Au nom de l’égalité, se balader seins nus à New York, c’est possible

L’Etat de New York a rappelé aux policiers que les femmes sont autorisées à faire du topless. En effet, une loi de 1992 dispose que les femmes ont le droit d’être torse nu partout où les hommes ont ce même droit. En pratique, les policiers du NYPD ne la respectaient pas.

Selon Moira Johnston, le fait de pouvoir se balader en topless est «aussi important» que « si des noirs ne pouvaient pas enlever leur tee-shirt alors que les blancs le peuvent », a-t-elle déclaré à The Daily Best.

En accord avec les féministes, la Haute cour de l’Etat avait jugé, il y a déjà plus de 20 ans, qu’empêcher une femme de pratiquer le topless était discriminant par rapport aux hommes, qui eux, ne se font jamais arrêter pour ces raisons. Légalement, toute femme peut donc se promener partout dans l’Etat les seins à l’air.

Le problème, c’est que les policiers ont tendance à oublier cette règle. Et les quelques femmes qui se promenaient les seins dénudées se faisaient régulièrement arrêter. Pour empêcher cette situation, la ville a donc envoyé récemment un mémo aux 34.000 agents de New York. Le texte rappelle que se promener sein nu est parfaitement légal. Le texte précise également que le rôle de la police n’est donc pas d’arrêter les impudiques, mais de les aider et de disperser les curieux, au cas où un attroupement se formerait.

En France, il est interdit de se dénuder de manière trop importante dans la rue, sous peine d’être arrêté pour «attentat à la pudeur». Considéré comme une agression sexuelle, ce délit relève du Code pénal et est passible d’une peine de 3 à 5 ans de prison.

Europe 1

Des iraniennes topless dans un clip contre ”l’islam politique” – Vidéo

Le 8 mars, profitant de la journée de la femme, un calendrier de « Photos de révolutionnaires nues » est mis en vente et dans le but de le promouvoir, des iraniennes se montrent seins nus dans la vidéo « Dites non à l’islam politique ».

Les femmes qui n’ont pas peur de se montrer dans ce clip vidéo, soulignent que leur nudité est une manière pacifique de s’opposer à l’islam en politique

Par ce moyen, elles entendent dénoncer une ”société de violence, de racisme, de sexisme, de harcèlement sexuel et d’hypocrisie ”.

Elles souhaitent vendre ce calendrier pour financer le soutien aux droits et à la liberté d’expression des femmes à travers le monde.

Des hommes en robes contraignent, contrôlent et intimident des femmes à travers le monde au nom de Dieu… il faut que cela cesse ”,

insiste l’une des instigatrices de ce programme.

Image de prévisualisation YouTube

Terrafemina