Des centaines de recrues à risques exclues de l’armée suisse

Depuis l’été 2011, toutes les recrues sont soumises à un examen de sécurité. L’an dernier, sur 38’407 conscrits, 626 ont été reconnus à risques et ont été exclus avant le début de l’école de recrue.

Cet examen des risques se penche notamment sur les dossiers pénaux et les dossiers relatifs à l’exécution des peines. Il est ressorti de l’analyse qu’environ 10% des conscrits ont un casier judiciaire, a indiqué le porte-parole de l’armée Daniel Reist lundi, confirmant une information du « Tages-Anzeiger » et du « Bund ». [...]

L’examen de sécurité vise à garantir que les personnes qui représentent un danger pour la sécurité publique ne reçoivent pas de formation militaire ni d’arme d’ordonnance. [...]

Romandie

Merci à MadeInCH