Royaume-Uni : Démission du ministre de l’Immigration, il employait une femme de ménage sans-papier

Le ministre de l’immigration Mark Harper a démissionné du gouvernement après la révélation que la femme de ménage qu’il employait n’était pas autorisée à travailler au Royaume-Uni.

Mr Harper a donné sa démission au Premier Ministre David Cameron, qui l’a acceptée « avec regret ».

Selon le 10 Downing Street, rien ne montre que le ministre « avait employé en toute connaissance de cause » l’immigrée sans-papier.

Camionnette où est inscrit « En situation irrégulière ? Rentrez chez vous ou craignez d’être arrêté ». Ces avertissements ont été lancés par le gouvernement alors que Mr Harper était Ministre.

BBC

France : une «Marche des sans-papiers» pour obtenir la régularisation des clandestins


En France, le coup d’envoi d’une marche des sans-papiers clandestins en région parisienne a été donné ce samedi 7 septembre. L’Union nationale des sans-papiers (UNSP) veut, entre autres, la régularisation de tous les étrangers en situation irrégulière.

Une marche d’un mois au départ de Paris, à travers tous les départements de l’Ile-de-France, jusqu’au 6 octobre avec l’idée de s’arrêter dans les préfectures et les sous-préfectures pour tenter de sensibiliser.

Il vient d’écrire au gros feutre sur une banderole : « Valls démission ». Azzoumane Sissoko, l’un des organisateurs de la marche du Grand Paris, est en colère. La circulaire de Manuel Valls bloque, selon lui, toute régularisation des sans-papiers. «

Rosa est, elle aussi, sans-papiers. Cette Camerounaise est prête à marcher mais elle n’a plus d’espoir :

« Nous, les sans-papiers, nous n’avons pas de papiers et on nous demande les feuilles de paie, on va les trouver comment ces feuilles de paie ? »

Marmoud Aissi fouille dans sa poche, il tient à montrer le certificat de scolarité de ses enfants. Mais pour obtenir un titre de séjour, il faut prouver deux ans de scolarisation assidue et sérieuse en France. Marmoud trouve que cette exigence est trop sévère.

« On a des enfants scolarisés, c’est largement suffisant, estime ce père de famille. Je ne suis pas régularisé, donc je dois attendre et comment je dois faire pour faire vivre mes enfants ? »

RFI – merci aux lecteurs

Les revendications :

  • Régularisation de tous les sans papiers par une carte de 10 ans
  •  Fermeture des centres de retention
  • Arrêt des expulsions
  • Respect du droit d’asile
  • Promulgation du droit de vote
  • Reconnaissance de l’egalité entre nationaux et migrants
  • Liberté de circulation et d’installation

Source

La Grèce accusée de mener des « coups de filet abusifs » contre les migrants sans papiers

L’organisation non gouvernementale de protection des droits de l’Homme, Human Rights Watch (HRW), a accusé lundi la Grèce de mener des « coups de filet abusifs » contre les migrants sans papiers et les demandeurs d’asile.

HRW dénonce dans un communiqué les « arrestations abusives de dizaines de milliers de sans-papiers présumés » et « leur longue détention dans des commissariats ».

L’ONG a saisi l’occasion du premier anniversaire du lancement de l’opération policière « Xenios Zeus » (du nom du roi des dieux antiques Zeus, protecteur des hôtes) visant à lutter contre les sans-papiers, pour critiquer de nouveau la politique d’immigration du pays.

Quelque 5.400 migrants ont été arrêtés « pour résidence illégale et d’autres infractions concernant les lois sur l’immigration » depuis le lancement de cette opération en août dernier, a indiqué la police dans un communiqué, tandis que de nombreux immigrés ont été conduits dans un commissariat pour vérifier leurs papiers.

HRW souligne aussi que « la crise économique profonde et la mauvaise gestion des affaires d’asile et d’immigration ont fait augmenter la colère contre les migrants en Grèce » et estime que le parti néonazi grec Aube dorée « en a profité et a vu accroître sa popularité ».

Ce parti a fait irruption au parlement pour la première fois en juin 2012 avec 18 députés sur 300.

« La violence xénophobe en Grèce a pris des dimensions alarmantes, des gangs attaquent régulièrement dans les rues d’Athènes des migrants et des demandeurs d’asile », poursuit HRW en indiquant que, malgré « certains pas positifs de la politique gouvernementale, ceux qui attaquent les migrants sont rarement arrêtés ».[...]

