Quelques nouvelles d’outre-Atlantique (+ vidéo VO)

Deux personnes ont été arrêtées dans l’Arkansas dans le cadre de l’agression sur une vieille dame âgée de 89 ans qui s’est déroulée à Memphis Tennessee le 14 avril.

La veille dame a tellement reçu de coups qu’il subsiste sur son visage l’empreinte de coups de pieds.

Il était 21 heures quand madame Allene Durdin entendit sonner à sa porte. Après avoir ouvert la porte, elle a été frappée et cambriolée dans sa maison située au Nord de Mc Auley Drive.

Elle a eu sept côtes cassées, une fracture du nez et une hémorragie cérébrale d’après le récit de sa petite fille.

Les agresseurs,  Pope Terrio 19 ans et Ramon Huntley 17 ans,  habitent tous les deux à Ouest Memphis.

Les agresseurs ont été inculpés tous les deux comme adultes majeurs au motif de cambriolage aggravé de domicile ainsi que pour coups et blessures.

Une caution de 350.000 dollars chacun a été décidée dans un premier temps.

Suite en anglais sur News Channel

Etats-Unis : la discrimination positive, c’est (bientôt) fini

La Cour suprême américaine a validé une loi interdisant les quotas raciaux dans les universités du Michigan.

Au pays des quotas, un tabou est tombé. Mardi, la Cour suprême des Etats-Unis a finalement validé une loi de l’Etat du Michigan qui interdit les quotas raciaux à l’université, la fameuse discrimination positive héritée du mouvement des droits civiques des années 1960. Six des neuf juges américains ont voté en faveur du feu vert à la loi du Michigan, qui interdit la prise en compte de l’origine ethnique ou du sexe dans les procédures d’admission à l’université. Signe que la question provoque un vrai débat, la plus haute juridiction américaine aura mis cinq mois à trancher.

Ce qui va changer. En vertu des lois sur la discrimination positive, il suffit actuellement souvent de cocher une simple case indiquant son appartenance au moment de l’inscription pour remporter des points supplémentaires.

Ces mesures ont permis à des générations de jeunes Noirs ou d’Hispaniques de décrocher des diplômes qui leur semblaient auparavant inaccessibles. Parmi eux, Sonia Sotomayor, d’origine portoricaine, juge à la Cour suprême et farouche opposante à la législation du Michigan. C’est grâce à la discrimination positive que la première juge de la Cour suprême d’origine hispanique a pu intégrer la prestigieuse université de Princeton, dans les années 1970.

Mais désormais dans le Michigan, avec cette loi approuvé par référendum dès 2006, les universités publiques, les écoles et les recruteurs pour les emplois publics ne pourront plus « discriminer ou accorder un traitement préférentiel » aux Noirs ou aux Hispaniques.

Un combat anti-quotas ancien. Aux Etats-Unis, c’est un tabou qui est brisé, même si la discrimination positive a déjà du plomb dans l’aile. Car depuis plusieurs années, des étudiants blancs contestent notamment ces mesures, arguant qu’ils se sentent discriminés. Au Texas, une jeune étudiante blanche, Abigail Fisher, a poursuivi l’université d’Austin, qui n’avait pas accepté son dossier. Son cas doit lui aussi être étudié par la Cour suprême. Les étudiants ne sont pas les seuls : certains chercheurs notent que malgré l’augmentation du nombre de diplômés noirs, leur taux de chômage demeure deux fois plus élevé que celui des Blancs. Dans le pays, un Noir sur quatre vit sous le seuil de pauvreté.

Un autre système à inventer. Certains Etats, comme la Californie ou la Floride, ont déjà interdit la discrimination positive dans les établissements publics. Les résultats se font sentir, selon le New York Times : dans ces Etats, la part des étudiants noirs ou hispaniques dans les établissements les plus sélectifs a baissé de façon sensible. D’autres Etats, comme l’Arizona, l’Alabama, la Géorgie ou encore l’Oklahoma ont scruté de près la décision prise à Washington, dans l’espoir de pouvoir s’engouffrer dans la brèche.

Mais des voix s’élèvent aussi pour demander l’application d’une autre forme de discrimination positive, qui prendrait en compte des critères purement économiques, en favorisant les étudiants les plus démunis ou en mettant en place des indicateurs permettant de mesurer de façon plus fine le désavantage auquel l’étudiant doit faire face.

Europe1

La police de New York ferme son unité dédiée à la surveillance des musulmans

La « zone d’évaluation » de la police de New York n’existe officiellement plus. Derrière ce nom obscur se cachait depuis 2003 une unité secrète de la police chargée de surveiller les musulmans – ou considérés comme tels – de la ville. Mardi 15 avril, face aux polémiques suscitées par la révélation de son existence, la police de New York le (New York Police Department, NYPD) a mis fin à ses activités.

