«Respect Mag» mis en minorité

Presse. L’équipe du trimestriel «urbain, social et métissé» a été remerciée, et le titre engagé transformé en robinet d’eau tiède.


Sur la une du nouveau numéro de Respect Mag, le code-barres a été remplacé par une grosse vignette «gratuit», et une humoriste chroniqueuse télé décolletée, Claudia Tagbo, prend une pose youplaboum pour dire que la diversité «ne fait pas partie de [son] vocabulaire». Ambiance bonne humeur, strass et consensus politique. Il est également question d’une enquête sur le féminisme, avec un jeu de mots sur «les dessous du féminisme» (Simone, reviens, et fissa).

(…) Libération

(Merci à poitiers_732)

Le «côté obscur» du Printemps français (Respect Mag)

Article de Respect Mag, le «magazine urbain, social et métissé», sur le «côté obscur» du «Printemps français».

Le mouvement de Frigide Barjot dénonçait le 7 avril dernier, par le biais d’un communiqué, les agissements du «Printemps français» aux Blancs-Manteaux. La dénomination du Printemps français semble alors bien absurde en comparaison du Printemps arabe.

«Ce climat d’intolérance doit cesser, la haine de l’autre, la violence n’ont pas de place dans la démocratie.» Ces mots prononcés par le ministre de l’Intérieur devant l’Assemblée après l’agression ce week-end d’un couple homosexuel à Paris expriment un certain ras-le-bol de la classe politique et d’une partie de la population

Dans la nuit du dimanche 7 au lundi 8 avril, des activistes du « Printemps français » se sont rendus devant l’Espace culturel des Blancs-Manteaux, à Paris, où se tenait un salon d’associations LGBT (lesbiennes, gaies, bi et trans). Cachés par des masques blancs, en référence aux Hommen – initiative là aussi du «Printemps français» - les militants ont collé des affiches sur la devanture de l’Espace culturel avant de poser en photo. Un acte loin d’être radical, au contraire de l’appartenance de sa porte-parole Béatrice BOURGES, assistante parlementaire et candidate UMP à Versailles. [...]

Plus qu’une fracture entre idéologies, une fracture semble également se dessiner au sein même des «antis» mariage pour tous. Des opérations de plus en plus musclées dont la «Manif pour tous» se désengage totalement.

Respect Mag

Livres : «Tu seras partout chez toi » d’Insa Sané

[extrait de Respect Mag du 15 janvier 2013] Acteur, slameur et écrivain, Insa Sané multiplie les casquettes. Dans son dernier roman «Tu seras partout chez toi», il nous livre sa version de l’immigration africaine vers la terre promise française


(…) Peux-tu nous décrire ton Sarcelles ? (…) C’est une ville qui mériterait que la France s’inspire d’elle pour exister (…) Sarcelles a permis à la France d’être le deuxième pays du Hip Hop après les USA. Avec cette culture qui défie les codes, elle a été une vitrine attrayante pour les francophones du monde entier.(…)

Quels sont les éléments de cette ville qui inspirent tes écrits ? Les vergers, les forêts avoisinantes, les cours d’eau. Dans « Tu seras partout chez toi », je reviens à ces fondamentaux (…) Demain se construira à partir de nos rêves. Sarcelles n’a jamais cessé de contester, de se révolter, parce que Sarcelle a toujours su rêver.

Dans « Tu seras partout chez toi », tu évoques l’arrivée d’un jeune Africain en Occident
Tu seras partout chez toi, partout où tu décideras de vivre, partout où tu peux t’épanouir, partout où l’amour se trouve. Qu’importe les frictions, les luttes, les discriminations, les épreuves.

«Ce sont des conneries que de croire que l’Homme est foncièrement différent d’une région à une autre. Qu’un sol appartient à une ethnie plutôt qu’à une autre.»

Ce sont des conneries que de croire que l’Homme est foncièrement différent d’une région à une autre. Qu’un sol appartient à une ethnie plutôt qu’à une autre. Que l’identité est un concept figé dans le temps ou dans l’espace. Si nous sommes si nostalgique de nos soi-disant racines, retournons faire de la peinture à Lascaux entre gens bien de chez nous. (…)

Peux-tu nous décrire comment se vit la diversité à Sarcelles ?
Est-ce que j’appartiens à cette diversité parce que je ne suis pas blanc, que je suis né ailleurs ? Je suis devenu noir le jour où je suis arrivé en France et aujourd’hui je lutte pour redevenir un homme normal (ni blanc, ni de couleur).

