis pour des vacances d’été est maintenu.

Relvoir la vidéo : Espagne, les enfants victimes de la crise (Fortune.fdesouche)

Organisées par les associations de solidarité avec le peuple sahraoui (Fasps) et en collaboration avec l’Union de la jeunesse de Saquia el Hamra et Rio de Oro (Ujsario), et comme chaque année depuis plus de 20 ans, des milliers d´enfants sahraouis passent leurs vacances en Espagne. Durant cette période estivale s’étalant sur les mois de juillet et août, l´Espagne vient d´accueillir dans le cadre du programme des «Vacances en paix» pour l’année 2013, 4589 enfants sahraouis dont l’âge varie entre 7 et 12 ans accompagnés de 210 moniteurs, venus des camps de réfugiés de Tindouf.

Le début de cette opération assez particulière remonte à 1978 où l’Espagne avait reçu, en effet, une vingtaine de vacanciers dans des campings pendant quelques semaines. Depuis les années 1990, ce genre d’opération a pris tellement d’ampleur et les demandes ne cessant d’augmenter au cours des années, qu’il a fallu mettre en place tout un système d’organisation et y consacrer des investissements considérables. Par ailleurs, d´autres pays d´Europe, notamment, comme l’Italie, la France, l’Allemagne ou les Etats-Unis reçoivent aussi chaque année quelques vacanciers. […]

El Watan (Merci à Gromanche)

Des vacances actives pour les mineurs délinquants criminels

Stages pro, randonnées très encadrées. Les jeunes du centre éducatif fermé de Dreux vivent à un rythme toujours soutenu, même en été.

Ils ne les lâchent jamais du regard, ni d’une semelle. Vingt-quatre heures sur vingt-quatre, éducateurs spécialisés, éducateurs sportifs et gardiens encadrent les dix jeunes de seize à dix-huit ans, incarcérés pour six mois, ou deux fois six mois, au centre éducatif fermé de Dreux.

De vrais durs, ces jeunes, que la société tente ici de repêcher en leur ouvrant des perspectives et en les formant à un métier.

Agressions violentes, viols, trafics de drogue. Pour la plupart multirécidivistes, ils ont échappé de peu à la prison.

« C’est une chance pour eux d’être parmi nous », raconte Younès Saoudi, chef du service éducatif.

Les jeunes actuellement les mieux notés s’en vont dans le Perche pour soigner des chevaux. D’autres crapahutent à VTT sur les routes de campagne, à portée de vue des éducateurs. D’autres encore participent à des cours de lutte en attendant, en septembre, d’être incorporés au club de lutte de Dreux.

Trois sont, pour la première fois, intégrés au Centre de loisirs des jeunes dirigé par la police nationale, à Dreux. Les plus avancés, enfin, apprennent déjà un métier, au cours de stages approfondis.

Un garçon que nous appellerons Jojo travaille dans un centre de loisirs. D’autres découvrent les métiers de couvreur, de mécanicien grâce à des patrons qui savent tendre la main.

lechorepublicain.fr

Asturies (Espagne) : Suppression de toute référence à des fêtes chrétiennes dans les calendriers scolaires

Le gouvernement de la Principauté des Asturies, communauté autonome d’Espagne, a envoyé aux écoles de la région une circulaire demandant que les références à des fêtes chrétiennes disparaissent des calendriers scolaires. C’est la ministre de l’éducation, Ana González Rodríguez, qui signe le document, dans lequel elle appelle ainsi à remplacer Noël par «vacances d’hiver» et Pâques (et la Semaine sainte) par «vacances de la fin du deuxième trimestre».

Cette décision, que le gouvernement défend en précisant qu’elle a été prise afin de respecter «la sensibilité» de chacun, a provoqué la colère de l’Observatoire pour la liberté religieuse et la liberté de conscience, qui appelle la ministre à prendre en compte le respect de la tradition : «Nous ne comprenons pas bien comment les gens peuvent être offensés par les noms de ces fêtes, et nous demandons à Madame González de bien vouloir nous l’expliquer».

Cette circulaire fait en tout cas écho à une initiative similaire ayant eu lieu récemment en Belgique, où il convient désormais d’appeler les vacances de la Toussaint «congé d’automne», Noël «vacances d’hiver», Pâques «vacances de printemps», etc. Même ce qui était jusqu’ici connu comme le «congé de Carnaval» est devenu pour les écoliers «congé de détente».