Pendant une dizaine d’années, une douzaine d’agents de cette unité créée au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 – et d’abord baptisée « Unité démographique » – ont enquêté sur les communautés musulmanes de New York et de sa proche banlieue, en dressant des rapports détaillés sur leurs habitudes. Un document interne de la police publié en 2011 par l’agence Associated Press montrait le quadrillage systématique de tous les lieux où les musulmans de New York avaient pour habitude de se rendre, en recensant des photos et des informations détaillées.

Avec l’objectif de prévenir les actes terroristes, l’unité envoyait également des agents infiltrer la communauté. Habillés en civil, ils se rendaient à la mosquée pour enregistrer les prêches, fréquentaient les librairies religieuses et déjeunaient dans les restaurants hallal. Dans un article du New York Times, un journaliste précise : « En plus des cartes et des photos, la police répertoriait là où les Albanais jouaient aux échecs l’après-midi, là où les Egyptiens regardaient les matchs de football, là où les Sud Asiatiques jouaient au cricket. » Il était demandé à chaque infiltré d’échanger un maximum avec ses cibles pour « juger de leurs sentiments » sur les Etats-Unis.

John Miller, le numéro deux de la police de New York a jugé qu’après onze années d’activités, l’unité de surveillance n’était « plus viable ». Malgré les moyens déployés, les investigations n’ont jamais prouvé l’existence de terroristes parmi les cibles surveillées. Le 15 avril, dans le New York Times, un agent du FBI soulignait au contraire le risque de nuisance de ces programmes de surveillance, qui instillent un climat de défiance parmi les musulmans, irrités par cette suspiscion généralisées.

Le Monde

Un premier distributeur automatique de cannabis aux Etats-Unis (vidéo)


source : 9news.com

Au Colorado, les amateurs de cannabis pourront désormais utiliser un distributeur automatique doté d’un arsenal de systèmes biométriques pour acheter leurs grammes d’herbe à fumer.

Alors qu’en France le débat sur une éventuelle légalisation du cannabis n’est plus d’actualité, le Colorado connaît une étape supplémentaire dans la banalisation de la vente des substances riches en THC. Une entreprise américaine a livré la semaine dernière le premier distributeur automatique de marijuana, qui fonctionne comme un distributeur de boissons, mais avec des sécurités supplémentaires censées empêcher que la drogue puisse être achetée par un mineur.(…)

article complet : numerama.com

Guerre économique USA vs Russie en Ukraine/Crimée (vidéo)(màj)

mise à jour du 7 avril 2014 :

La Suisse qui ne s’associe pas aux sanctions internationales contre la Russie :

source : rts.ch


fermeture (temporaire) des Mac Do en Crimée :

source : euronews – 4 avril 2014

augmentation de 80% des prix de Gazprom en Ukraine :

source : euronews – 5 avril 2014

bonus : un jeune nationaliste membre du Secteur Droit, se restaurant :

USA et CIA : torture en musique à Guantanamo (vidéo) (màj 2)


source : euronews.com


La CIA a-t-elle menti à tout le monde pour cacher l’usage de la torture sous la présidence de George Bush? Un rapport du Sénat américain l’affirme. Certains voulaient empêcher la publication de ce rapport très gênant. Mais, le Washington Post en publie déjà les grandes lignes.

Pour le « Post », c’est clair. La CIA a délibérément induit en erreur le gouvernement et la population américaine. C’est la conclusion du rapport de plus de 6000 pages rédigé par la Commission du renseignement du Sénat.

La CIA y est accusée d’avoir dissimulé certains détails sur la brutalité de ses méthodes. Elle a exagéré l’importance de complots et de prisonniers détenus dans ses prisons secrètes en Europe. Elle a caché que certains renseignements déterminants ont en fait été donné par des détenus avant qu’ils ne soient soumis aux techniques brutales.

Après les attentats du 11 septembre 2001, la CIA a capturé des dizaines de personnes soupçonnées de liens avec al-Qaïda. Elle a utilisé sur eux 10 techniques d’interrogatoire musclé, assimilées à de la torture par les défenseurs des droits de l’homme.[...]

article complet :
rtbf.be



source : compilation réalisée à partir du documentaire « La musique comme instrument de torture » de Tristan Chytroschek diffusé le 14 mars 2014 sur LCP

« Jésus est musulman » une campagne d’affichage fait polémique aux USA

Une série de panneaux publicitaires « Jésus est musulman » font polémique depuis plusieurs jours aux États-Unis dans l’Ohio.

