C’était il y a un an. Angleterre : un écolier de neuf ans se pendait dans sa maison car il était « trop blanc » pour ses petits camarades

Un petit garçon de 9 ans Aaron Dugmore a été retrouvé par sa mère pendu dans sa chambre de son domicile à Birmingham car il était victime d’intimidations et de brimades de la part de ses camarades de classe parce qu’il était blanc.

C’est le deuxième plus jeune «suicide» de toute l’histoire de la Grande-Bretagne provoqué par l’humiliation.

Il se serait suicidé car harcelé par un groupe d’Indo / Pakistanais qui lui reprochait « d’être blanc« …

Ndlr : Attention « Asian » en UK ne veut pas nécessairement dire « Asiatique ». En référence à leurs anciennes colonies des Indes, les Anglais appellent les personnes originaires de cette région d’Asie : « Asian ».

Ses parents ont déclaré que le petit Aaron avait déjà été menacé par un des élèves « asiatique » avec un couteau en plastic. Il lui avait dit « la prochaine fois ce sera avec un vrai couteau »…

Un autre élève de ce groupe ethnique lui aurait dit que «toutes les personnes de race blanche devraient être mortes » et le jeune Aaron était alors contraint de se cacher de ses tyrans dans la cour à l’heure du déjeuner.

La mère d’Aaron, Kelly Marie Dugmore , 30 ans et son beau-père Paul Jones, 43 ans, ont déclaré que malgré leurs plaintes répétées à l’école , rien n’avait été fait pour mettre fin à ce harcèlement.

Aaron était entré à l’école primaire d’Erdington Hall de Birmingham à l’âge de cinq ans, une école où 75 % des élèves sont issus des minorités ethniques.

« Aaron s’entendait pourtant bien avec ses autres petits camardes mais pour lui être victime de railleries discriminatoires permanentes en raison de la couleur de sa peau me rend malade » a dit sa mère [...]

Suite en anglais sur le Daily Mail

Belgique : pour « aider » sa copine à se « suicider », il la poignarde et la jette sur le trottoir

Samedi matin, le corps d’Emilie Tyberghein, 27 ans, était découvert sur le trottoir rue de la Gare à Fexhe-le-Haut Clocher. Il gisait là, ensanglanté et emballé dans des sacs poubelles. Son compagnon, Kevin, est passé aux aveux. Il prétend qu’elle voulait se suicider et qu’il l’a aidée à mourir. [...]

Hebergeur d'image

Vendredi soir, Kevin, 23 ans, était de sortie sur le marché de Noël à Liège. Lorsqu’il est rentré à l’appartement qu’il partageait avec Emilie peu avant 23h, une dispute aurait éclaté, selon ses dires. Les deux jeunes gens auraient alors pris la voiture -une habitude lorsqu’ils se disputaient- et roulé jusqu’à un entrepôt de Bierset, proche du lieu de travail de Kevin.

Hebergeur d'imageLà, la dispute aurait repris de plus belle. Kevin aurait administré au moins quatre coups de couteau à Emilie, deux à la gorge, un à la hanche et un dans le dos, selon Sudinfo. Il serait ensuite retourné à Liège chercher des sacs-poubelles pour en tapisser le coffre de sa voiture et emballer partiellement le corps d’Emilie, avant de l’abandonner sur un trottoir. [...]

7sur7

Trappes/musulmane défenestrée : la femme voilée est sortie d’affaire. Màj : La famille veut la fin de « l’agitation médiatique »

Addendum 29 août : La fin de « l’agitation médiatique » pour que l’enquête se déroule au mieux, c’est ce que demande la famille de la jeune fille voilée qui a été agressée à la mi-août à Trappes (Yvelines). (…) Pour le Collectif contre l’islamophobie en France ce sont des « pressions » de la police qui auraient poussé la jeune fille au suicide. De son côté, la famille « dénonce la thèse du suicide » concernant cette chute. Pour ses proches, l’adolescente « a été victime d’un malaise à la suite d’un traitement antidépresseur non adapté à son âge ». Quelques jours plutôt, le 23 août, la jeune fille avait tenté de mettre fin à ses jours en absorbant une forte dose de médicaments.