7 sur 7

Valence. Un syndicat de policiers dénonce une dérive à la chasse à l’ « ESI » (étranger en situation irrégulière), Valls dément

Coup de gueule dans la Drôme du syndicat « Unité SGP Police » qui dénonce les dérives de la politique du chiffre imposée par la hiérarchie. Le coup de gueule des policiers intervient alors que le ministre de l’Intérieur effectuait une visite dans le département voisin de l’Ardèche.

Les auteurs d’un tract, diffusé dans un commissariat de Valence, déplorent une « chasse à l’ESI ». Les policiers critiquent une obligation d’interpeller toutes les semaines un nombre précis d’étrangers en situation irrégulière.


Uploaded with ImageShack.us

Le ministre de l’Intérieur, qui inaugurait ce matin un nouveau commissariat à Aubenas, s’est exprimé sur cette « chasse aux étrangers » dénoncés par le syndicat de police. Manuel Valls a déclaré ce midi que la politique du chiffre avait été « abandonnée » …

(…) france 3 Rhône Alpes

Dijon : Les demandeurs d’asile sont expulsés de leur squat rue Bertillon

Vendredi 5 juillet au matin, les demandeurs d’asile qui occupaient le squat de la rue Bertillon à Dijon (ancienne charcuterie) ont été expulsés par des forces de police. Les associations de défense du droit d’asile avaient pourtant entendu du Préfet qu’aucune action n’était à prévoir dans l’immédiat.

(…) France 3 Bourgogne

Parrainage de clandestins : « C’est avoir une vision à la fois humaniste et pragmatique » (màj)

Addendum 25/06/13

Dans les GG de RMC, Muriel Guenoux (PRG), marraine de Mokhtar, tente de justifier le parrainage de 60 lycéens clandestins par des élus de gauche. Hormis Jacques Maillot, Pascal Perri et Didier Giraud sont outrés.

« Je ne pense pas être un élu de la République hors-la-loi en accompagnant des jeunes majeurs qui sont scolarisés, qui ont d’ailleurs pour la plupart de bons résultats… » – Muriel Guenoux

_______________________________

Lundi 24 juin matin, plusieurs dizaines de lycéens et de lycéennes ont été parrainés par des élus régionaux des groupes socialistes, Front de Gauche, Europe Ecologie les Verts et PRG-Mup. Lilian Thuram, président de la Fondation Education contre le Racisme participait à cette initiative, ainsi que les représentants de RESF (Réseau Education Sans Frontières), de la FCPE et différentes organisations syndicales présentes à la cérémonie.

Une initiative qui s’inscrit dans la continuité des actions que mène la Région Ile de France en faveur des jeunes scolarisés dans des lycées sans papier. En octobre 2010, les élus de la majorité s’étaient engagés en adoptant une résolution à l’unanimité, affirmant leur solidarité avec les élèves franciliens sans papier. Une façon de les placer sous leur protection et de les soutenir pour leurs régularisations.

(…) France 3 Île de France

Le Conseil Régional de Picardie se mobilise pour les sans-papiers

Après 14 semaines d’une formation linguistique et culturelle financée par la Région, une vingtaine d’hommes et de femmes, sans papiers, déboutés de leur demande d’asile, et donc expulsables, ont reçu ce jour un diplôme pour récompenser leurs efforts d’intégration.

(…) France 3 Picardie

Lingolsheim (67) : mobilisation pour une famille algérienne menacée d’expulsion. Màj : Le dossier de la famille réétudié

Addendum 22 mai : La mobilisation a payé. Les autorités ont accepté de réexaminer le dossier.

(…) France 3 Alsace

—————————————–

La famille Garoui est venue d’Algérie à l’été 2011, pour des raisons professionnelles. Les parents scolarisent leurs six enfants, mais n’ont pas obtenu leur titre de séjour. L’avis d’expulsion est arrivé, ils doivent regagner l’Algérie samedi.

(…) France 3 Alsace

Cathédrale d’Orléans : L’évêché accueille un concert pour régulariser un sans papier

Un concert de soutien à un sans-papier a été donné hier soir à la Cathédrale d’Orléans avec l’appui de RESF45 et l’antenne orléanaise de la Cimade.

Il s’appelle Avelan N’tsiete, il a 29 ans. Il a fui le Congo Brazzaville il y a trois ans pour Orléans. Depuis il se bat pour y rester, là où il a construit une vie de famille, là où il a su s’engager dans la vie associative et musicale.

(…) France 3 Centre