Saint-Denis (93) : une école primaire placée sous protection judiciaire

Les enseignants de deux écoles n’ont pas fait cours hier, excédés par les incidents™ à répétition dans le quartier. Des CRS seront présents dès lundi.

Exaspérés par les problèmes récurrents d’insécurité aux abords de leurs établissements, les enseignants de l’école primaire Jules-Guesde et de la maternelle Corbillon, à Saint-Denis, ont exercé vendredi leur droit de retrait.

Le Parisien – article payant – merci jojo2

Saint-Denis (93) : Un lycée mobilisé contre l’expulsion d’une élève brésilienne «sans papiers»

Une Brésilienne, Thais Moreira, 20 ans, élève en 1re au lycée Suger à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a reçu, le 7 mars, dans sa boîte aux lettres, une «OQTF», autrement dit une Obligation de quitter le territoire français d’ici trente jours. Des élèves et des enseignants se mobilisent contre cette expulsion.

Didier Paillard, maire (PC) de Saint-Denis, candidat à sa réélection, a signé la pétition «Thais vit ici! Thais étudie ici! Thais reste ici!», lancée par Réseau Education sans frontières 94.

Deux semaines plus tôt, la jeune fille, qui vit depuis 2009 dans un pavillon de Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne), s’était rendue, «en toute confiance», à la sous-préfecture de Nogent-sur-Marne pour demander sa régularisation. Selon elle, rien ne pouvait lui laisser présager un tel refus: elle réside France depuis cinq ans, aux côtés de sa mère, également sans papiers, qui a quitté le Brésil deux ans plus tôt. Elle a, selon ses dires, suivi une scolarité «exemplaire» dès son arrivée – une année en classe d’accueil (CLA), puis une seconde générale et un CAP validé avec succès. Elle est aujourd’hui en 1re pour préparer un bac professionnel en photographie.

Selon la circulaire du 28 novembre 2012, une régularisation s’obtient –non automatiquement – au bout de cinq ans de présence sur le territoire et au moins trois ans de scolarisation. Des critères que la jeune fille remplit. Seule ombre au tableau : en 2010, celle-ci retourne au Brésil un mois, pour les vacances, et y renouvelle son passeport. De fait, selon ce document, sa date officielle d’arrivée en France remonte à 2010, et non à 2009. «Non seulement c’est faux, mais en plus, c’est vraiment un détail», s’agace Véronique Giraud, ancienne professeure d’espagnol de Thais, une élève «bouée de sauvetage dans une classe agitée». […]

Blog/Le Monde

Saint-Denis, Nanterre, Argenteuil ou Roubaix ont plus de 30% d’adjoints « non blancs »

Onze des cinquante plus grandes villes de France, dont Lyon et Bordeaux, ne comptent aucun adjoint issu de la diversité.

Lyon, Bordeaux, Toulon, Nîmes ou encore Rennes n’ont aucun adjoint issu de la diversité.

Selon deux associations, 11 des 50 plus grandes villes de France n’ont aucun adjoint issu des minorités visibles. Dans ces grandes villes, les personnes de type « non européen » occupent 9% des postes d’adjoints. 7% sont d’origine maghrébine, 2% noires et 0,11% d’origine asiatique, selon un décompte du think tank République et diversité et du Conseil des associations noires de France (Cran).

Derrière cette moyenne se cachent de très grandes disparités géographiques. Saint-Denis, Nanterre, Argenteuil ou Roubaix ont plus de 30% d’adjoints « non blancs ».

Paris et Grenoble sont dans la moyenne. Et onze villes, dont, n’en ont aucun. Ces dernières sont dirigées par la gauche comme par la droite. Mais en moyenne des différences existent entre partis: le PC a 16% d’ajoints « non blancs », le PS et les écologistes 10%, l’UMP 4% et l’UDI-Modem 5%.

En l’absence de statistiques ethniques, les auteurs du décompte se sont fondés sur les photos des adjoints, leur patronyme et leur pays de naissance.

Par ailleurs, à la faveur des lois sur la parité, les femmes se sont fait une place au sein des exécutifs municipaux, avec 49% des postes d’adjoints au maire, selon ce recensement. Mais seules cinq femmes sont maires (à Lille, Montpellier, Aix-en-Provence, Montreuil, Reims) contre 45 hommes. Ces associations espèrent voir des avancées lors des prochaines municipales.

RTL.fr

Seine-Saint-Denis : des tirs à la Courneuve et des blessés à Saint-Denis

La nuit de samedi à dimanche a été agitée à la Courneuve et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Vers 20h30, des coups de feu ont été entendus au carrefour des Six-Routes à la Courneuve, près de la ligne de tramway. Plus tard dans la nuit, la police a découvert non loin de là deux hommes blessés, chemin de Marville à Saint-Denis.

