Temps de parole FN/BFMTV : algarade entre Jean-Luc Mélenchon et Jean-Jacques Bourdin (RMC) (Màj vidéo : le CSA donne tort à Mélenchon)

Addendum du 23/04/2014 : Le CSA donne tort à Jean-Luc Mélenchon

Selon le CSA, lors de la campagne du 1er tour des municipales, BFM a accordé 10% de temps de parole au FN, loin des 33% du PS et 28% de l’UMP.


Jean-Luc Mélenchon s’en prend vivement à Jean-Jacques Bourdin et BFMTV, épinglés par le CSA. Le journaliste se défend.

Hebergeur d'image

« La parole qu’on a donnée au Front National, c’était une parole critique ! Les reportages qu’on a faits, c’était pour justement critiquer (le FN) ! C’était des enquêtes sur le Front National et son incapacité à trouver des candidats ! » – Jean-Jacques Bourdin



Sida : « Ce sont certaines populations gays et migrantes qui se contaminent »

RMC – 4/04/13

A l’occasion du démarrage du 20e Sidaction, le Pr Jean-François Delfraissy a rappelé chez Jean-Jacques Bourdin les messages de prévention, alors que 7.000 nouveaux cas de sida sont détectés chaque année en France. Bourdin Direct est une émission d’information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l’actualité.

Sopo : « Le racisme antiblanc est une notion forgée par le FN » (RMC) (rediff.)

Publié le 15/07/2011

Dans Carrément Brunet (RMC), Dominique Sopo livre une étrange définition de ce qu’est le racisme antiblanc. Ce qui fait bondir Eric Brunet.

Relire : Tarik Yildiz : «Le racisme anti-blanc : un sujet de société que nous devons affronter»

Sophie de Menthon (Les Grandes Gueules) privée de micro à RMC

La présidente de l’association patronale Ethic et par ailleurs chroniqueuse des «Grandes Gueules» à RMC est sur la sellette après ses déclarations sur Nafissatou Diallo.

Non seulement Sophie de Menthon a tenu des propos injurieux, misogynes et racistes envers Nafissatou Diallo au micro des «Grandes Gueules» de RMC, mais en plus, elle ne les a pas assumé et en a rejeté la faute sur les deux animateurs de l’émission : Alain Marschall et Olivier Truchot. «La condamnation (du CSA) ne s’exerce pas à mes dépens. Elle est bien celle de l’émission et de l’animateur», se défausse Sophie de Menthon, présidente de l’association patronale Ethic. «Je regrette cette phrase, mais en aucun cas cette phrase n’est misogyne, ni raciste, ni insultante». [...]

Le Figaro

Merci à Lilib

Dérapage sur Nafissatou Diallo (màj) Le CSA met en demeure RMC après l’émission « Les grandes gueules »

Addendum 29.01.2013: France 24 -  Rue89

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a mis en demeure mercredi la radio RMC pour les « propos injurieux, misogynes, attentatoires à la dignité de la personne et à connotation raciste » tenus à l’antenne sur Nafissatou Diallo, le 21 janvier lors de l’émission « Les grandes gueules ».

France 24 -  Rue89

————————–

«J’ai dit une beauferie, je suis allé trop loin» Voilà comment Franck Tanguy, chroniqueur de l’émission les Grandes Gueules sur RMC, a tenu à s’excuser après le dérapage de lundi sur Nafissatou Diallo dans l’affaire DSK.

Le sujet enflamme depuis jeudi les réseaux sociaux, après qu’un article publié sur Rue89 par un auditeur outré, a mis en lumière les propos tendancieux tenus à l’antenne. [...]

«C’est un tromblon. Elle n’a rien pour elle. Elle ne sait pas lire, pas écrire, elle est moche comme un cul et elle gagne 1,5 million. C’est extraordinaire cette histoire!»

