Nouvelle tournée de sécurisation du métro par Génération Identitaire Lyon

Une quinzaine de militants de Génération Identitaire ont tenté de mener une campagne dans le métro lyonnais hier soir, lundi 14 avril. Leur but: dénoncer « l’insécurité dans les transports en commun ». Mais ils ont rapidement été stoppés par la police.

Hier soir, ils étaient de nouveau une quinzaine dans le métro lyonnais avec des gilets jaunes, comme d’habitude. Mais cette tournée de sécurisation s’est retrouvée à son tour encadrée par un important dispositif policier et des agents de Keolis mobilisés pour l’occasion: une quarantaine d’agents de police avec pour certains casques et boucliers anti-émeutes.

« à la prochaine agression, on le refera. »

A l’issue d’un contrôle d’identité sans heurt, tous sont raccompagnés jusqu’à Perrache sous escorte policière.
« Lors de notre première tournée, on a passé 2 heures sans voir un agent » souligne Damien Rieu. Cette fois-ci, l’information avait circulé, d’où l’important dispositif de sécurité dans le métro lyonnais. Ce qui n’empêche pas Damien Rieu d’envisager une nouvelle opération. « On va peut-être attendre un peu, mais à la prochaine agression, on le refera. »
Si certains assimilent ça à des milices, d’autres n’y voient aucun empêchement, regrettant seulement que cela vienne d’un mouvement d’extrême-droite !

LyonCapitale & Media Press

Lyon: Dégradations sur la permanence du FN et sur La Traboule, deux militants du collectif vigilance 69 en GAV

:: Communiqué de Rebeyne! – Génération Identitaire Lyon du 12/03/14 ::

::  2 militants du Collectif Vigilance 69 en Garde à vue pour dégradations et menaces de morts ::

Dans la nuit du 11 au 12 Mars, deux militants d’extrême gauche ont taggué et dégradé la maison de l’identité La Traboule, la permanence du Front National et la fontaine Saint Jean.

Des menaces morts comme « le bleu marine on l’exterminera à la chevrotine » ou encore « mort aux fafs » et « ACAB » ont notamment été inscrites.
Ces actes anti-démocratiques entretiennent un climat de haine contre tous les patriotes. Ils se produisent de manière régulière depuis des années dans un silence judiciaire et médiatique  très révélateur (tentatives de cambriolage, agression de militants, tags, dégradation, insultes, menaces de morts…)
Interpellés par les services de police, les deux auteurs actuellement en garde à vue au commissariat du deuxieme arrondissement sont en fait des militants du « Collectif Vigilance 69 contre l’extrême droite ».
Trois plaintes ont été déposées.
__________________________________________

Permanence FN de Lyon Bleu Marine

La Traboule, maison de l’identité de Génération Identitaire Lyon

La fontaine devant la Cathédrale Saint Jean a également été vandalisée.

Plus de photos sur le Facebook Rebeyne.

 

Lyon : Manif de l’extrême gauche et du PS contre la Traboule : trafic de drogue, cagoules, chiens et manches de pioche (MàJ)

Addendum 21H : Deux individus visiblement très proches du Collectif Vigilance 69 contre l’extrême droite, Sébastien R. et son fils Florian, qui tiennent le bar militant « Le Puzzle » dans le quartier populaire de la Croix-Rousse, ont été arrêtés et condamnés pour trafic de drogue (cannabis et cocaïne).

Au total, 20 clients résidant pour la plupart à la Croix-Rousse ont été entendus, deux comparaîtront devant une Maison de justice et du droit. Sébastien R. a été condamné à trois ans de prison, dont un an avec sursis et a été incarcéré à l’issue de l’audience. Son fils, Florian a écopé de 18 mois, dont 12 mois avec sursis.

Le Collectif leur apporte d’ailleurs aujourd’hui son soutien : « Nous vous invitons à soutenir nos deux amis Sébastien R. et son fils Florian en envoyant vos dons aux collectif vigilance. »

Inquiétant : outre la quasi totalité des partis politiques de gauche, des associations d’enseignants comme CGT Educ’Action et Sud Education appartiennent à ce collectif.

Des professeurs de gauche appellent donc à soutenir financièrement des trafiquants de drogue condamnés par la Justice à des peines de prison ferme.

CV69 (capture d’écran) et Le Progrès

Un manifestant cet après-midi à Lyon. Collectif de Vigilance 69

Addendum vidéo France 3 :

Battes de base-ball « bon enfant »…

Face à une dizaine de CRS, au milieu entre les deux camps, quelques jeunes antifas, en nombre marginal, ont emporté des battes de base-ball. Mais le cortège repart, bon enfant, jusqu’aux Terreaux. Les chants reprennent : C’est pas les sans-papiers. C’est pas les immigrés. C’est les identitaires qu’il faut virer ! » Lyon Capitale

Addendum 20H : La manifestation vue et commentée par le Collectif de Vigilance 69 contre l’extrême droite… Autodérision ou aveuglement ?


