Angers/femme égorgée : le tueur soudanais transféré à la maison d’arrêt (màj)

Addendum 01/02/13

Samir Adam Hassan a été transféré du CHU à la maison d’arrêt d’Angers le lundi 28 janvier dernier.

L’ auteur présumé du meurtre en pleine rue de Nicole Chatelain le samedi 12 janvier dernier était toujours à l’hôpital suite aux blessures lors de son arrestation. [...]

Courrier de l’Ouest

Merci à chris3818919

_______________________________

Addendum 15/01/13

Bien que la raison du meurtre semble encore incertaine, il est établi que l’agresseur d’origine soudanaise avait été accueilli, il y a quelques années, dans un centre d’hébergement géré par Promojeunes. Association d’insertion aujourd’hui disparue.

La victime était, à l’époque, chef de service de cette association, et chargée de gérer les entrées du centre. Ils se connaissaient donc forcément. [...]

Ouest-France

________________________________

Valérie Chopin, de France 3 Pays de la Loire, sur place s’est entretenue avec Yves Grambert, le procureur d’Angers. Les dernières informations :

L’agresseur présumé est de nationalité soudanaise. Il a 29 ans et réside à Angers dans un autre quartier que celui de l’agression. (…)

La victime (…) aurait été égorgée devant de nombreux témoins par « un homme de 30 ans originaire du Soudan«  d’après Bérengère Gautheron, la substitut du procureur jointe au téléphone.

France 3 Pays de la Loire

(Merci à Boreas)

________________________________

Addendum 1

Selon les premiers éléments confiés par une source proche de l’enquête, la victime rentrait chez elle après des courses au marché. Pour une raison inconnue, un Soudanais d’à peine 30 ans l’a agressée, un couteau et un marteau dans chaque main. Il a égorgé la femme devant la porte de l’immeuble. [...]

Ouest-France

(Merci à LaurentLL et pierre le poulchre)
Lire la suite

Manifestation anti-immigrés à Tel-Aviv après le viol d’une femme de 83 ans

Quelque 150 Israéliens ont manifesté aujourd’hui dans un quartier défavorisé de Tel-Aviv pour dénoncer l’immigration africaine après le viol d’une femme de 83 ans, pour lequel un Erythréen est soupçonné.

Menés par le député Michael Ben-Ari et deux candidats de son parti d’extrême droite Otzmah pour les législatives du 22 janvier, les manifestants ont parcouru les rues de ce quartier où vivent de nombreux immigrés africains jusqu’à une gare routière délabrée près de laquelle le viol a eu lieu.

«Le peuple veut que les Soudanais soient expulsés», ont scandé les manifestants, dont certains portaient une pancarte proclamant «Nous sommes en Israël, pas en Afrique», selon un photographe de l’AFP.

Le viol a eu lieu il y a 10 jours alors que la vieille dame sortait de son immeuble près de la gare routière, et le suspect a été arrêté il y a une semaine, mais la police ne l’a révélé que lundi. […]

En mai, la tension croissante envers les immigrés clandestins avait dégénéré en violences à Tel-Aviv lorsque des manifestants avaient vandalisé des magasins appartenant à des Africains aux cris de «Les noirs dehors!».

Le Figaro (Merci à Fiefiemas et Zatch)

Israël expulse 120 immigrés clandestins du Soudan du Sud

AEROPORT ben gourion (Israël) – Les autorités israéliennes s’apprêtaient à rapatrier dimanche en fin de soirée quelque 120 clandestins sud-soudanais, première étape de l’expulsion de plusieurs milliers d’immigrés illégaux africains.

Cent vingt Sud-Soudanais doivent regagner leur pays ce soir par vol charter direct vers Juba, a déclaré à l’AFP un porte-parole du département de l’immigration du ministère de l’Intérieur.

Tous ont déjà été dirigés vers l’aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv et vont partir volontairement, a-t-il souligné. Les immigrés qui ont accepté de quitter Israël ont reçu une prime au départ d’environ 1.000 euros par adulte et 400 euros par enfant.

Le premier vol pour Juba devait décoller en fin de soirée, et un autre vol est prévu la semaine prochaine. [...]

AFP / Romandie News

(merci à Chantecler)

Israël: début des expulsions d’immigrés clandestins africains dimanche

Les autorités israéliennes commenceront dimanche l’expulsion de centaines d’immigrants africains en situation irrégulière, pour la plupart des Sud-Soudanais, a annoncé mercredi le ministère israélien de l’Intérieur.

« Nous en avons environ 150 pour le moment » pour le premier vol affrété dimanche, a déclaré à l’AFP une porte-parole du ministère, Sabine Hadad, précisant que les services d’immigration tentaient d’organiser d’autres vols.

Près de 300 immigrés clandestins ont accepté une proposition de « retour volontaire » assortie d’une incitation de 1.000 euros par adulte et d’environ 240 euros par mineur, a ajouté la porte-parole.