C’est bien pour lutter contre ces principes d’un autre temps que j’ai décidé de ne pas renouveler ma carte de séjour, et de vivre désormais comme un sans papier sur le territoire que j’estime être le mien. L’histoire à prouver que la France, quand on l’aime, on la change (…)

Lire l’article intégral

[fautes d'orthographe et de conjugaison d'origine]

Complément photo – merci aux lecteurs




Respect Mag, un magazine «non communautaire ou multicommunautaire, comme on veut»

Le nouveau Respect Mag, «100% Juifs de France», est dans les kiosques. Toujours la même marque de fabrique : ce numéro a l’ambition de créer une vraie dynamique et de décoloniser les imaginaires. Entretien avec son fondateur, Marc Cheb Sun.

Etre une minorité ne signifie pas que l’on doit minimiser ou voir minimisé l’importance de sa contribution à l’ensemble de la société. L’héritage culturel juif est aussi essentiel à notre avenir, et à notre identité collective.

Quels messages voulez-vous faire passer avec ce numéro ?

Nous souhaitons mieux faire connaître l’histoire des Juifs de France… La plupart des gens ont l’impression de la posséder mais, en fait, ils en ont saisi que la partie la plus sombre, elle-même peu connue chez les jeunes, on l’a vu avec les récents sondages sur la rafle du Vel’ d’Hiv. Le but est d’informer sur cette présence, certes minoritaire, mais dont l’apport est majeur.

Il est important d’étudier la nature des stéréotypes sur cette communauté, notamment en comprenant les analyses de leurs évolutions; un travail orchestré par Esther Benbassa et Jean-Christophe Attias. Leurs textes démontrent que les clichés visant la communauté juive bougent selon les époques, les pays, les contextes mais avec cette même cohérence : l’idée d’un peuple à part et puissant. […]

Vu le contexte actuel, vous n’avez pas peur des réactions ?

Les réactions négatives viendront des gens qui n’auront pas lu le numéro, juste vu la couverture à la rigueur […] Le lien entre Juifs et Musulmans est toujours au cœur des discussions mais en réalité, il existe d’autres enjeux que la seule relation au conflit proche-oriental : vivre ensemble, faire ensemble, entreprendre collectivement…

Respect Mag

Nouveau Respect Mag : «100% Juifs de France» après «100% Noirs de France»

Présentation du dernier numéro de Respect Mag : « 100% Juifs de France ». 92 pages d’interviews, enquêtes, portraits, analyses pour aborder le sujet « Juifs de France” de manière totalement décomplexée et assumée. Avec Esther Benbassa, Pascal Boniface, Jean-Christophe Attias, Richard Prasquier, Sophie Ernst, Yvan Attal, Médine, Jonhatan Hayoun, Ofer Bronchtein, Pauline Bebe, Samuel Ghiles-Meilhac, Bariza Khiari, Marc Knobel, Vincent Geisser…

Editorial de Marc Cheb Sun, directeur de la rédaction

Les Juifs de France […], cette composante essentielle de notre histoire commune

Octobre 2011, j’écrivais en édito de notre numéro «100 % Noirs de France» : «Jamais un Respect mag ne fut si compliqué à réaliser […] Octobre 2012, sortie du numéro «100% Juifs de France»… Alors, plus simple à réaliser? Loin de là.

D’autres difficultés se sont manifestées, tout aussi révélatrices de nos carences et de nos peurs. La pesanteur de l’héritage, hanté par la participation française à l’Holocauste, la popularité des clichés autour du «pouvoir juif», ajoutées aux répercussions passionnelles du conflit israélo-palestinien, en font un dossier parmi les plus sensibles, et les plus tabous de la société française.

En étant à l’écoute des différents apports qu’il est si rare de voir réunis dans un même espace, en valorisant les autocritiques et les remises en cause. En comprenant en quoi l’histoire et les parcours des Juifs de France nous en disent long, évidemment sur cette composante essentielle de notre histoire commune, mais, au-delà, sur l’expérience minoritaire en France: «intégration», «diversité» ou «assimilation», visibilité, organisation communautaire, lutte contre les stéréotypes, enjeux du vivre et faire ensemble…


En créant, coûte que coûte, du dialogue, de l’échange, de la réflexion et de l’émotion, ce Respect mag prolonge notre photographie inédite de la France métissée.

Respect Mag (Merci à Zatch)

Appel «France métissée» : Les réponses d’ Eva Joly et de Jean-Luc Mélenchon

À quelques jours de la présidentielle, Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon réagissent aux propositions formulées par Respect Mag et Terra Nova. Quelques-unes de leurs propositions.

