Paris. Claude Askolovitch :«J’ai distribué de la soupe aux nouilles…» avec des musulmans

Claude Askolovitch, journaliste, a participé à une distribution de soupe aux nouilles pour les SDF.

Et enfin, juste ceci: les gamins qui nourrissaient les roms à la nuit sont musulmans, pas vraiment laïques, et leur association a été créée au nom d’une obligation mahométane, la charité. Ca ne résume rien, et il est aussi des laïques et des croyants de tous poils qui s’émeuvent de la misère, mais si cela peut rassurer les 75% de braves gens qui redoutent les adeptes du Prophète et s’imaginent déjà subvertis, hier soir, il n’y avait même pas de viande halal dans la soupe aux nouilles.

Hier soir, pour un bouquin, je me suis promené sous la pluie un peu glaciale sur les trottoirs de Paris, dans ce qu’on appelle une «maraude», dans le jargon social, avec trois mômes d’une vingtaine d’année d’une association, «Au coeur de la Précarité». J’ai distribué avec eux de la soupe aux nouilles et du café, du pain aussi, ça ne change pas le monde et ne m’a pas empêché de rentrer chez moi, sec et chaud, et il n’y a nulle gloire à en tirer. […]

Marianne/ Blog de Claude Askolovitch (Merci à Zatch)

La Bréjaude, soupe d’hiver et « plaque identitaire du pays limousin »

La bréjaude est une soupe traditionnellement préparée en Limousin. Elle tient son nom de l’action d’écraser (bréjer) les ingrédients lors de la cuisson afin d’en faire une bouillie. C’est un mets composé de lard, de pommes de terre et de raves. (JT TF1, 10/01/11)

Le bouillon, maître absolu (des cuisines) à Versailles

AVANT LE POT-AU-FEU, ÉTAIT LE BOUILLON

A Versailles, on n’aurait pas su s’en passer

D’après Alexandre Dumas, dans son Grand Dictionnaire de cuisine : « La cuisine française doit sa supériorité à l’excellence du bouillon français. » Lire la suite

Le pistou, sa soupe, ses pâtes

Le pistou est entré dans le patrimoine culinaire de Nice au Moyen-Age, quand cette ville était gênoise. En effet, il n’y a pas de différence majeure entre le pistou niçois et le pesto gênois, si ce n’est que le second comprend des pignons alors que le premier n’en contient pas.

C’est aussi un vrai plat de nos ancêtres, un de ceux qui nous fait remonter le temps le plus loin, avant que Christophe Colomb ait découvert l’Amérique, à la dure époque où  les pâtes devaient vivre leur vie sans la sauce tomate. Le bon plat de pâtes qui arrivait sur la table attirait alors les applaudissements par sa belle couleur verte, et non rouge. Le pistou aromatise aussi une somptueuse soupe aux légumes. Nous allons commencer par nous intéresser à la sauce, c’est à dire au pistou proprement dit. Puis, nous verrons les pâtes et la soupe dont il est le complément indissociable.

La confection du pistou

La vidéo indique bien le procédé :

Image de prévisualisation YouTube

Lire la suite

L’Europe n’aime pas la soupe au cochon

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a déclaré irrecevable, dans une décision rendue publique lundi 6 juillet, la requête de l’association Solidarité des Français, animée par des militants d’extrême droite du Bloc Identitaire, déposée contre l’annulation en décembre 2006 par la préfecture de Paris de distributions de repas contenant du porc.

L’arrêté du préfet, suspendu en référé par le juge administratif, avait été confirmé en appel par le Conseil d’Etat. Pour la CEDH, le préfet « a légitimement considéré qu’un rassemblement en vue de la distribution sur la voie publique d’aliments contenant du porc, vu son message clairement discriminatoire et attentatoire aux convictions des personnes privées du secours proposé, risquait de causer des troubles à l’ordre public que seule son interdiction pouvait éviter« .
source

Rappel: La chorba pour tous n’est pas considérée comme discriminatoire par les autorités.