Les chauffeurs de la RATP rappelés au règlement pour discrimination contre les Roms

La RATP a rappelé aux chauffeurs d’un centre de bus de banlieue parisienne qu’ils devaient accepter à bord tous les voyageurs sans discrimination, après la plainte d’un jeune Rom roumain, qui a donné lieu à une enquête du Défenseur des droits.

Cosmin, 23 ans, travaille pour l’association Les Enfants du Canal à Paris et habitait jusqu’à ces derniers jours dans un bidonville de Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne). Il a dit ne pas avoir été autorisé fin janvier à monter dans le bus 213 parce que, selon lui, il est tzigane. « Les Roumains ils vont à pied, pas dans le bus » lui aurait déclaré le chauffeur, selon la plainte contre X qu’il a déposée dans un commissariat parisien pour « provocation à la discrimination raciale » et consultée par l’AFP.

Lorsque Cosmin, accompagné de deux autres Roumains, a expliqué avoir un pass Navigo, le chauffeur lui aurait répliqué « je m’en fous, tu peux avoir deux passes Navigo, tu monteras pas dans mon bus » avant de traiter les Roumains de « chiens » selon cette plainte.

Selon le jeune homme, qui explique vivre depuis une dizaine d’années en France et avoir porté plainte car il a « confiance dans la justice. »

(…) Le Figaro

L’histoire méconnue des Roms kosovars de Béziers

lls sont arrivés il y a 15 ans. Ils avaient tout perdu. Leurs maisons, leurs proches et même leurs morts dans des cimetières dévastés. Les Roms kosovars de Béziers ont décidé de briser le silence en tournant un documentaire. Pour conjurer le passé. Et enfin construire le présent. Ici.

Quinze ans après la guerre au Kosovo et leur exode, plusieurs familles Roms réfugiées à Béziers parviennent, pour la première fois, à mettre des mots sur l’horreur qu’ils ont vécue. Ils arrivent aussi à formuler une chose élémentaire, qu’ils taisaient par peur d’être rejetés. Tout simplement dire qu’ils sont Roms. Une identité culturelle tellement décriée qu’ils ont préféré jusqu’ici se fondre en silence dans la masse.

Une quarantaine de familles roms kosovars vivent à Béziers. Certains ont le statut de réfugiés. D’autres ont obtenu la nationalité française.Tous ont un travail et leurs enfants sont scolarisés. S’ils souffrent des amalgames et des idées reçues, ils sont sûrs d’une chose. Leur avenir se construit désormais ici.

(…) France 3 Languedoc Roussillon

Paris : A la découverte du plus grand bidonville rom de la capitale (Vidéo)

En 2014, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, de véritables bidonvilles roms se mettent en place en toute illégalité dans l’indifférence générale des responsables politiques.

Comme le montrent ces images tournées Porte de la Chapelle, les conditions d’hygiène dans ces camps roms sont hallucinantes et la gène pour le voisinage est au-delà du supportable.

(Merci à Leif)

Un blindé de 10 tonnes disparaît en Moselle

Une carcasse de véhicule militaire, positionnée depuis trente ans près d’un chemin communal, a mystérieusement disparu au début de l’année. Installé en bordure d’un chemin communal depuis des décennies, sa disparition n’est pas passée inaperçue. Un engin blindé de reconnaissance s’est tout simplement évaporé de sa position sur la commune de Xouaxange en Moselle entre le 1er et le 12 janvier 2014.

(…) L’engin pesant près de dix tonnes, il n’a pas dû être simple de le transporter sans laisser de trace. Pour le commandant que nous avons contacté, le blindé pourrait avoir été enlevé soit par un collectionneur, soit par un voleur de métal. Notre interlocuteur pencherait plutôt pour cette deuxième hypothèse. L’acier se vend aujourd’hui « à environ 250 euros par tonne ».

(…) Le Figaro

Merci à Julien 271

Romainville (93). Un voleur de cuivre grièvement brûlé dans un transformateur

Ce samedi à 14 h 30, à Romainville, un homme, âgé 27 ans, a été grièvement brûlé aux bras en pénétrant par effraction dans un transformateur électrique. Il s’est introduit dans cette installation pour y dérober du cuivre. En sectionnant les câbles, il a provoqué un court-circuit et a été électrocuté.

(…) Le Parisien

Paris : 8 braqueurs « roumains » interpellés en flagrant délit près des Champs-Elysées

Huit hommes ont été interpellés vers 18 heures lundi en flagrant délit alors qu’ils tentaient de braquer une bijouterie près des Champs-Elysées à Paris. Les malfaiteurs, des Roumains encagoulés et armés de haches ont tenté de casser la porte de l’établissement à coups de masse.

Les malfaiteurs «sont parvenus à casser la première porte du sas d’entrée mais ne sont pas parvenus à forcer la deuxième porte et se sont retrouvés coincés dans le sas». Ils ont été arrêtés par la brigade de répression du banditisme, «certains dans le sas», d’autres «aux abords de la bijouterie en train d’essayer de fuir».