La Vie

Christian Jacob (UMP) : «On peut tout à fait réduire le nombre de jours fériés en France»

Le mois de mai compte pas moins de quatre jours fériés cette année. Dans un contexte de crise économique, l’INSEE a sorti sa calculette : ces jours non-travaillés feraient perdre à la France 0,1% de PIB sur l’année. Faut-il alors, afin de soutenir l’activité économique, supprimer les jours fériés ?

La question était de retour ce lundi 20 mai de Pentecôte. Invité d’i>Télé, Christian Jacob, le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale et proche de Jean-François Copé, qui s’est dit favorable à un retour sur les 35 heures ainsi qu’à la fixation à 65 ans de l’âge légal de départ à la retraite, n’est pas contre la suppression de certains jours fériés.

« On ne travaille pas assez, on peut tout à fait réduire le nombre de jours fériés en France. Ca ne me choque absolument pas. »

Europe 1/Le Lab

Les Français partent moins en vacances

Les départs des Français en vacances scolaires de printemps sont en baisse cette année, essentiellement par manque d’argent, selon un sondage de l’IFOP pour Mondial Assistance publié aujourd’hui.

Seuls 22% des Français ont prévu de partir pendant ces vacances scolaires, soit entre le 13 avril et le 13 mai, contre 25% l’an dernier. Les catégories socioprofessionnelles aisées et les Franciliens prévoient davantage de départs.

(…) Le Figaro

Belgique : Les congés de Toussaint, de Noël, de Carnaval et de Pâques rebaptisés. Mgr Léonard fustige les « nouveaux iconoclastes » (MàJ)

Un nouveau décret établit désormais une série de règles pour fixer les congés scolaires. Aussi, dans ce décret, les congés de Toussaint, de Noël, de Carnaval et de Pâques sont rebaptisés congés d’automne, d’hiver, de détente et de printemps. [...]

Addendum 29/03 :L’archevêque de Malines-Bruxelles, Mgr Léonard, ne cache pas son agacement face à la volonté de rebaptiser les vacances scolaires en supprimant les références chrétiennes. Il souhaite «bonne chance aux nouveau iconoclastes».

«Je pense que ces changements de vocabulaire auront le même avenir que le calendrier républicain qui a voulu faire commencer l’an 1 avec la Révolution française, ça a duré quelques années. Les gens vont continuer à parler comme ils parlent, ils vont dire les vacances de Noël, les vacances de Pâques».

rtbf ;
LeSoir.be:

(merci à JPBrussels)

Un chômeur remercie Pôle emploi de lui financer ses vacances

Fair-play et humour étaient de rigueur, la semaine dernière, dans l’agence Pôle emploi de Cognac (Charente). Non sans culot, un chômeur a en effet envoyé une jolie carte postale du Maroc aux employés, les remerciant chaleureusement d’avoir pu, grâce à eux, se payer des vacances ! Bien conscient de narguer ses conseillers, il les a également invités à le radier des listes de bénéficiaires d’aides. [...]

Pas question pour autant de radier le plaisantin : «Les demandeurs d’emploi ont droit à 35 jours d’absence par an. Nous avons saisi la période d’absence de cette personne et ne l’avons pas radiée». [...]

Le Parisien

Merci à Centurion

Début de polémique après les vacances d’Aurélie Filippetti à l’Ile Maurice. MàJ : Filippetti s’explique

Mise à jour 11 Janvier : Aurélie Filippetti s’explique.


Filippetti affirme "avoir informé l'Elysée de… par BFMTV

———————————–

« Vous devez passer vos vacances à deux heures de Paris ». C’était la consigne de François Hollande à ses ministres avant Noël, Aurélie Filippetti est passée outre… car un vol Paris-Ile Maurice dure 11 heures minimum. La ministre de la Culture, qui a passé les fêtes au soleil sur le sable chaud, a été trahie par une série de photos sur le site internet de Voici. [...]

Hebergeur d'image

Aurélie Filippetti a bien passé quelques jours à l’île Maurice durant les congés de fin d’année, un cadeau de son compagnon, l’ancien ministre député UMP Frédéric de Saint-Sernin, actuel président du stade rennais. [...]

RTL

Merci à Stormisbrewing

Voilà qui donne un écho fâcheux aux vacances de l’écologiste Cécile Duflot, qui expliquait également son séjour aux îles Maldives fin 2009 par une invitation de son compagnon.