(…) Le Parisien

—————————————–

Addendum 27/08/13

L’adolescente musulmane qui avait porté plainte mi-août à Trappes pour agression islamophobe et a tenté de se suicider hier en se défenestrant, est « sortie d’affaire ».

« Son pronostic vital n’est plus engagé. Elle est sortie d’affaire », a affirmé une source préfectorale.

Grièvement blessée après avoir sauté, peu après 19H00, d’une fenêtre de son domicile situé au quatrième étage d’un immeuble, cette jeune fille de 16 ans a subi une première intervention chirurgicale qui a réussi.

Elle doit toutefois être opérée une deuxième fois du fait de la gravité de ses blessures, a précisé la source préfectorale. [...]

Le Figaro

26/08/13

Une jeune femme s’est défenestrée ce lundi à Trappes dans les Yvelines. Elle avait affirmé que des skinheads lui avait arraché son voile le 13 août dernier.

Elle avait expliqué avoir été victime d’une agression à caractère islamophobe. La jeune femme musulmane, voilée, qui avait dit avoir été agressée par des skinheads le 13 août dernier à Trappes, s’est défenestrée ce lundi vers 19 heures du 4e étage de son immeuble.

Son pronostic vital est actuellement engagé. Elle se trouve au urgences de Percy, à Clamart. Des renforts policiers ont été envoyés sur place.

(…) RTL

Une avocate veut poursuivre Bertrand Cantat pour le suicide de son ancienne compagne

Me Yaël Mellul, avocate parisienne spécialisée dans les violences conjugales, souhaite voir poursuivre en justice Bertrand Cantat, pour le suicide de son épouse en janvier 2010. Elle estime que sa mort est liée à des violences psychologiques exercées par le musicien sur sa femme.

Hebergeur d'image

L’avocate dit agir « en tant que militante » dans cette affaire. Me Yaël Mellulne ne représente en effet à ce stade aucune partie, ni une association de défense des droits des femmes ,ni les parents de Krisztina Rady, qui avaient pourtant donné une interview à Paris Match en novembre dernier évoquant les violences du chanteur contre leur fille. [...]

Bertrand Cantat, qui était, au moment du suicide, sorti de prison depuis deux ans après le meurtre de l’actrice Marie Trintignant en 2003, avait alors été mis hors de cause par la justice. [...]

TF1 News

Montsoult (95). il tue son épouse à coups de hachoir (màj) marche blanche pour Badjelina, tuée par son mari Abdouleye

Addendum 19.07.2013: hommage à Badjelina, tuée par son mari Abdouleye

Le sentiment de solidarité qui s’exprime aujourd’hui nous va droit au cœur. C’est comme si Badjelina était encore un peu là. » Sago Diawara, le beau-frère de Badjelina, a ouvert la marche blanche qui a réuni hier une centaine de personnes entre la gare et la place du marché à Montsoult. [...]

Un drame absolu s’était produit huit jours plus tôt. Ce soir-là, une nouvelle dispute oppose Badjelina, 46 ans, à son mari Abdouleye, un chauffeur de taxi de 55 ans.

Il tente d’abord de l’écraser avec sa voiture, elle l’esquive, appelle à l’aide, rentre chez elle. Mais son mari la rattrape sur le seuil du pavillon et la frappe à coups de machette devant deux de ses enfants qui ont tenté de l’en empêcher.

Le Parisien
(Merci à Philou)

——————–

Un homme de 55 ans a tué son épouse à coups de hachoir hier soir lors d’une dispute conjugale à Montsoult (Val-d’Oise), avant de se suicider en buvant du Destop, a indiqué aujourd’hui la gendarmerie.

Les faits se sont déroulés vers 19H30, au domicile du couple, et en présence de leurs deux enfants, âgés d’une dizaine d’années, a précisé la gendarmerie.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le mari aurait frappé à plusieurs reprises son épouse, âgée de 47 ans, avec un hachoir, avant d’ingurgiter du Destop, produit hautement toxique à base de soude, pour mettre fin à ses jours.