L’attaque a été «brève et ultra-violente, assez stressante pour les employés, a précisé sur les lieux le directeur de la police judiciaire parisienne Bernard Petit. Il y a des gens un peu choqués, mais pas de blessés». Isabelle Dubail, la directrice de la bijouterie, a avoué qu’elle avait alerté la police récemment, se sentant «menacée depuis quelque temps» après avoir constaté «des repérages». [...]

Le Parisien

Ivry-sur-Seine (94) : un homme retrouvé blessé près du commissariat

Un homme a été agressé de plusieurs coups de couteau samedi après-midi à Ivry-sur-Seine. Alors qu’ils sortaient du commissariat, les policiers de la brigade anti-criminalité ont découvert un homme étendu sur le sol avec les jambes ensanglantées. La victime, d’origine roumaine, a reçu deux coups de couteau dans chaque cuisse.

Elle indique qu’elle a été blessée par une personne également roumaine. Aidées du descriptif, les forces de l’ordre se sont rendues dans le campement Rom situé rue Truillot et ont interpellé vers 17 heures un homme dont le signalement correspondait. Alcoolisé, l’auteur présumé de l’agression a été placé en garde à vue.

(…) Le Parisien

Marché de Noël de Strasbourg. La police mobilisée contre les pickpockets, les réseaux roumains particulièrement surveillés

C’est le dernier week-end avant Noël, et les marchés de la région vont faire le plein ces prochains jours. Mais qui dit foule dit risque de vols à la tire. Cette année, des réseaux de Roumains notamment ont été identifiés.

Un policier venu de Roumanie accompagne les équipes francaises sur le terrain. Objectif: gagner du temps. Mais attention, pas question pour autant de stigmatiser une certaine population.

(…) France 3 Alsace

Paris. Des policiers roumains pour lutter contre la délinquance

Vous les avez peut-être croisés du côté des grands magasins, depuis 2 semaines des policiers roumains en uniforme patrouillent dans Paris aux côté d’agents français. Il s’agit de lutter notamment contre les réseaux internationaux de vols particulièrement actifs pendant les fêtes.

(…) France 3 Île de France

Roms de la bourse du travail de Lille : ultimatum du préfet

Les Roms en sursis à la Bourse du Travail de Lille… Après 45 jours d’occupation, la préfecture fixe ses conditions : des solutions de relogement pour la moitié de ces familles à condition que tout le monde évacue les lieux.

Les syndicats estiment que l’ultimatum n’est pas acceptable car il ne concernerait que 50 personnes sur les 110 vivant à la bourse du travail. « On nous a fait attendre, attendre pour exercer ce chantage… C’est à dire 52 s’en sortent et les autres à la rue. Ils pourraient reprendre leur caravane mais ils n’ont pas de voitures pour les déplacer…  » explique Annie Masse Secrétaire Sud-Santé-Sociaux.

(…) France 3 Nord Pas-de-Calais

Cambriolages : la razzia des gangs de l’Est

Obtenant visas et changeant d’identité, ces bandes montent en puissance et commettent plus de 30 % des vols. À la manière de criquets s’abattant sur la récolte, un boulimique gang de voleurs de l’Est a écumé cet été à un rythme effréné la Vienne, les Deux-Sèvres, l’Indre-et-Loire ou encore le Loir-et-Cher en jetant en particulier son dévolu sur les campings. Ciblant les touristes étrangers, ces adeptes du cutter ont lacéré avec méthode les toiles de tente et éventré les auvents pour amasser un colossal butin.

Ces stakhanovistes du cambriolage étaient culottés au point de passer à l’action pendant le sommeil des occupants. « Après des attaques sporadiques au début de l’été, le rythme s’est emballé pour atteindre jusqu’à quinze ou vingt vols par jour, rappelle le capitaine Sylvain Soula, de la compagnie de Châtellerault, qui a mené l’enquête. Ces raids nocturnes ont vite viré au cauchemar pour les Hollandais, Anglais et Allemands qui voyagent volontiers avec du matériel high-tech. » Aiguillonné par une déferlante de plaintes, les gendarmes ont mis sur pieds une équipe de lutte anti-cambriolages (Elac) qui, grâce à des « tuyaux » assez précis, a permis de remonter la piste jusqu’à un couple de Tsiganes retranché avec ses trois enfants dans un appartement de Châtellerault. En perquisition, les gendarmes ont mis la main sur un stock hétéroclite où se mêlent des tablettes numériques, une large gamme de smartphones dernier cri, mais aussi des ordinateurs, des appareils photo ou encore des liasses de dollars et de livres sterling. Un butin estimé à des dizaines de milliers d’euros. « Aujourd’hui, notre brigade ressemble un peu à un entrepôt d’Amazon », concède le capitaine Soula.

(…) Le Figaro

Les Roms, invités d’honneur du festival des minorités à Douarnenez

Première minorité ethnique d’Europe avec 10 à 12 millions de personnes, les peuples roms, souvent appelés tsiganes, manouches ou gitans, sont les invités d’honneur de la 36e édition du festival consacré aux minorités qui s’est ouvert ce samedi à Douarnenez (29). En France vivent 350.000 à 500.000 « gens du voyage », de nationalité française à plus de 95%. Les Roms, originaires de Roumanie et de Bulgarie principalement, seraient environ 15.000.

(…)= france 3 Bretagne