La télé publique “n’est pas la télévision de tous les Français”

La télé publique “n’est pas la télévision de tous les Français”, dénonce un rapport présenté par Hervé Bourges.

Traitement inégal de la diversité selon les chaînes, manque d’experts au féminin, faible couverture des Jeux Paralympiques : France Télévisions fait des efforts pour représenter les multiples facettes de la population, mais les évolutions restent “insuffisantes”, selon un rapport du comité permanent de la diversité de France Télévisions dans son troisième rapport annuel, remis mardi aux dirigeants du groupe.

Créé en 2009 pour promouvoir la diversité à l’écran et au sein de France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô), ce comité, présidé par Hervé Bourges et composé pour moitié de personnalités extérieures, a fait part d’“une certaine déception”. 

France Télévisions n’est pas la télévision de tous les Français”, dénonçait-il dans son premier rapport, en 2010. Deux ans plus tard, “les évolutions existent, mais elles sont insuffisantes”, a souligné Hervé Bourges.

Le comité relève un certain nombre de progrès, notamment dans la représentation de la “diversité ethnoculturelle” sur les antennes : téléfilm consacré à Toussaint Louverture sur France 2, nuit spéciale “Faites la peau aux clichés” sur France 4, documentaire “Noirs de France” sur France 5… “

Malheureusement, comme les années précédentes, le traitement de la diversité est apparu déséquilibré entre les différentes chaînes”, poursuit-il. Si la diversité culturelle “tient une place centrale” sur France 4, France 5 et France Ô, en revanche les programmes qui l’évoquent “demeurent trop exceptionnels” sur France 2 et France 3, selon lui.

Et dans les programmes d’information, le comité regrette des profils “très homogènes” des journalistes et des experts. (…)

Le nouvel Observateur

France 2 / Histoire : « Toussaint Louverture », entre réalité historique et propagande (MàJ)

Addendum du 22/02/2012

Le téléfilm, réalisée par Philippe Niang et interprétée par Jimmy Jean-Louis, a reçu lundi 20 février les trois prix les plus prestigieux du festival de Panamerican Pan african Film Los Angeles.

S’il a été reproché à Philippe Niang d’avoir modifié l’histoire pour que les Blancs apparaissent sous leur plus mauvais jour, il n’en demeure pas moins que le jury de Los Angeles a été impressionné par les qualités cinématographiques de cette fiction

TV Mag

Addendum du 16/02/2012

France 2 15/02/2012 Extrait du débat qui suivait la fiction

Benoît Duquesne anime un débat avec Lilian Thuram, Sonia Rolland, , Jimmy Jean-Louis, François Verges; curieusement l’historien ne s’autorisera aucune critique sur les approximations historiques de la fiction qui l’avaient tant choquées …

Benoit Duquesne se fait confirmer par l’historien Marcel Dorigny la répartition occident/orient des chiffres de la traite négrière

-(…) je crois que c’est 45 millions d’êtres humains qui vont être, comme ça, déportés; j’ai fait un compte en mélangeant l’esclavage occidental, l’esclavage oriental enfin et cætera… parce que les arabes aussi …
-L’esclavage dont nous parlons ici, c’est à dire l’esclavage colonial : 15 millions


Lire la suite

L’or, gage de liberté et d’efficacité économiques

La thèse selon laquelle le libéralisme, voire « l’ultralibéralisme » serait à l’origine de tous nos maux ne résiste pas à l’examen. Les interventions systématiques et répétées des autorités publiques dans la vie économique et sociale montrent que l’étatisme est au moins aussi important.

Que ce soit la socialisation des pertes du système bancaire ou les politiques de relance de l’activité, les dernières initiatives du gouvernement américain ont de quoi faire enrager les libéraux. Pour comprendre pourquoi et comment les États (et derrière eux, l’oligarchie financière) ont pu pervertir à ce point le fonctionnement des économies, un article écrit par Alan Greenspan en 1966, et bien connu des défenseurs de l’or, est éclairant.

Surtout qu’en amont, la crise financière elle-même a été causée par une politique monétaire expansionniste : c’est à une stimulation artificielle du crédit et de l’endettement que l’on doit les célèbres bulles spéculatives dont l’éclatement a provoqué le krach Internet en 2000 et l’énorme collapsus de la fin 2008. Il faut bien l’admettre : les manipulations monétaires engendrent des crises financières et, par voie d’entraînement, économiques, de plus en plus rapprochées.

Suite et commentaires sur Fortune

Repentance : Haïti bientôt au patrimoine de l’Unesco ?

Le sous-directeur général de l’Unesco Pierre Sané a préconisé vendredi en Haïti que ce pays, symbole de la résistance contre l’oppression, soit déclaré « patrimoine de l’humanité ». Intervenant à l’ouverture d’un colloque international sur l’apport de la révolution haïtienne à l’universalité des droits de l’homme, M. Sané a présenté Haïti comme le berceau des droits humains universels.

« L’universalité des droits humains a peut-être été conçue à Paris en 1789, mais l’accouchement a bien eu lieu en Haïti quelques années plus tard », a-t-il soutenu, faisant référence à la révolte des Noirs sous la direction de Toussaint Louverture et à la libération des esclaves proclamée en Haïti en 1793.

Dans ce contexte, le fonctionnaire de l’Unesco a demandé que Haïti soit reconnue comme patrimoine de l’Humanité, incarnant ainsi la résistance triomphante de ceux qui avaient refusé l’esclavage après en avoir été victimes. Il a d’autre part plaidé en faveur de l’adhésion d’Haïti à l’Union africaine. « Malgré son éloignement géographique, Haïti est bien une île peuplée d’Africains », a-t-il déclaré.

Source : AFP via Le Figaro