Ce n’est pas la première fois que la discussion dérape aux Grandes Gueules. RMC avait été mis en demeure par le CSA après des propos tenus sur la communauté asiatique en 2008.

Le Parisien

Marine Le Pen, leader de la droite sur RMC

Ce mercredi matin, un message passe en boucle sur RMC. La radio a lancé sa « consultation » de la journée. La question du jour : qui est le vrai leader de la droite ? La radio propose trois noms : Jean-Louis Borloo (UDI), Jean-François Copé (UMP) et Marine Le Pen (FN). Et en boucle, le journaliste incite à voter par SMS, téléphone ou en allant sur le site de RMC. Il dit :

« Pour le moment, Marine Le Pen est largement en tête avec 42% des voix [au fur et à mesure de la matinée, le chiffre monte, ndlr]. »

Pour faire un peu d’argent et de trafic, la radio a donc décidé de pimenter sa question du jour avec la présence discutable de Marine Le Pen dans les choix possibles du leader de l’opposition.

A droite de Jean-François Copé, il y a pourtant des figures politiques qui émergent au sein de l’UMP : Guillaume Peltier (la Droite forte) ou Thierry Mariani (la Droite populaire).

En chemin, la radio valide la position du FN sur l’échiquier, qui se présente comme une alternative à l’UMP « fracturée » et « implosée » et qui souhaite une réorganisation de la droite autour du Front national.

Marine Le Pen n’arrête pas de le répéter : « Je ne suis pas d’extrême droite. » RMC confirme.

Les lepénistes, validés et décomplexés, prédisent la victoire prochaine de Marine Le Pen sur le forum consacré à la question. (…)

Rue 89

Le CCIF dénonce le « dérapage » islamophobe d’un animateur de RMC

Dans l’émission « Les Grandes Gueules » du 12 novembre, avec Alain Marschall et Olivier Truchot, on a pu entendre des propos troublants, prononcés par l’un des journalistes qui animent ce show sur les ondes de RMC.

En effet, le chroniqueur Franck Tanguy avoue sans équivoque les sentiments de haine que lui évoquent certains musulmans :

« très franchement quand je vois un barbu en djellaba qui traverse au feu rouge, j’ai envie d’accélérer ».

Bien sûr, il attribue ce sentiment de haine passager qui le traverse à « toute cette manipulation » qui cherche à faire « peur », aux petites phrases toxiques comme celles de Valls sur l’ »ennemi de l’intérieur », aux « révélations » de l’affaire Merah… Il ajoute immédiatement, et sûrement sincèrement, que ces pulsions de violence ne lui « ressemblent pas », tandis que son interlocutrice insiste « moi ça me l’a toujours fait, c’est pas nouveau ! » [...]

Ce n’est pas la première fois que des propos choquants sont tenus dans l’émission. Nous invitons nos lecteurs à contacter les Grandes Gueules @GG_RMC : n’hésitez pas à leur faire part de votre indignation concernant le contenu souvent « limite » de leur émission.

CCIF

« On est en train de vivre un génocide par substitution » : Damien (Génération Identitaire) vs JJ-Bourdin

Jean-Jacques Bourdin (RMC) interroge Damien, porte-parole de Génération Identitaire.

« On est les Indiens d’Europe ! »

« Vous voulez le Liban ? Vous voulez le Kosovo ? Vous voulez l’Algérie ? (…) Aujourd’hui il y a deux peuples dans ce pays, et deux peuples ne vivent pas sur une même terre en paix M. Bourdin, ça n’existe pas dans l’histoire de l’humanité »

« … Je déclare la guerre à la génération de Mai 68 qui nous a imposé cette immigration. »

Bourdin : « Mais quelle haine ! »
Damien :
« De la haine ? Non, j’ai de l’amour pour mon pays, pour mon peuple et je ne veux pas qu’il disparaisse. »

Relire notre dossier Génocide par substitution (l’expression est d’Aimé Césaire)