Prise en charge par le Samu, la quadragénaire est décédée dans l’ambulance qui la transportait à l’hôpital, a précisé la gendarmerie. Son mari, hospitalisé en urgence à Paris, est décédé ce matin.

Le Figaro

Vaulx-en-Velin : un homme menace de se suicider sur le chantier de la mosquée

Un homme originaire d’Europe de l’est a menacé de se jeter du haut d’une grue jeudi sur le chantier de la mosquée de Vaulx-en-Velin annonce le Progrès.

Arrivé en fin de droits, le désespéré aurait eu pour motivation le non-renouvellement de son titre de séjour. Les policiers et les pompiers, rapidement mobilisés, ont instauré le dialogue avec l’individu. Une unité du GRIMP (Groupe de Reconnaissance et d’Intervention en Milieux Périlleux) a été appelée en renfort. Finalement, l’étranger en fin de droits a été maîtrisé par les secours en fin d’après-midi. Il a été transporté dans la soirée à l’hôpital

Source LyonMag

Le cadavre de Muriel Toniol, tué par un informaticien ivoirien, retrouvé dans une valise près d’Aix (vidéo)

Macabre découverte près d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Le corps d’une femme a été retrouvé samedi par un promeneur dans une valise à demi immergée dans un lac près des rives du lac du Réaltor, dans la région aixoise, samedi vers 18 heures.

La valise dégageait une odeur pestilentielle. Les premiers examens du volumineux bagage effectués par les experts de l’identité judiciaire ont permis de découvrir un corps féminin de petite taille dans un sac, ainsi qu’un escarpin et un lest.

Le parquet d’Aix-en-Provence a confié l’enquête à la brigade criminelle de la police judiciaire de Marseille, qui a rapidement fait le lien avec l’un de ses récents dossiers. En décembre 2012, une mère de famille de La Ciotat, Muriel Toniol âgée de 43 ans, avait été signalée disparue.

Rapidement, les enquêteurs s’étaient focalisés sur son ex-amant, un informaticien ivoirien, avec qui elle avait un rendez-vous dans un hôtel de Valence (Drôme). Arrêté, cet homme de 41 ans, qui résidait à Marseille, sera mis en examen pour assassinat. Il s’est suicidé le 24 décembre dernier, juste après son incarcération à la prison des Baumettes. [...]

Le Parisien
(Merci à Antibarbare/Nevenoe/10 Francs)

Nîmes : deux cadavres dans une voiture brûlée

Macabre découverte ce jeudi après-midi près de Nîmes : deux cadavres ont été retrouvés dans un véhicule carbonisé dans le camp des garrigues, à Nîmes, à plus de deux kilomètres de la Nationale 106 (route d’Alès).

Le véhicule – une Citroën ZX – a pris feu vers 16 h 30 et a nécessité l’intervention des pompiers.

« Tout a brûlé. Les corps sont dans un très mauvais état »

Les deux cadavres carbonisés étaient apparemment à l’avant du véhicule mais cela reste à confirmer. Et, selon une source proche de l’enquête, ils n’étaient pas identifiables. « Tout a brûlé. Les corps sont dans un très mauvais état. Nous n’avons même pas le sexe des victimes », assure un enquêteur.

Les corps ne sont pas identifiables

Le lieu du drame est très difficile à atteindre. De la nationale, il faut suivre et éviter de se perdre dans ces petits chemins de garrigues où gisent sur les bas côtés, des matelas éventrés, des vieux bidons d’essence, des carcasses de voitures…

Midi Libre

Ivry-sur-Seine (94). il vole le portable d’un homme en train de se suicider

[...] Au milieu de la nuit de lundi à mardi, un homme, âgé de 58 ans, tente de se suicider, rue Barbès à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne).

Rue Barbès à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) . Google Street View

Pour ce faire, il a branché un tuyau à la sortie du pot d’échappement de sa voiture et l’a coincé dans l’habitacle. Installé à l’intérieur, il a mis son moteur en marche, attendant que les émanations de gaz l’asphyxient.

Mais la scène a eu un témoin qui, loin de porter secours au suicidaire, n’y voit que l’opportunité de le voler. Il s’empare du portable du désespéré qu’il abandonne à son triste sort. [...]

Le Parisien