Toulouse: Un employé du club ‘Room 157′ exécuté à la Kalachnikov [vidéo]

Addendum du 20/12

Sud-Ouest donne quelques précisions sur la victime :

Nordine Belkacemi avait été condamné deux fois aux assises : à trois ans de prison, dont une partie avec sursis, en 2003 à Toulouse pour complicité de tentative d’assassinat et violences avec armes; puis à neuf ans de prison à Montauban en appel d’un verdict de 2005 pour violences avec arme ayant entraîné une invalidité permanente. Entre-temps, il avait été condamné une fois pour un délit routier et à deux reprises pour trafic de drogue.
Sud-Ouest

————————

Un homme de 32 ans est mort dans la nuit à l’hôpital Purpan après avoir été atteint par une rafale d’arme de guerre. [...]

[...] Nordine Belkacemi avait 32 ans. Quand les secours, alertés à 1 h 10, sont arrivés sur place, il était en sang, toujours au volant, le corps criblé par une quinzaine d’impacts de balle. Ses blessures étaient particulièrement graves avec, notamment, deux balles dans la tête. Il a été immédiatement transporté aux urgences de l’hôpital Purpan situé à moins de 300 mètres mais malgré leurs efforts, les médecins n’ont pas pu le sauver.

Nordine Belkacemi, père de famille, est mort peu après 3 heures, alors que les policiers poursuivaient leurs constatations autour de sa voiture criblée de balles. Les spécialistes de l’identité judiciaire ont retrouvé sur place 27 douilles de gros calibre. [...]

La Dépêche

Toulouse : Les musulmans attendent leur mosquée

C’est le rêve aujourd’hui des musulmans du quartier du Mirail à Toulouse : avoir leur propre mosquée pour pouvoir prier à l’abri. Un rêve qui se concrétisera lorsque la communauté musulmane récoltera la totalité des 4 millions d’euros nécessaires pour la construire. Un site internet a été lancé cette semaine pour encourager les musulmans de Toulouse et de France à donner de l’argent.

D’après l’imam Mamadou Daffé, plus l’islamophobie en France augmente et plus les jeunes s’intéressent et s’accrochent encore plus à leur religion.

Si la nouvelle grande mosquée de Toulouse voit le jour, les musulmans du quartier pourront prier au chaud et à couvert. Située sur un terrain d’une superficie de 2500 m2, elle pourra accueillir 4000 fidèles. Une école est également prévue pour dispenser des cours d’arabe et de religion pour les enfants. Cependant, le rêve d’avoir une mosquée bien à eux a un coût : 4 millions d’euros. La communauté a lancé mercredi 5 décembre le site internet de la future mosquée pour présenter les plans et à quoi elle ressemblera au public. […]

Malgré ces conditions, Mamadou Daffé a remarqué qu’il y a de plus en plus de personnes qui se rendaient aux prières. «On a surtout de plus en plus de jeunes, de tous horizons qui viennent prier et cela est dû certainement au sentiment islamophobe qui règne en France», poursuit-il. […]

Neuf mois après la tuerie de Toulouse commise par Mohamed Merah, Mamadou Daffé n’a pas remarqué, néanmoins, de réticence ou de sentiments frileux par rapport à la construction de cette nouvelle mosquée. Le permis de construction a été délivré par la mairie, il y a quelques semaines, cela sans aucun souci particulier.

yabiladi

Vandalisme sur l’Hôtel-Dieu : les Hôpitaux de Toulouse portent plainte

Propriétaires de ce bâtiment classé, les Hôpitaux de Toulouse portent plainte contre l’acte de vandalisme dont a été victime l’Hôtel-Dieu de Toulouse.

http://img38.imageshack.us/img38/2545/dieulx.jpg

Ce sera chose faite à 14 heures, ce lundi : les Hôpitaux de Toulouse portent plainte contre X pour dégradations volontaires de biens d’autrui. Propriétaires de l’Hôtel-Dieu, monument historique, les Hôpitaux de Toulouse se disent « consternés » par cet acte « affligeant ».

De la même façon, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer le graffiti rageur dont a été victime l’Hôtel-Dieu de Toulouse, ce week-end. Un slogan anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes a été tagué sur ce monument historique.