L’un d’entre eux, souffrant d’un traumatisme facial, a été conduit à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. L’autre, également blessé, a été admis à l’hôpital Avicenne à Bobigny. Sur place, les policiers ont également trouvé deux douilles de 9 mm. Plusieurs voitures stationnées à cet endroit portaient trace d’impacts de balles.

(…) Le Parisien

Municipales à Saint-Denis : 82 Roumains à la même adresse

L’inscription de 82 Roumains domiciliés à la même adresse sur les listes électorales de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a déclenché un bras de fer entre le candidat socialiste Mathieu Hanotin, qui soupçonne une fraude, et le maire communiste Didier Paillard, qui dénonce une stigmatisation.

 

Le député socialiste a annoncé aujourd’hui qu’il déposerait dans la journée un recours au tribunal d’instance pour fraude sur les listes électorales, après avoir été « surpris de constater que sur 206 électeurs de l’Union européenne inscrits à Saint-Denis, 82, tous d’origine roumaine, résident à la même adresse ». « Nous avons de vrais doutes sur les contrôles des domiciles de 48 personnes qui vivent dans ce bidonville. Si des éléments de preuves sont apportés, tant mieux, mais il y a des personnes dont nous n’avons pas réussi à retrouver les preuves de la réalité de la résidence », a-t-il déclaré lors d’un point-presse dans son local de campagne à Saint-Denis.

(…) Le Figaro

Saint-Denis (93) : attaqué par deux voleurs qui lui arrachent un bout d’oreille

16 000 euros en liquide et un morceau d’oreille : c’est le butin de deux malfaiteurs qui ont violemment agressé mardi soir vers 21 h 30 un commerçant de Saint-Denis.

Âgé de 56 ans, l’homme, seul dans sa boutique de transfert d’argent, a raconté avoir été attaqué « par deux individus cagoulés, gantés dont l’un portait une arme ». « Il a été roué de coups jusqu’à en perdre connaissance ».

Au cours de cette agression très violente, les malfaiteurs ont arraché un bout d’oreille à leur victime.

(…) Le Parisien

Saint-Denis : « les artistes ont animé le mur » [photos]

A l’occasion de la fête Lamaze enlève tes bretelles, le 29 septembre 2013, des artistes ont repeint le mur de soubassement du viaduc.

Des artistes tel que SWEN, LAZOO, BATSH, SUN SEI, EXPER, 2RODE, NEL, SAN, VUZE, KEA, RAIDDOG, MAKINGSON, JOHN BOBBY & THÉRÈSE, ont animé le mur :
Capture d?e?cran 2014-02-28 a? 15.52.02.png

Capture d?e?cran 2014-02-28 a? 15.52.42.png30012014593.jpg
Capture d?e?cran 2014-02-28 a? 15.54.24.png

Capture d?e?cran 2014-02-28 a? 15.53.10.png

Sources 12

Descente de police à Saint-Denis : un candidat UDI blessé

Le candidat UDI-UMP à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a été conduit aux urgences hier, après avoir reçu une boîte de conserve sur la tête, alors qu’il était en campagne dans un quartier de la ville, rapporte Metronews.

Houari Guermat aurait été pris « au milieu d’une descente d’une centaine de policiers » et aurait reçu la boîte « dans la confusion ». Il a rejeté dans un communiqué « l’insécurité croissante » dans la ville, et rejette la faute sur le maire communiste Didier Paillard, qui s’oppose à l’installation de vidéosurveillance

Le Figaro

Saint-Denis (93) : 1 kilomètre de caténaire SNCF volé (Màj Vidéo)

Des malfaiteurs ont dérobé un kilomètre de caténaire, pour un montant d’environ 150.000 euros, sur des voies de chemin de fer à Saint-Denis.Les caténaires ont été volées dimanche ou lundi. Le trafic de marchandises a été perturbé au nord de Paris à la suite du vol. Le vol a eu lieu « sur les voies », pour un préjudice estimé à 150.000 euros.


Un vol d’un kilomètre de câble est rare, car en général, l’intrusion de personnes sur les voies est rapidement détectée par la SNCF et les voleurs ne parviennent à emporter qu’une longueur réduite de caténaire.

Le vol de câbles coûte cher aux entreprises du rail, Réseau ferré de France et la SNCF, et cause de nombreux retards. En novembre, la SNCF avait présenté un drone chargé d’inspecter son réseau plus efficacement. Elle voudrait déployer ce dispositif cette année en France, pour lutter notamment contre le vol de câble.

Le Figaro

Des squatteurs étrangers expulsés de la Basilique de Saint-Denis (MàJ) Le MRAP indigné (+ vidéo)

Addendum 17/12/13 

Une centaine de policiers du département ont convergé très vite, hier, vers la basilique de Saint-Denis, qui venait d’être occupée, quelques heures plus tôt par des mal-logés.