Ces panneaux servent à promouvoir l’organisation « Ask A Muslim« , qui s’est donnée pour objectif de “vous éduquer sur l’islam, pour vous donner une occasion que des musulmans pratiquants vous apprennent ce qu’est l’islam.”

Cette campagne de promotion de l’Islam n’est pas appréciée des églises chrétiennes américaines. “Jésus n’est pas musulman. Insinuer qu’il l’est est un mensonge et une absurdité » a indiqué le Révérend Bill Dunfee.

Yahoo News

USA : Exécuté pour avoir brûlé vives deux femmes

Un quinquagénaire américain a été exécuté jeudi soir en Floride (sud-est) pour avoir frappé à coups de marteau et brûlé vives deux femmes avec lesquelles il travaillait.

Robert Henry, un homme 55 ans, avait passé 25 ans dans le couloir de la mort. Il a été déclaré mort à 18h16 locales (00h16 heure suisse vendredi), a annoncé un porte-parole des prisons de Floride. Il a été exécuté par l’injection intraveineuse du midazolam, suivi de bromure de vecuronium et de chlorure de potassium.(…)

Robert Henry avait été condamné à mort pour les meurtres, en novembre 1987 à Deerfield Beach, de Phillis Harris, 53 ans, et de Janet Thermidor, 35 ans, dans le magasin de tissus dans lequel tous trois travaillaient. L’homme d’entretien avait simulé un cambriolage et conduit une des victimes dans les toilettes où il l’avait attachée et bandé les yeux sur les ordres prétendus de voleurs.

Il avait battu à coups de marteau la seconde victime restée dans le bureau, avait dérobé la caisse, et avait aspergé les locaux de liquide inflammable avant de mettre le feu. La femme avait pu témoigner contre lui avant de mourir le lendemain. Arrêté deux jours plus tard, il avait dans un premier temps nié les faits, avant de passer aux aveux, selon des documents judiciaires.

Son ultime appel devant la Cour suprême des États-Unis a été rejeté jeudi soir par le juge Clarence Thomas, chargé de la Floride, a-t-on appris auprès de la haute Cour.[...]

L’Essentiel

Un étudiant californien converti à l’islam voulait faire sauter le métro de Los Angeles

Un étudiant californien accusé de vouloir aider un groupe terroriste et de s’unir à Al-Qaïda en Irak, ainsi que d’avoir évoqué une attaque contre Los Angeles, a été interpellé lundi à la frontière américano-canadienne.

Le suspect, converti à l’islam, avait échangé l’an dernier des messages avec un informateur du FBI, dans lesquels il demandait comment obtenir un «feu d’artifice» pour une attaque planifiée contre le métro de Los Angeles aux environs du Nouvel An.

Nicholas Teausant, 20 ans, a été accusé de tentative de soutien à une organisation terroriste étrangère. Ce réserviste de la Garde nationale a été arrêté aux premières heures de la matinée à Blaine, dans l’Etat de Washington (nord-est), a déclaré le procureur fédéral Benjamin B. Wagner.

Selon l’acte d’accusation de 23 pages, Nicholas Teausand se rendait à la «frontière canadienne avec l’intention de continuer à voyager en direction de la Syrie pour se joindre à l’Etat islamique d’Irak et de Syrie, une organisation terroriste étrangère plus largement connue sous le nom d’Al-Qaïda en Irak».

Nicholas Teausand encourt 15 ans de prison et 250.000 dollars d’amende en cas de condamnation, selon le quotidien The Los Angeles Times.

SudInfo et le Los Angeles Times

Un drone américain intercepté au-dessus de la Crimée ? (vidéo)

Un drone militaire américain a été intercepté à haute altitude au-dessus de la Crimée et électroniquement abattu, a affirmé vendredi le groupe public russe d’armements Rostekhnologuiï (Rostec).

« Le drone volait à environ 4.000 mètres d’altitude et était pratiquement invisible du sol. Il a été possible de rompre la liaison avec ses opérateurs américains » grâce à un système radio-électronique, a précisé Rostec dans un communiqué.

L’appareil a effectué une descente et « est tombé pratiquement intact entre les mains des forces d’autodéfense » de Crimée, ajoute Rostec, qui indique être le constructeur du système de lutte électronique utilisé, mais ne précise pas qui l’a utilisé. [...]

article complet : La Libre.be

(merci à Hofer)

La FEMEN Inna Shevchenko, réfugiée politique en France, déchire une bible au Texas

Merci à anargyre

Le permis de voyager donné par la France :