En outre, au moins 270 étrangers en situation irrégulière ont été appréhendés depuis dimanche, la plupart originaires du Soudan du Sud, dans le cadre d’une opération spéciale en vue de leur expulsion.

« Après leur arrestations, ils sont interrogés puis présentés dans les 72 heures à un juge qui décide de leur expulsion ou le cas échéant, en particulier en cas de problème de santé, d’un report de l’expulsion », a précisé la porte-parole.

Le gouvernement israélien a décidé d’expulser 1.500 Sud-Soudanais en situation irrégulière après avoir reçu le feu vert de la justice la semaine dernière. Cette mesure a été étendue aux 2.000 ressortissants de la Côte d’Ivoire également en situation irrégulière, a ajouté la porte-parole.

Près de 200 agents israéliens sont chargés de retrouver les Sud-Soudanais et les Ivoiriens afin de procéder à leur expulsion. Les ressortissants d’autres pays comme l’Erythrée et le Soudan, qui constituent la majorité des clandestins, ne peuvent pas pour le moment être expulsés, a souligné la porte-parole.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, s’est félicité mercredi lors d’une visite dans la ville côtière d’Eilat (sud), où vivent quelque 15.000 immigrés légaux et clandestins, de la progression des efforts « pour résoudre le problème des migrants clandestins« .

Il a cité « la construction de la clôture entre l’Egypte et Israël (…) et la loi votée au Parlement destinée à punir plus sévèrement les employeurs d’immigrants clandestins ».

La présence en Israël de quelque 60.000 clandestins, la plupart venus de la Corne de l’Afrique via le Sinaï égyptien, a provoqué en mai des violences racistes qui ont divisé le pays.

Israël érige actuellement une clôture de 250 km le long de la frontière égyptienne pour tenter d’empêcher ces infiltrations. Quelque 170 km sont déjà construits et l’ouvrage devrait être achevé d’ici à la fin de l’année.

La Croix

 

Polémique violente et xénophobe en Israël autour de la question des immigrés africains

Les immigrants illégaux en Israël, la plupart des Soudanais et des Erythréens entrés par le Sinaï égyptien, risquent désormais d’être emprisonnés pendant trois ans sans jugement s’ils sont arrêtés par les autorités israéliennes, a annoncé dimanche une porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Le ministre israélien de l’Intérieur Elie Yishaï a décidé d’appliquer une loi votée par la Knesset (parlement) au début de l’année, a précisé Sabine Haddad.

Après leur passage de la frontière israélo-égyptienne, particulièrement poreuse car passant en plein désert, les clandestins sont la plupart du temps arrêtés par les autorités israéliennes. Jusque-là, ils étaient détenus pendant dix jours avant d’être relâchés. La plupart d’entre eux cherchaient ensuite du travail, en particulier à Tel-Aviv.

  »Il faut mettre ces illégaux derrière les barreaux dans des centres de détention et de rétention, puis les renvoyer chez eux,

car ils viennent prendre le travail des Israéliens et il faut protéger la caractère juif de l’Etat d’Israël »,

avait martelé le ministre israélien de l’Intérieur Elie Yishaï, le 24 mai dernier. Si le gouvernement n’agit pas,

« ils seront bientôt un demi-million voire un million, on ne pas accepter de perdre ainsi notre pays », avait-il ajouté. (…)

L’Orient le jour

Manifestation anti-migrants à Tel-Aviv : «Les Noirs dehors ! les Soudanais sont un cancer dans notre corps !» (+vidéos)

« Nous ne sommes pas racistes (…) mais nous allons continuer à tout faire pour conserver une majorité juive en Israël ! »
Ministre de l’Intérieur

Infolive (TV israélienne)

i>Télé, l’image du jour

« De très mauvais souvenirs » pour Canal+…

Lire la suite

« Il faut protéger le caractère juif de l’Etat d’Israël, on ne peut pas accepter de perdre ainsi notre pays » (ministre de l’Intérieur) (MàJ)

Addendum :

Le ministre de la Sécurité intérieure Itshak Aharonovitch : un million de migrants africains en route pour pénétrer en Israël

Le ministre de la Sécurité intérieure Itshak Aharonovitch met en garde contre les migrants illégaux en provenance d’Afrique et contre le manque de moyens de la police pour faire à ce phénomène. « Ce qui se passe à Tel Aviv est une grave menace sociale, chaque semaine 700 migrants pénètrent dans le pays alors que la majeure partie de la barrière de sécurité entre le Sinaï égyptien et Israël a été achevée », a déclaré jeudi matin le ministre qui a évoqué le chiffre d’un million de personnes en route pour tenter de se rendre en Israël. Guysen

__________________________________

[...] Pour Eli Yishai, il faut à tout prix contrôler l’arrivée de migrants africains en Israël, faute de quoi la population de l’Etat hébreu risque d’être submergée.