Depuis la découverte, par le réseau fluvial toulousain, de ce tag sur la façade de l’Hôtel-Dieu de Toulouse, les réactions sont nombreuses.
Incompréhension, indignation : les Toulousains ne comprennent pas cet acte de vandalisme, au sujet d’une polémique qui se joue à des centaines de kilomètres de la ville rose.  (…)

L’Hôtel-Dieu, un symbole toulousain

L’histoire de l’Hôtel-Dieu remonte au 13ème siècle. L’établissement se bâtit sur l’emplacement de deux hôpitaux plus anciens, celui de Sainte-Marie de la Daurade et celui de l’Hôpital Novel qui furent donc réunis en un seul.

En 1554, il prend le nom de l’Hôtel-Dieu. Refuge pour les pauvres (mendiants, prostituées et vagabonds), il est également une étape pour les pélerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. On y soigne également des malades, même si ce n’est pas sa vocation première.

Au fil des agrandissements, l’Hôtel-Dieu devient au 19ème puis au 20ème siècles un centre de soins et d’enseignement.

Classé Monument Historique en tant qu’étape sur le chemin de Saint-Jacques, l’Hôtel-Dieu de Toulouse abrite aujourd’hui le siège du centre administratif des Hôpitaux de Toulouse. Il héberge également le musée d’histoire de la médecine.

France 3

Gaza : 200 manifestants à Toulouse

Près de 200 personnes se sont rassemblées cet après-midi sur la place du Capitole au centre de Toulouse pour protester contre les frappes israéliennes à Gaza.

Derrière une banderole « Pas de paix sans justice » les manifestants, venus à l’appel du Parti communiste, du Parti de gauche et du NPA, agitaient des drapeaux palestiniens et des panonceaux « Palestine vivra, Palestine vaincra. » Ils scandaient par ailleurs des slogans tels que « Sionistes, racistes, c’est vous les terroristes » ou « Etat d’Israël, Etat assassin. »

(…) Le Figaro

Face-à-face tendu entre pro et anti-mariage gay à Lyon et Toulouse : 50 arrestations, tirs de lacrymogènes par la police (MàJ)

Addendum vidéo : Débordements dans le cortège pro-mariage gay à Toulouse

Addendum vidéo : manifestation à Lyon

Addendum : Toulouse : la police tire des lacrymogènes contre des partisans du mariage gay

Les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes samedi après-midi à Toulouse pour repousser des partisans du mariage homosexuel qui avaient organisé un contre-rassemblement à la manifestation de plusieurs milliers de personnes hostiles à la reconnaissance de cette forme d’union, a constaté une journaliste de l’AFP.

Un face un face tendu a opposé une bonne partie de l’après-midi plusieurs milliers de personnes participant à une manifestation autorisée contre le mariage homosexuel et plusieurs centaines d’autres qui y sont favorables et dont la manifestation n’était, elle, pas autorisée. [...]

Libération

LYON (Sipa) — Militants pro et anti-mariage gay se sont fait face samedi en début d’après-midi à Lyon, au départ d’une grande manifestation contre le projet de mariage pour tous, a-t-on constaté sur place. Cinquante militants de la cause homosexuelle ont été arrêtés, selon la police.

Entre 8.000 et 15.000 22.000 et 27.000 opposants au projet gouvernemental d’ouvrir le mariage aux couples homosexuels se sont élancés samedi de la place Bellecour dans le centre de Lyon, selon les organisateurs. Des dizaines de manifestations similaires sont organisées dans de nombreuses villes françaises.

Au départ de la manifestation, environ 200 militants pro-mariage gay sont venus défier le cortège. Un cordon de CRS a été dressé entre les deux groupes et les perturbateurs ont été priés de partir. Face à leur refus, la police a procédé à cinquante arrestations, a-t-on appris de source policière.

Par la suite, de jeunes militants du bloc identitaire sont venus se joindre au cortège, qui évolue donc dans un contexte tendu, a-t-on constaté sur place.

Romandie News

À Lyon, parmi les contre-manifestants « 10 interpellations pour violences et port d’arme »

(merci à Zatch)

Toulouse : L’ex-leader du Bloc identitaire libéré

Matthieu Clique, ex-leader du Bloc identitaire, groupuscule d’extrême droite, a été libéré de prison dernièrement. Mis en examen pour violence en réunion, il avait été placé en détention provisoire fin juin après une enquête des policiers de la sûreté départementale. Dans la nuit du 31 mars au 1er avril, ce garçon de 23 ans aurait participé à une rixe dans le quartier Arnaud-Bernard, à Toulouse. [...]

