Juppé désapprouve la position de Garraud sur le FN et lui retire son soutien

Alain Juppé a indiqué mercredi qu’il « désapprouve » les propos du député UMP de la Gironde, Jean-Paul Garraud, membre de la Droite populaire, parlant de « convictions communes avec le Front national », et lui retire son soutien. (…)

Dans la 10e circonscription, M. Garraud est arrivé en deuxième position (32,22%) derrière le socialiste Florent Boudié (36,96%) mais a reçu le soutien, sans consigne de vote, de la candidate frontiste, Anne-Christine Royal (15,74%).

Cette cousine de Ségolène Royal a indiqué dans les colonnes de Sud Ouest qu’ »en tant qu’électrice » son vote ira « à ceux qui défendront les victimes, la protection d’une politique nationaliste » ou « le strict respect des lois et de la culture française ». (…)

Le Parisien

Angela Merkel : «Je soutiens Nicolas Sarkozy sur tous les plans»

Il est «normal de soutenir des partis amis», assume la chancelière allemande, qui donnait une conférence de presse commune avec le président français à la suite d’un conseil des ministres franco-allemand, à l’Elysée.

Angela Merkel a aussi rappelé que Nicolas Sarkozy était venu la soutenir en 2009 quand elle briguait un second mandat à la Chancellerie. «Le candidat François Hollande s’est rendu au congrès du SPD», a-t-elle ajouté, allusion au déplacement début décembre à Berlin du candidat PS. Elle n’a pas répondu à la question de savoir si elle rencontrerait François Hollande pendant la campagne électorale.

La chancelière allemande soutient le président Sarkozy dans la campagne électorale française, comme chef de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) et non comme chef du gouvernement, avait précisé lundi matin à Berlin un porte-parole, après des critiques émises en Allemagne. «Je revendique cette amitié et cette confiance», a commenté Nicolas Sarkozy.

Au cours de cette conférence de presse, le président et la chancelière ont passé en revue les grands enjeux internationaux. […]

Le Nouvel Obs

Primaire PS : pourquoi nous, étudiants à Sciences-Po, soutenons Martine Aubry

A quelques semaines du premier tour de la primaire socialiste, voici le bilan de Martine Aubry. Il en fait la candidate la mieux placée pour battre la droite en 2012, selon Pour David Guilbaud, étudiant à Sciences-Po.[…]

[…] Martine Aubry : la rédaction de la loi Auroux de 1982, la création de la Fondation pour Agir Contre l’Exclusion, l’équilibre des comptes de la Sécurité sociale, la mise en place de la CMU, les 35 heures (qui, contrairement à ce que veut nous faire croire la droite, ont créé 350.000 emplois et ont porté le bon bilan économique de Jospin ; la droite quant à elle les détricote depuis bientôt dix ans, pour un résultat désastreux).[…]

Renouveau et rejet de la droite
[…] Martine Aubry, c’est le rejet de l’extrême-droite, de la xénophobie, du racisme, de la peur, face à la droite sarkozyste qui, par sa complaisance honteuse, a participé à la diffusion des tares du FN partout au sein de la société française. Martine Aubry incarne également le retour à un véritable Etat de droit, avec une justice pleinement indépendante : cette question est particulièrement importante alors que les réquisitions des procureurs, dans le procès Chirac, se sont montrées révoltantes de complaisance.[…]

Nouvel Obs/blog

Toulouse : La «jeunesse française» soutient la jeunesse algérienne

Trois jours après le début des violences en Algérie une cinquantaine de manifestants se sont rassemblés ce samedi après-midi 8 janvier sur la place du Capitole. « Solidaires avec la jeunesse algérienne » : la banderole est accrochée sur la façade la Mairie de Toulouse (PS).

Aucun représentants de partis politiques ni de syndicats à l’horizon. C’est Samira, 31 ans, qui a organisé le rassemblement. «Pour montrer que la jeunesse française pense à la jeunesse algérienne», explique la jeune femme, drapée dans un drapeau algérien.

Comme elle, la plupart des personnes présentes, majoritairement des jeunes hommes, veulent expliquer les raisons de la colère qui secoue le pays de leurs origines.

Selon Belkacem, 28 ans, employé municipal, les jeunes algériens sont dans la rue à cause de la «hogra», le mot désignant le sentiment d’injustice permanent: «Ils ne supportent plus de ne pas avoir d’avenir dans un pays aussi riche que Algérie», dit-il. (…)

Libération (Merci à CP et à Hélène V.)

René Galinier : la Ligue du Midi lance un appel à la manifestation

En présence du Prince Sixte Henri de Bourbon-Parme, qui a pris la présidence du Groupe de parrainage en soutien à René Galinier, la Ligue du Midi a tenu une conférence à l’hôtel Impérator, ce soir à 17 h, à Béziers.

Richard Roudier et le Prince se sont dits outrés par le maintien en détention du retraité nissanais dont la santé est vacillante. (…)

La Ligue du Midi a annoncé qu’elle ne baisserait pas les bras et que, samedi 16 octobre, elle organiserait une manifestation : « Libérez Galinier, 50 villes : 50 rassemblements pour Galinier ! » (…)

Puis d’ici un mois environ, lors de la prochaine demande de libération, qui sera initiée par l’avocat de René Galinier, « nous organiserons un grand rassemblement sur Béziers uniquement », concluait Richard Roudier avant de préciser que tout cela se ferait de façon non violente. A moins, bien sûr, que René Galinier soit toujours en prison à Noël. « Dans ce cas, les choses prendraient une toute autre tournure… ».

Midilibre.com

Le krach de 2010 : la crise systémique

Par Paul Bara (ancien trader, économiste de marché puis directeur financier, il a parallèlement enseigné l’économie et la finance à Paris X et à l’ENA)

Hokusai, La grande vague de Kanagawa (1831)

La crise actuelle n’est pas une crise comme celles que nous avons connues depuis 1945. La croissance au quatrième trimestre 2009, en France et aux États-Unis, n’est due (en partie) qu’à un facteur technique transitoire, le moindre déstockage des entreprises. Nous ne sommes pas dans un enchaînement cyclique normal.

Suite et commentaires sur Fortune

Le FMI plaide pour des mesures d’austérité dès 2011

Les pays développés avec des déficits publics élevés doivent commencer dès aujourd’hui à préparer leurs opinions publiques aux mesures d’austérités qui seront nécessaires à partir de l’an prochain, a estimé dimanche le numéro deux du Fonds monétaire international.

Pour le FMI, il y a urgence à préparer les opinions publiques de certains pays fortement endettés ! Les mesures de restriction qui vont devoir être prises seront inévitables à partir de l’an prochain, de quoi toucher les ménages au portefeuille, selon John Lipsky, le Directeur général adjoint du FMI.

L’ampleur des ajustements sera si vaste que ces mesures inévitables risquent de se traduire par :

1) Un recul des allocations de santé et de retraite

2) Une réduction des dépenses publiques

3) Une hausse des impôts

S’il est pour l’instant « approprié » de conserver les mesures de soutien à l’économie mis en place dans les pays développés, l’assainissement des finances publiques devra démarrer par la suite, dès 2011, si la reprise économique suit son cours, a encore expliqué le numéro deux du FMI…

Suite et commentaires sur Fortune