Une ado poussée sous le RER à Yerres : 2 jambes amputées, 4 mois de prison ferme (MàJ)

Addendum du 17/01/14

Lire la suite

Saint-Denis (93) : 1 kilomètre de caténaire SNCF volé (Màj Vidéo)

Des malfaiteurs ont dérobé un kilomètre de caténaire, pour un montant d’environ 150.000 euros, sur des voies de chemin de fer à Saint-Denis.Les caténaires ont été volées dimanche ou lundi. Le trafic de marchandises a été perturbé au nord de Paris à la suite du vol. Le vol a eu lieu « sur les voies », pour un préjudice estimé à 150.000 euros.


Un vol d’un kilomètre de câble est rare, car en général, l’intrusion de personnes sur les voies est rapidement détectée par la SNCF et les voleurs ne parviennent à emporter qu’une longueur réduite de caténaire.

Le vol de câbles coûte cher aux entreprises du rail, Réseau ferré de France et la SNCF, et cause de nombreux retards. En novembre, la SNCF avait présenté un drone chargé d’inspecter son réseau plus efficacement. Elle voudrait déployer ce dispositif cette année en France, pour lutter notamment contre le vol de câble.

Le Figaro

Brétigny : les juges ont décelé 40 anomalies sur l’aiguillage

Les premières constatations menées dans le cadre de l’instruction chargée de faire la lumière sur les causes de l’accident ferroviaire survenu à Brétigny-sur-Orge (Essonne) le 12 juillet charrient leur lot d’interrogations sur les causes du drame qui a coûté la vie à sept personnes.

Selon les informations du Monde, les magistrats se sont déplacés sur les lieux le 25 juillet, au lendemain de l’ouverture d’une information judiciaire pour homicides et blessures involontaires, et ont relevé « au minimum 40 anomalies » sur l’aiguillage litigieux où l’éclisse, une pièce métallique d’une dizaine de kilos fixée aux rails par quatre boulons, serait venue basculer avant de provoquer le déraillement du train.

Des constatations dites « d’urgence » dont on ignore pour l’instant le détail mais qui, selon les juges, justifient d’élargir les faits sur lesquels ils ont été saisis à la « mise en danger de la vie d’autrui ». Une qualification qui n’est pas neutre puisqu’elle permettrait de s’interroger sur une possible faute caractérisée commise sciemment par la SNCF ou Réseau ferré de France (qui gère les infrastructures) aux dépens de la sécurité des usagers.[...]

Le Monde

Toulon : Deux et trois ans de prison pour avoir lâché leur chien d’attaque dans un train

Deux frères originaires de Garges-lès-Gonesse ont écopé de deux et trois ans de prison lundi. Jugés en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Toulon, ils ont été condamnés pour leur comportement dans le train régional express reliant Marseille à Toulon. Selon le récit de « Var-Matin », les deux hommes, âgés de 23 et 28 ans, ont commencé par allumer un joint en plein wagon. Interpellés par un voyageur qui leur demande d’éteindre leur cigarette au cannabis, ils lui ont répondu en lâchant leur chien d’attaque, un american stafford terrier.

L’animal, dépourvu de muselière et détenu en toute illégalité selon le journal local, s’est jeté sur ce passager et l’a mordu. Selon une source policière, les deux agresseurs ont également tapé sur la tête de l’individu. Un autre passager a tenté de s’interposer et a lui aussi été mordu par le chien. Les policiers nationaux ont finalement interpellé les deux frères en gare d’Ollioules-Sanary (Var). L’aîné a écopé d’une peine plus lourde que son cadet en raison d’un casier qui fait déjà état de neuf condamnations par le passé.

(…) Le Parisien

Deux touristes suédoises agressées par des « jeunes » dans le train Vintimille-Antibes

Trois jeunes gens ont été interpellés en gare de Villeneuve-Loubet après avoir agressé deux touristes suédoises, la mère et la fille, dans le train Vintimille-Antibes.

Ils fumaient crachaient, écoutaient de lamusique à fond quand la mère leur a demandé d’arrêter. Un des jeunes lui aurait craché deux fois au visage puis giflé.

Deux des trois individus ont été placés en garde à vue par les gendarmes de Villeneuve.

Nice Matin
(Merci à S.P.Q.R)

Le Congrès américain veut engager des poursuites contre la SNCF pour son rôle dans la déportation des Juifs

Pour la seconde fois en deux ans, un projet de loi a été déposé par des élus tant républicains que démocrates afin d’autoriser des poursuites contre la SNCF pour son rôle dans le transport des juifs vers les camps de la mort.