L’UMP ou le FN prônent une France mythique des années 1870, 100% blanche, vivant autour du clocher. […]Une action politique très énergique reste à effectuer car beaucoup de Français se représentent une même vision du pays. (Eva Joly)

Eva Joly

-Kippour et l’Aïd-el-Kebir jours fériés : «Reconnaître l’islam et le judaïsme est une question de respect et d’égalité.»

-reconnaissance des langues minoritaires : «Il y a de grandes communautés sur notre territoire, comme les Amazigh. Ce groupe a une langue qui n’est pas reconnue.»

- lutte contre les discriminations : «Il faut créer des programmes éducatifs pour sensibiliser les élèves à ces questions-là dès l’école maternelle.»

-logements sociaux : «Dans mon programme, je décide d’ailleurs d’augmenter le nombre de logements sociaux par ville de 20 à 25% et jusqu’à 30 % en région parisienne. Il ne sera pas toléré qu’on puisse compenser le non respect de cette loi par des amendes.»

Respect Mag

Jean-Luc Mélenchon

-ouverture des emplois des trois fonctions publiques (Etat, hôpital, collectivités territoriales) à l’exception des emplois relevant de fonctions régaliennes (défense, justice, budget).

- création d’un Haut Conseil aux langues et cultures de France avec la représentation des différents groupes linguistiques, y compris les langues issus de l’immigration et de celles sans territoire.

- construction d’une mémoire commune et plurielle, et d’espaces citoyens dédiés, qui fassent toute leur place aux histoires des populations ultramarines et immigrées (esclavage, colonisation…),

- abrogation de toutes les lois sécuritaires et rupture avec la politique du chiffre, le tout répressif et les pratiques discriminatoires à l’égard notamment des habitant-e-s des quartiers populaires, des pauvres, des étrangers sans-papiers…

Respect Mag

Mélenchon veut lutter contre toutes les discriminations, y compris la discrimination politique

Jean-Luc Mélenchon réagit à l’appel au candidat lancé le 24 janvier dernier par Respect Mag et Terra Nova, et s’exprime sur certaines propositions défendues dans cet appel et s’engage sur plusieurs d’entre elles. [...]

Hebergeur d'image

Jean-Luc Mélenchon lançait en janvier «une opération nettoyage» en qualifiant la candidate frontiste de «semi-démente»

Au-delà de l’interview qu’il nous a accordé, Jean-Luc Mélenchon a souhaité réagir à plusieurs de nos propositions :[...]

Proposition 1 : « Pour une loi sur l’équité en matière d’emploi à la française »
Proposition 15 : « Créer un ministère d’État à la Diversité et à l’Égalité »

Au Front de gauche, nous proposons plutôt d’adopter une grande loi pour l’égalité qui permette de lutter efficacement contre toutes les discriminations. Actuellement, en effet, il existe beaucoup de propositions de lois parcellaires et il nous semble nécessaire de toutes les réunir pour faire progresser l’égalité des droits. Tout le champ des discriminations sera pris en compte (école, travail, logement, accès aux biens et aux services, lieux publics,…), qu’elles soient fondées sur l’engagement syndical ou politique, sur les convictions religieuses, l’orientation sexuelle ou l’identité de genre, qu’elles soient sexistes, racistes, qu’elles stigmatisent des jeunes, des immigré-e-s, des gens du voyage, des personnes en situation de handicap, qu’elles touchent à l’âge ou à l’origine sociale.

 Terra Nova

Venez fêter la France métissée avec Terra-Nova et Respect Mag

Terra Nova et Respect Mag organisent [le 2 avril] une soirée événement pour célébrer la « France métissée » et interpeller les candidats à l’élection présidentielle.

La diversité des citoyens, une vraie chance pour notre pays, reste à ce jour un sujet trop oublié de la campagne présidentielle. Venez donc vous joindre aux nombreux artistes et intellectuels présents et participez à cet événement d’envergure nationale.

Pour fêter la diversité, et pour remettre ce sujet au cœur du débat !
Nous accueillerons également des personnalités politiques issues de différentes formations qui souhaitent s’engager sur le thème de la diversité dans cette campagne.

Source

——————————–

Complément :

- Relire : Régis Debray : « Le « dialogue des cultures » faisait rire Lévi-Strauss »

Marianne accuse Respect mag de communautarisme

L’hebdomadaire Marianne dénonce dans sa dernière édition, « la profession de foi communautariste » de Respect mag et son nouveau numéro « 100% Noirs de France » actuellement en kiosque.

