Reporters sans frontières lance un site Web contre la censure

Reporters sans frontières (RSF) a lancé mardi le site Web d’information We Fight Censorship (« nous combattons la censure » en anglais) pour publier des contenus censurés, interdits ou ayant valu des représailles à leurs auteurs.

Le site proposera des contenus éditoriaux (articles, vidéos, sons, photos, etc.) envoyés par des journalistes ou des net-citoyens victimes de la censure. Les contenus sélectionnés par le comité éditorial de WeFC seront accompagnés d’un texte de présentation du contexte et de l’auteur. Des pièces de procédures ou des documents annexes nécessaires au grand public pour apprécier la valeur informative de ces documents seront publiés, précise RSF dans un communiqué.

Le contenu en ligne sera disponible en deux versions, française et anglaise. Seront publiés des articles ou sujets du monde entier dans leurs langues originales (chinois, persan, vietnamien, etc.) et en traduction. Conçu pour être aisément duplicable, le site sera relayé par des sites miroirs, pour mettre en échec les tentatives de filtrage et de blocage. Les internautes seront appelés à relayer les contenus censurés pour leur donner une plus grande visibilité.

RSF espère « rendre la censure caduque » avec « un outil de dissuasion pour inciter les Etats et autres pouvoirs à respecter la liberté de l’information ». [...]

Nouvel Obs

« Atlantico, le site d’info classé à droite »

Le pure player Atlantico a été lancé ce lundi, un site d’information présenté comme le «Médiapart de droite». Le projet, dont l’idée a été lancée en 2007, est notamment porté par Arnaud Dassier, ancien conseiller Internet de l’UMP (et de Nicolas Sarkozy durant la campagne présidentielle de 2007).

Et pour réunir le budget de lancement (on parle de 700.000 euros) le fondateur de l’agence web L’enchanteur des nouveaux médias s’est entouré de Xaviel Niel (fondateur d’Iliad-Free et désormais actionnaire du groupe Le Monde), Charles Beigbeder (fondateur de Poweo) ou encore Marc Simoncini (Meetic), autant d’entrepreneurs et de chefs d’entreprise de tendance libérale. D’où cette image de site d’informations de droite qui colle à la peau d’Atlantico.

Car officiellement, le site est «politiquement indépendant et rigoureux», selon Christian de Villeneuve, ancien directeur de la rédaction du Parisien, du Journal du dimanche qui siège au conseil de surveillance d’Atlantico aux côtés de cinq autres personnes parmi lesquelles Hugues Dangy, à l’origine de l’agence en ligne Newsweb (revendue à Lagardère Active) et le chef d’entreprise Mathieu Laine, un ex du Medef, chargé de trouver des contributeurs, sociologues, philosophes et économistes, pour constituer un vivier de 100 à 200 rédacteurs».

20 Minutes