La Dépêche du Midi

Toulouse : Ils les séquestrent et fouillent la maison

Quatre personnes ont été séquestrées dans le débarras d’un pavillon, dans la nuit de samedi à dimanche à Toulouse. Pendant ce temps, les trois malfaiteurs ont fouillé la maison.

Un groupe d’amis qui organisaient une soirée, dans la nuit de samedi à dimanche a été victime d’un véritable guet-apens dans un pavillon du quartier de Rangueil à Toulouse. Il était aux environs de 0 h 30 lorsqu’une jeune femme qui rentrait chez elle s’est retrouvée nez à nez avec trois individus cagoulés et gantés dans la cour de sa maison. Ils l’ont ceinturée avant de l’enfermer dans un petit débarras. Tandis que l’un des malfaiteurs surveillait la jeune femme, les deux autres se sont attelés à une fouille minutieuse de la maison. Quelques minutes plus tard, un couple d’amis de la première victime est arrivé à son tour au pavillon. Loin de s’inquiéter, les agresseurs ont répété le scénario et enfermé les deux convives dans le même débarras. [...]

La Dépêche du Midi

Toulouse. Agressée sexuellement et laissée pour morte

Une jeune femme de 25 ans a été laissée pour morte sur une poubelle après avoir été agressée sexuellement à Toulouse par un jeune homme de 20 ans qui avait également tenté de l’étrangler. Son agresseur a été incarcéré samedi, après avoir été mis en examen pour viol, tentative d’homicide et vol avec violence, car il s’est enfui avec le sac à main de la victime. (…)

Europe 1

Les constatations scientifiques, réalisées par l’identité judiciaire sur la scène de crime, ont permis de mettre en évidence un ADN. Un profil génétique déjà connu et appartenant à un individu qui avait été soupçonné d’une tentative de… viol en Bretagne, voilà quelques mois.

La Dépêche

Toulouse : tabassé pour un coup de klaxon. MàJ : 4 hommes condamnés de 3 à 6 mois ferme

Addendum : Quatre hommes ont été condamnés mardi à Toulouse en comparution immédiate à des peines allant de 3 à 6 mois de prison ferme pour avoir tabassé un automobiliste qui klaxonnait derrière une voiture bloquant une rue étroite du centre de Toulouse. (…)

Midi Libre

————————————

Il était environ minuit, samedi, lorsqu’un automobiliste se retrouve bloqué dans une rue du quartier Arnaud-Bernard, par une voiture en stationnement. Considérant sans doute que la route n’est pas un parking, l’automobiliste klaxonne pour signifier au conducteur devant lui qu’il faudrait presser le pas.

Ce dernier n’apprécie pas et sort de son véhicule, imité par une vingtaine de clients d’un bar voisin venus lui prêter main-forte. L’automobiliste dont le seul tort a été de faire respecter les règles de civisme au volant a été attaqué par le groupe muni de cannettes, de chaises et autres objets plus ou moins contondants.

Une scène choquante et disproportionnée au regard du motif à l’origine de ce déchaînement.

Alertés, les policiers interviennent pour ramener de l’ordre et interpeller sept individus soupçonnés d’avoir donné les coups. Hospitalisée dans un CHU, la victime souffre de nombreuses contusions. Les auditions des suspects se sont poursuivis hier au commissariat.

La Dépêche

Toulouse : Une sauvage agression rejugée en appel

Karim Fliki , condamné par les assises de l’Ariège à dix ans de réclusion pour l’agression de deux personnes à domicile, fait appel . Le procès a lieu à Toulouse cette semaine.

Cette semaine à la cour d’assise de Toulouse, de mercredi à vendredi, Karim Fliki sera jugé à nouveau pour une affaire qui avait défrayé la chronique appaméenne en 2009. Il l’était l’un des principaux protagonistes d’une agression commise à domicile en juin, dont deux femmes ont fait les frais : une octogénaire, Marie-Hélène Malbreil, et sa belle-fille Ghislaine, âgée d’une cinquantaine d’années. Quatre hommes cagoulés s’introduisent dans la maison de Marie-Hélène Malbreil au cours de la nuit du 15 au 16 juin. Durant trois heures, les deux femmes seront tourmentées. Ghislaine, qui a été attachée à un fauteuil, sera agressée sexuellement. [...]

ladepeche.fr