Mulhouse. Le tram pris pour cible par des jeunes. Màj : neuf interpellations

Addendum 20 février : Neuf personnes, soupçonnées d’avoir participé à une attaque en règle contre un tramway, occupé par plusieurs passagers, le 5 janvier 2013, à Mulhouse ont été interpellées, ce mardi 19 février. Leur garde à vue étaient toujours en cours, ce jeudi 20 février.

(…) Le Parisien

——————————–

Addendum 11.01.2013 (BFMTV)
Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, en visite à Mulhouse jeudi soir, a eu une vive altercation avec un habitant d’un quartier sensible, excédé après l’attaque au cocktail molotov d’une rame de tramway, samedi.

« On est dans la merde, vous êtes où, on vous voit pas ! Ils ont jeté un cocktail Molotov, vous êtes venus, quand on veut se faire entendre on vous voit pas ! »

BFMTV / 20 minutes
(Merci à Zorro des îles / Xfire)

Addendum 9 Janvier.

Malgré les CRS, les jeunes arrivent quand même à s’amuser (vidéo trouvée sur Facebook) Lire la suite

Bordeaux. Déchaînement de violence dans le tram : trois passagers roués de coups

Dimanche, au petit matin, trois jeunes ont été tabassés alors qu’ils circulaient sur la ligne B. L’un des agresseurs a utilisé une matraque télescopique.

L’une des victimes a cru que sa dernière heure était arrivée. Cet habitant de Ludon-Médoc de 24 ans se souviendra longtemps de sa virée en boîte de nuit à Bordeaux avec deux de ses copains. Le bilan des médecins fait état d’un traumatisme crânien, d’une plaie importante au front, de plusieurs hématomes et ecchymoses et de douleurs au thorax et dans les côtes.

Les faits se passent dimanche, au petit matin. Vers 6 h 30, le jeune Ludonnais et ses amis Bordelais du même âge prennent le tramway après avoir fait la fête. Ils s’installent dans une rame où se trouvent deux jeunes passagères. À la station place des Quinconces, une bande de cinq individus enivrés monte à bord. Ces derniers s’adressent aux jeunes femmes, puis l’un d’entre eux donne une claque derrière la tête du Ludonnais. Des mots sont échangés mais, très vite les coups vont pleuvoir. L’un des agresseurs sort une matraque télescopique dissimulée dans la poche de l’un de ses vêtements et assène de violents coups.

La bagarre éclate alors que le tramway circule. À l’arrêt suivant, les portes s’ouvrent. Le Ludonnais, à terre et en sang, est tiré vers l’extérieur par ses camarades qui reçoivent aussi des coups. Les agresseurs ne vont pas s’arrêter là. Le porteur de la matraque les poursuit. Les victimes parviennent à se cacher dans une rue et à alerter police-secours.

« Il y a une recrudescence de faits de violence les week-ends, au petit matin, constate un policier. C’est le plus souvent la conséquence d’une alcoolisation massive. Nous voyons de plus en plus de jeunes qui, sous l’emprise de l’alcool, sont victimes d’agressions et se voient dépouillés, car incapables de réagir. »

(…) Sud Ouest

Merci à Shaka

Montpellier. Un ado bouscule et mord un agent de Tam pour fuir le contrôle

Alors que des agents de Tam effectuaient un contrôle des titres de transports dans une rame de tramway de la ligne 3, jeudi vers 18 h, un groupe d’adolescents a tenté de forcer le contrôle.

L’un d’entre eux, âgé de 15 ans et très virulent, a bousculé un agent mais a chuté avec lui sur le sol de la rame, se blessant à une cuisse avec un tesson de bouteille qui se trouvait là. L’agent étant, lui, blessé à un coude. Mais loin de se clamer, le garçon a ensuite mordu ce même salarié à une cuisse pour tenter de se dégager.

Prévenue entre-temps, la police l’a interpellé. Entendu, il devra s’expliquer prochainement devant le juge des enfants.

Midi libre

Saint-Nazaire : un jeune Tunisien décédé « en jouant à s’accrocher au tram » : la société de tram condamnée

Il avait 16 ans. En 2002, à la sortie du lycée, il s’était suspendu au wagon par jeu et sa tête avait heurté un poteau. La cour d’appel vient de condamner la société de transport de l’agglomération nantaise.[...] Le destin de ce couple tunisien, qui habite à Nantes, a basculé le 5 novembre 2002.

Il était 17 h 30, arrêt Diderot, à Rezé. Leur fils de 16 ans s’apprêtait à monter dans le tramway. L’adolescent grimpe subitement sur la coque qui protège la roue, s’agrippe au niveau du soufflet entre les wagons au moment où le tram démarre. Quelques mètres plus loin, sa tête heurte le poteau n° 2166 bordant les rails et qui porte les caténaires. L’ado est projeté sur onze mètres. Il mourra deux jours plus tard.

Des proches avaient d’abord expliqué que c’est en tentant de décrocher son sac pris dans la porte que le jeune homme avait été entraîné. « On l’a cru et les parents se sont constitué partie civile. Mais les choses ne se sont pas passées de cette manière et le juge d’instruction a prononcé un non-lieu. Logique. »[...]

Saint-Nazaire.maville

(merci à bourru)

Lyon : « nique la France, nique les Français » et attaque au cutter dans le tram T2

Le procès de Maxime D, 18 ans et sans emploi, a été reporté. Il est soupçonné, le 7 mars dernier dans le tram T2, d’avoir porté un coup de cutter au visage d’un autre voyageur, lui tailladant la joue de la bouche à l’oreille. Selon le site Lyon-Info qui rapporte les propos de du président du tribunal correctionnel,  « fortement alcoolisé, il aurait vociféré : « nique la France, nique les Français », importunant des passagers. « Calme-toi », lui aurait alors lancé la victime, un homme de 43 ans, accompagné de son neveu.»  Arrêté jeudi dernier, Maxime D a reconnu les faits. Aucune association anti-raciste n’était présente à l’audience.

Lyon Info via Novopress Lyon

Montpellier : Aucun bus, ni tram, après une nouvelle agression d’une femme chauffeur

Après une nouvelle agression d’une femme chauffeur de bus à Montpellier (Hérault) les syndicats CFTC et CGT ont invoqué leur droit de retrait. Ainsi, selon le leader de la CFTC, Djamel Boumaaz, «aucun bus ni tramway ne va circuler ce matin».

Il est 19 h passées, hier soir, quand la conductrice de la ligne 11 a été agressée dans le quartier de Figuerolles. «Elle est choquée et en pleurs. Elle a été tabassée, violemment jetée sur le trottoir. Elle a reçu des coups, on lui a tiré les cheveux», témoignait Djamel Boumaaz.

Vendredi dernier déjà, en marge de l’inauguration de la nouvelle station de tramway Mondial-98, les syndicats de Tam s’étaient émus de la répétition des agressions, des chauffeurs de bus notamment.

Le Midi Libre

Grenoble : Polémique après agression du tram, les deux principaux suspects sont relâchés

Que s’est-il réellement passé il y a 48h dans le tram à hauteur du quartier de la Villeneuve à Grenoble ? Les thèses s’affrontent mais la justice a décidé de relâcher les 2 jeunes soupçonnés d’être à l’origine des affrontements avec les contrôleurs.

Extrait du JT régional Alpes, France 3, 08/10/2010 :

Image de prévisualisation YouTube