Il s’agit de célibataires expulsés en juin de logements insalubres, situés aux nos 50 et 103 de la rue Gabriel-Péri, sans solution de relogement. Ils campent depuis six mois place du Caquet, épaulés par un collectif de soutien.

Sans papiers en règle pour un bon nombre, « mais pas tous », assure le porte-parole, Mamadou Sissoko.

Source

________________________________________________

Communiqué de presse du MRAP

Le MRAP indigné de l’évacuation par la police des sans-abris de la Basilique de Saint-Denis

Dimanche 15 décembre 2013, la police a investi la basilique Saint-Denis pour déloger des sans-abris et leurs soutiens qui s’y étaient réfugiés.

« Depuis quand la police armée pénètre-t-elle dans une cathédrale ? Quelle honte
pour notre police, notre préfet, notre pays » a déclaré Jean Courtaudière, curé de
la Basilique, alors qu’elle accueillait des personnes expulsées de leur logement
depuis le 7 juin 2013.

Pour le Maire de Saint-Denis, Didier Paillard, molesté par les forces de l’ordre,ou
l’ancien Evêque de Saint-Denis, Olivier de Berranger, empêché d’entrer dans
sa cathédrale, la la police, sous l’ordre de sa hiérarchie, s’est déshonorée en
pénétrant par la force dans ce lieu sacré.

La brutalité de la méthode rappelle celle qui avait conduit à l’évacuation de
l’église Saint-Bernard le 23 août 1996. Il est devenu impossible de distinguer les
méthodes policières d’aujourd’hui de celles d’hier.

Le MRAP dénonce avec la plus grande fermeté ces méthodes indignes.
Par ailleurs le MRAP, avec d’autres organisations et les expulsés, exige le
relogement immédiat de l’ensemble du groupe dans les logements disponibles du
centre d’hébergement qui vient d’ouvrir à Saint-Denis.

Cette exigence est d’autant plus forte que la sous-préfète s’y était engagée le
mardi 3 décembre pour se contredire 2 jours après…

La régularisation administrative est une condition indispensable pour permettre
aux personnes de nationalités malienne et ivoirienne d’entrer dans un logement
pérenne.

Le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Manuel Valls, et la Ministre du Logement,
Madame Cécile Duflot, doivent prendre leurs responsabilités et donner une
réponse positive à cette situation.

Paris, le 16 décembre 2013.

MRAP

________________________________________________

Leur opération coup-de-poing n’aura duré que quelques heures. Dimanche vers 18 h 15, 27 squatteurs qui avaient commencé à déplier leurs tentes pour s’installer dans la Basilique de Saint-Denis ont été expulsés des lieux par les forces de l’ordre.

Ces célibataires sans domicile originaires du Mali, de Côte d’Ivoire ou du Pakistan entendaient ainsi attirer l’attention sur leur situation de détresse.

Ils avaient été expulsés en juin dernier de deux immeubles insalubres de la rue Gabriel-Péri à Saint-Denis. Seules les familles avaient été relogées. Ces hommes seuls, épaulés par un collectif de soutien, avaient alors monté un campement place du Caquet.

Le Parisien

France-info : sexe, jeunes, islam et Seine-Saint-Denis (audio)

Dans la cité de Seine-Saint-Denis où nous nous sommes rendus, les jeunes qui se disent musulmans sont majoritaires, chez les moins de 25 ans. C’est aussi le cas dans notre petit échantillon qui a accepté de parler au micro de France Info de cette problématique délicate de la sexualité.

Franceinfo

———–

Un commentaire extrait du site de France-info :

« Encore un reportage lamentable par la passionata du sexe de France Info. On aura toutefois appris qu’une musulmane qui pratique la fellation ne peut plus se considérer comme vierge et pour que le jeune arabe de banlieue l’hymen c’est sacré… On attend avec impatience d’autres révélations de haut vol dans les prochains reportages de Mme Lam Trong! La semaine prochaine, elle pourrait peut-être nous parler de l’amour chez les pingouins… »

 

Le marché de Saint-Denis, marché cosmopolite

Parmi les 550 marchés de la région, celui de Saint-Denis est l’un des plus cosmopolites. 130 nationalités y sont représentées dit-on. Ouvert les mardi, vendredi et dimanche, il attire jusqu’à 25 000 personnes. On y trouve des marchandises en provenance des quatre coins du monde : fruits exotiques, spécialités des Balkans … chacun peut y acheter les ingrédients nécessairespour cuisiner les plats traditionnels de son pays d’origine.

Dans un quartier comme ici où la population a été renversée, les habitudes alimentaires ont changé.

(…) France 3 Île de France