« 100% Noirs de France », le nouveau Respect mag, actuellement dans vos kiosques, dérangeMarianne. Selon l’hebdo, nous aurions « troqué notre ‘traditionnel discours prodiversité contre une profession de fois communautariste ». Rien que ça. Respect mag, communautariste ! [...]

Respect Mag

«Nous n’arrivons pas à être multiculturels»

A l’occasion des dix ans de Respect Mag, le fondateur Marc Cheb Sun revient sur les origines du magazine, devenu un «titre phare» des questions sur la diversité en France, dont le but est de «décoloniser nos imaginaires et apprendre à vivre ensemble».

La République devrait se nourrir de tous les apports qui lui sont venus d’autres cultures et civilisations. Plutôt que d’assimiler, il vaudrait mieux échanger.

Y a-t-il eu des moments forts, positifs ou négatifs ?

[…]. Les échecs tiennent au fait qu’on avait un peu trop l’illusion de transformer la société de l’intérieur. C’est un échec cruel ! Ces dix dernières années la France s’est beaucoup crispée, surtout face aux problèmes d’immigration et de religion, notamment face à l’Islam. C’est un échec car c’est bien pire qu’il y a dix ans.

Finalement depuis ces dix dernières années, la France multiculturelle, un rêve ou une réalité ?

La réponse la plus terrible : il n’y a toujours pas de réponse ! Nous pouvons dire que c’est une réalité en soi, grâce à l’Histoire de France qui est multiculturelle. Donc oui, elle l’est de part ses origines. Mais d’un autre sens, elle ne l’est pas car il y a un problème d’accès à certaines forces de représentation. On en fait une question tellement importante, que nous n’arrivons pas à être multiculturels. […]

Saphirnews

L’UMP attaque Aubry pour sa signature d’une pétition soutenue par Ramadan, elle retire son nom

L’UMP a attaqué vivement jeudi Martine Aubry pour avoir signé une pétition, soutenue par Tariq Ramadan, contre le débat sur laïcité, en accusant le PS d’avoir « perdu son âme », la première secrétaire du PS annonçant dans la soirée qu’elle retirait sa signature.

L’ex Premier ministre Laurent Fabius, également signataire de cet appel, a également retiré sa signature.

« Nous considérons n’avoir rien de commun avec M. Ramadan. Laurent Fabius s’est également retiré de la liste des signataires. Nous l’avons fait savoir à Laurent Joffrin au Nouvel Obs », a-t-on indiqué à l’AFP, dans l’entourage de Mme Aubry.

Cette pétition lancée par la publication Respect Mag, qui milite pour la promotion de la diversité, et publiée jeudi dans Le Nouvel Observateur, demande au gouvernement de « renoncer au débat » sur la laïcité, qualifié de « débat-procès de l’islam ». Ce débat organisé par l’UMP est prévu le 5 avril à Paris.

Le Nouvel Obs

Le Talk Orange – Le Figaro – 24/03/11

Image de prévisualisation YouTube

 

Bouchera Azzouz : «On racialise les problèmes»

Signataire de l’appel «L’islam bafoué par les terroristes», Bouchera Azouz, présidente de l’association République allant droit, un collectif «engagé contre les inégalités sociales», estime que c’est souvent «la détresse sociale qui pousse les gens dans des positions extrémistes». Elle est également membre du mouvement République solidaire de Dominique de Villepin.

Sur place, les Tunisiens réclament la liberté, ils se battent pour l’indépendance. C’est la même chose pour nous, musulmans de France et petits-enfants d’immigrés. En temps de crise, nous sommes dans un combat permanent pour régler des difficultés d’ordre social.

Parce qu’on assimile les problèmes de l’intégrisme à l’islam de la même manière qu’on fait de l’islam un élément d’oppression des femmes. Or, dans les deux cas, on ethnicise et on racialise des problèmes qui résultent avant tout d’une détresse sociale. Nous, personnes issues de l’immigration, nous ne devrions pas avoir à faire la démonstration de notre républicanisme.

Mais les violences commises contre les chrétiens en Égypte et la période politique actuelle exigent que nous rappelions que l’islam de France existe, qu’il est républicain. La terreur n’a pas sa place au sein de cette religion. La plupart des musulmans ne se reconnaissent pas là-dedans. Mais tout un fantasme est construit autour du fondamentalisme. C’est ce qui se produit en Tunisie. La peur éprouvée en France vis-à-vis du risque islamiste est disproportionnée par rapport à ce qui se passe dans la réalité ! […]

Suite sur Respect Mag