Kweku Adoboli fait perdre 2 milliards à UBS. Condamné à 7 ans de prison (Màj)

Addendum du 20/11/2012

Kweku Adoboli, accusé d’avoir perdu 2,3 milliards de dollars suite à des transactions hasardeuses et non autorisées par la justice britannique, et dont le cas a souvent été comparé à celui de Jérôme Kerviel, a été condamné mardi à 7 ans de prison pour deux des six chefs d’accusation qui pesaient sur lui. [...]

TF1

————————–

17/09/2011

Kweku Adoboli, ce trader de 31 ans, immigré africain né au Ghana est poursuivi pour faux en écriture comptable et fraude. Il a fait perdre deux millards a la banque suisse UBS.

Ce fils d’un fonctionnaire ghanéen des Nations unies à la retraite, était spécialisé dans les fonds indiciels.

France 24, 16 mars 2011

Image de prévisualisation YouTube

Suisse : un trader suspecté d’avoir fait perdre 2 milliards de dollars à UBS


© Reuters

Il ne manquait plus que ça : un Kerviel suisse ! La banque suisse UBS a annoncé ce jeudi « qu’il est possible » qu’elle accuse une perte au troisième trimestre. La raison ? L’un des traders de sa banque d’investissement a réalisé des « transactions non autorisées » susceptibles d’occasionner une perte « de l’ordre de 2 milliards de dollars » (1,46 milliard d’euros). Petit joueur à côté d’un Jérôme Kerviel qui avait fait perdre 5 milliards d’euros…

La banque, qui « mène toujours une enquête » sur ces transactions, a précisé qu’aucune position de clients n’avait été affectée. A l’ouverture, l’action UBS chutait de plus de 8,5%. Selon le journal suisse NZZ, le trader en question travaillait à la division « marchés d’actions de Londres ».

A 11h34, on a appris que la police londonienne avait arrêté un homme à 3h30 du matin qui pourrait être le trader en question. Il est âgé de 31 ans. Il sera maintenu en garde à vue le temps que l’enquête se pourvuive. D’après plusieurs médias anglo-saxons, cet employé s’appelle Kweku Adoboli. […] Il est diplômé de l’Université de Nottingham. La banque suisse n’a pas confirmé son identité.

La banque précise que « les fondamentaux de la banque ne sont pas touchés » par cette affaire, qui est une « nouvelle regrettable ».[…]

La Tribune

http://www.dailymotion.com/video/xl3s65
Source : ITELE

La livre sterling, nouvelle cible des marchés

On dit l’euro sous pression, vulnérable, attaqué… A écouter le gérant star Jim Rogers, il y a plus fragile encore : la livre sterling. Une monnaie « au bord de l’effondrement », selon l’ancien associé du financier américain George Soros, avec lequel il avait fondé le célèbre hedge fund Quantum dans les années 1970.

« La livre est déjà dévaluée par rapport à presque toutes les devises sauf le dollar zimbabwéen », a aimablement fait remarquer M. Rogers, jeudi 25 février. « Elle sera particulièrement exposée d’ici les élections au Royaume-Uni. »

De fait, la livre est tombée vendredi à 1,5167 dollar, son cours le plus bas depuis mai 2009. Depuis le début de l’année, la devise britannique s’est dépréciée de 5,5 % par rapport au billet vert. Et la chute n’est pas finie, si l’on en croit les prévisions de George Magnus, le très respecté chef économiste d’UBS à Londres.

Fin janvier, Bill Gross, le directeur général du géant américain d’investissement obligataire Pimco, a déconseillé d’investir dans les bons du Trésor britanniques. Ceux-ci « reposent sur un lit de nitroglycérine », a-t-il lancé. Dans la foulée, l’agence de notation Fitch affirmait que la note souveraine du pays figurait parmi les plus vulnérables dans la catégorie AAA, la meilleure possible.

Suite et commentaires sur Fortune

Aujourd’hui sur Fortune…