Le premier texte n’avait jamais abouti, rappelle le Midi Libre. Si ce second texte, présenté par le sénateur Chuck Schumer, passait, ce serait une petite révolution au plan juridique. Cela signifierait qu’une compagnie contrôlé par un Etat peut être poursuivie aux Etats-Unis. Ce qu’une loi américaine ne permettait pas jusqu’à présent.

En France, ce délicat sujet a franchi une étape importante en 2011 lorsque Guillaume Pepy a reconnu les responsabilités de l’entreprise, « un rouage de la machine nazie d’extermination » comme le rappelle cetet vidéo de l’INA.

Telegramme.fr

Catastrophe ferroviaire à Bretigny : pillages, caillassages et insultes racistes anti-français (MàJ)

Addendum 26/07/13

Au micro des GG de RMC, le ministre délégué à la ville François Lamy se défend de toute volonté d’étouffer les pillages à Brétigny de la part du gouvernement.

« Il y a eu une volonté de ne pas noircir la situation au-delà du drame du déraillement. » – François Lamy

Lire la suite

St Jacques de Compostelle (Espagne) : Au moins 78 morts dans le déraillement d’un train, une forte explosion s’est fait entendre juste avant (Màj : vidéo de l’accident)

Addendum du 25 juillet : Images filmées par une caméra de surveillance de l’accident de train.

Le site Internet d’ »El Pais » confirme que ces images proviennent bien d’une caméra des chemins de fers espagnols.

Lemonde.fr

__________________________________________

Au moins 78 personnes ont été tuées, selon un bilan officiel des autorités galiciennes, et des dizaines blessées. Les pompiers ont passé plusieurs heures à désincarcérer les passagers toujours coincés à l’intérieur des wagons. Les images sont spectaculaires, et laissent imaginer la violence du choc. Il s’agit en tout cas de l’une des pires catastrophes ferroviaires de l’histoire espagnole.

L’accident s’est produit dans un virage prononcé, sous un pont, quand la dernière voiture a déraillé pour une raison encore inconnue, prenant feu immédiatement après. L’un des wagons s’est retrouvé projeté en l’air sous la violence du choc, plus de dix mètres au-dessus des voies. Selon la radio Cadena Ser, qui cite un témoin, le déraillement a été précédé d’une grosse explosion. Mais rien ne laisse à penser pour l’instant qu’il puisse s’agir d’un acte de malveillance.

(…) La ville de Saint-Jacques-de-Compostelle s’apprêtait à célébrer cette nuit « el Dia de Galicia », la fête régionale de la Galice, un moment attendu par des milliers de personnes.

(…) France info

Accident de Brétigny : Le patron du FN en Haute-Loire épinglé par Le Canard Enchaîné

Dans son édition du 17 juillet, l’hebdomadaire satirique Le Canard Enchaîné attribue une « palme » au secrétaire départemental du FN de Haute-Loire pour son tweet publié sur son compte, après l’accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge.

Intitulé « Eclisse totale au FN », l’article du Canard cite Jacques Bompard député-maire d’Orange pour ses propos : « Je regrette que Manuel Gaz ne mette pas autant d’ardeur à pourchasser ces voyous. »

Mais le célèbre palmipède attribue une « palme » au patron du FN en Haute-Loire Pierre Cheynet, prénommé Philippe dans l’article, pour avoir écrit : « Lapidation, pratique barbare employée dans les pays où s’applique la charia et sur les secours de Brétigny-sur-Orge. »

Commentaire ironique de l’hebdomadaire : « Il s’agit d’un vol de portable sur un portable du Samu .Un vrai djihad, comme on le voit. »

(…) France Auvergne

Bader El Fariss et Steven Hariouat détroussaient des voyageurs dans l’Aisne

Ils ont commis au moins trois vols. Le premier en gare de Tergnier, les deux autres dans le train les ramenant à Noyon. Ils ont été condamnés à 4 ans, dont 2 ans ferme et conduits en prison.

[...] Ils dépouillent alors leurs victimes de tous objets de valeur : montres, sacoches, téléphones portables, paquets de cigarettes…

« On avait trop bu », assure l’autre pour sa défense.

« Ils ont commencé à nous faire les poches pour être sûrs qu’on leur donnait bien tout, raconte l’un des voyageurs.[...]. Ils nous ont dit qu’ils nous mettraient un coup de couteau si on parlait.[...]

Après en avoir délibéré, le tribunal a condamné Bader El Fariss, 22 ans et Steven Hariouat, 20 ans, à une peine de quatre ans, dont deux ans ferme et l’obligation d’indemniser deux des victimes à hauteur de 1 500 €. À l’issue de l’audience, sous bonne escorte, ils ont été conduits au centre pénitentiaire de Laon afin de commencer immédiatement à purger leur peine.

L’Union
(Merci à Manu1379)