« Il faudrait, au nom de la démocratie, au nom du respect des résolutions de l’Onu, que l’Etat d’Israël, en tant qu’Etat juif, accepte de se suicider ? », s’est-il emporté.

« La vérité doit être dite, et croyez-moi ce n’est pas facile et cela fait mal, parce que nous autres, le peuple juif, nous sommes un peuple charitable. » [...]

Yahoo

____________________________

Le ministre israélien de l’Intérieur Elie Yishaï a affirmé aujourd’hui qu’il fallait « mettre derrière les barreaux » tous les immigrés illégaux africains au lendemain d’une violente manifestation xénophobe à Tel-Aviv.

« Il faut mettre ces illégaux derrière les barreaux dans des centres de détention et de rétention, puis les renvoyer chez eux, car ils viennent prendre le travail des Israéliens et il faut protéger la caractère juif de l’Etat d’Israël », a affirmé Elie Yishaï à la radio militaire.

Hier soir, un millier de manifestants israéliens ont défilé dans le sud de Tel-Aviv aux cris notamment de : « les Soudanais au Soudan » et en vilipendant « les belles âmes gauchistes » qui défendent ces étrangers.

Le porte-parole de la police Micky Rosenfeld a précisé jeudi que 17 personnes soupçonnées d’avoir attaqué des magasins et des voitures à bord desquelles se trouvaient des immigrés avaient été arrêtées et étaient toujours détenues ce matin. « Aucun immigré n’a été blessé », a ajouté le porte-parole tout en soulignant que des renforts de police sont restés « dans le secteur afin de maintenir le calme ».

Selon Elie Yishaï, si le gouvernement n’agit pas, « ils seront bientôt un demi-million voire un million, on ne peut pas accepter de perdre ainsi notre pays ».

[...]

Le Figaro et Sudinfo.be

(merci à Rouipol)

Israël : oui aux Danois, non aux Soudanais

Lille : un Soudanais arrêté pour conduite sans permis pour la quatrième fois

Quand ils contrôlent Livinus N., Soudanais de 44 ans, au volant d’un véhicule, mardi à Lille, les policiers n’en croient pas leurs yeux . Le permis qu’il leur présente leur semble un faux grossier. Après vérification, il comporte même des fautes dans le nom du titulaire…

Quoi qu’il en soit, Livinus jure que ce permis, il l’a acheté au Nigéria. Mais ses multiples changements de version en garde à vue n’incitent pas les juges à le croire. D’autant que Livinus a déjà été condamné trois fois pour conduite sans permis [...]

Nord Éclair (Merci à CDN)

L’État condamné à fournir un logement à des demandeurs d’asile soudanais

Le tribunal administratif de Caen a donné jeudi soir 24 heures à l’Etat pour fournir un logement à une famille de demandeurs d’asile soudanais, composée d’une femme enceinte de sept mois, d’un homme récemment opéré de l’appendicite et de leur fille de trois ans et demi. La décision a été prise par le juge hier mais le tribunal ne l’a communiquée au public qu’aujourd’hui. Le juge a toutefois débouté les plaignants de leur demande d’astreinte de 100 euros par jour de retard.

« L’administration doit être regardée comme ayant porté une atteinte grave et manifestement illégale au droit d’asile », écrit le juge Christian Heu dans son ordonnance de référé liberté. Selon le juge, elle n’a « pas satisfait aux exigences qui découlent de l’obligation d’assurer aux demandeurs d’asile, notamment en ce qui concerne le logement, des conditions d’accueil décentes ». [...]

Le Figaro

Nice : deux camps illégaux d’immigrés démantelés

La préfecture des Alpes-Maritimes a mené tôt ce matin deux opérations visant à évacuer des installations illégales situées dans la ville de Nice, une dans les jardins suspendus du Paillon, l’autre sur le parking de la faculté Saint-Jean d’Angély. La raison:

méconnaissance d’un arrêté municipal protégeant certains sites et des règles de salubrité publique, d’hygiène et de sécurité publique. » selon de communiqué de presse de la préfecture.

A Saint-Jean d’Angély, 17 personnes de nationalité roumaine ont été contrôlées, dont 10 mineurs. Ces personnes avaient établi un véritable campement, accumulant de nombreux déchets entrainant des plaintes des habitants du quartier. Les 7 adultes se sont vu notifier une obligation de quitter le territoire français.

Dans les jardins suspendus du Paillon, 34 personnes ont été contrôlées, dont 4 étaient en situation régulière. Sur place, 29 étrangers en situation irrégulière (27 Tunisiens, 1 Algérien et 1 Soudanais) ont été interpellés en vue d’un examen approfondi de leur situation et la prise de mesures de réadmission en Italie ou de reconduite à la frontière adaptées.Les services de nettoiement de la Ville de Nice sont intervenus en fin d’opération.

Nice Matin