Lire la suite

Génération identitaire lance des tournées pour aider des SDF « Français de souche » (+Reportage BFM)

Addendum du 8/02/13


L’aide ciblée aux sans-abris français de souche… par BFMTV

« Aujourd’hui, on a une ministre du Logement (Cécile Duflot) qui soutient les régularisations massives des sans-papiers, qui soutient l’immigration massive et qui soutient les clandestins… et qui en même temps va nous faire croire qu’avec toutes ces entrées sur le territoire français, elle va résoudre le problème du logement. Nous, on est là pour critiquer ce discours-là. »

Lire la suite

Dégradations, appel au meurtre et tentative de cambriolage contre La Traboule

Pour la quatrième fois en moins d’un mois, la maison de l’identité lyonnaise La Traboule a été prise pour cible. Un nouveau palier a été franchi cette fois-ci puisqu’un ou des individus (signant leurs méfaits par un tag « mort aux fafs – antifas ») ont tenté de pénétrer cette nuit, à l’intérieur de notre local en perçant le cylindre de notre serrure. Dans quel but ? Voler, saccager, piller, incendier ? Tentative d’intimidation ou démonstration de haine?

Photos et suite sur Rebeyne – La Traboule

Solidarité Française : des nouvelles de Damien Rieu

Chers amis,

Militants, citoyens, avocats, chefs d’entreprise… vous avez tous montré une solidarité sans faille en me proposant votre aide ou vos encouragements. Je viens aujourd’hui vous remercier et vous donner de mes nouvelles.

Après avoir appris mon licenciement il y a quelques semaines, j’apprends maintenant que mon école à son tour a décidé de m’exclure. 

Le conseil de discipline auquel j’ai été convoqué s’était pourtant bien passé, mes explications quant à ma récente médiatisation avaient convaincu le jury, en tous cas je le croyais. Mais j’ai refusé de donné ma « couleur » politique , je ne voyais pas en quoi cela devait influencer leur jugement. (Ils n’ont pas dû avoir à chercher bien longtemps pour la trouver…). Si cela est possible je reprendrai sans doute l’an prochain mes études.

L’essentiel, c’est que j’ai pu grâce à vous tous et à l’esprit de communauté dont vous avez fait preuve, réussir à trouver une solution pour rebondir rapidement.

Je vais donc travailler dans mon domaine, celui de la communication, pour une agence et pour la cause, avec un contrat qui devrait durer jusqu’à cet été. Je ne pouvais espérer mieux. Mes « parrains » ont tenu à rester discrets, mais ils m’autorisent à continuer mon travail de porte-parole. Qu’ils en soient remerciés ici. En parallèle, je viens de me lancer en auto-entrepreneur dans la communication avec déjà deux clients importants. Un autre projet plus ambitieux est également à l’étude. Autonome financièrement, plus rien ne m’empêchera alors de militer.

Vous le savez peut-être, un camarade niçois, Grégoire, a également été renvoyé de son travail il y a quinze jours. A cause de son engagement auprès de Nissa Rebela et suite à son passage télévisé dans le document de « Complément d’Enquête »… Pas de pitié pour lui non plus. Mais je ne doute pas un instant que vous saurez l’aider si besoin, tout comme vous l’avez fait pour moi.

De leur côté, les 4 de Poitiers ont vu leur contrôle judiciaire allégé. Ils peuvent désormais sortir de leur département, mais il leur est toujours interdit de militer. Curieux pays que cette France d’aujourd’hui.

Enfin, je vous le redis, je ne regrette rien, bien au contraire. Votre solidarité m’a apporté bien plus que ce qu’ils ont pu me faire subir en me renvoyant de mon travail et de mon école.

Vous avez tous montré qu’il existait bien une communauté de français de souche en construction. Soyez-en fiers. Mais attention, je compte sur vous pour que ce ne soit qu’un début !

En avant !

 

Lire la suite

Des tags « pro-Islam » sur la façade de l’église de Chassieu (+Maj)

07/10/12

____________
25/09/12

Deux inscriptions à l’orange fluo ont été inscrites, dans la nuit de vendredi à samedi, sur la façade de l’église de Chassieu : « M. Merah » sur la gauche du parvis, « L’Islam monte en puissance » sur la droite de la porte.

Des inscriptions recouvertes très rapidement à la peinture blanche par les services techniques de la ville, « pour ne pas perturber les mariages de l’après-midi », précise Yves Imbert, conseiller communautaire. La première adjointe Florence Cecchellero a, de son côté, porté plainte auprès du commissariat de Bron-Chassieu. Pour l’instant, le commissaire Bouquin indique « n’avoir aucun élément sur ces faits, que nous avons constaté samedi matin. » Un message avertissant de ces tags avait été envoyé par mail lundi à la presse par le groupe identitaire Rebeyne.

Le Progrès

____________
24/09/12

Dans la nuit de vendredi 21 au samedi 22 septembre l’Eglise de la ville de Chassieu a été taguée. En orange, le où les auteurs ont inscrit : « L’islam monte en puissance » ainsi que le nom du terroriste et nouvelle idole des banlieues « M.MERAH ».

La mairie socialiste s’est empressée de repeindre ces messages explicites inscrits sur le lieu sacré. Un nettoyage grotesque de peinture blanche sur une église grise fait dans l’urgence, mais qui ne cache pas la gêne des autorités municipales.

C’est grâce à la vigilance des sympathisants identitaires de Chassieu que nous pouvons avoir ces images avant que la mairie en efface les traces. Une mairie qui aurait pu avertir les médias locaux mais qui a décidé d’étouffer l’affaire pour continuer de faire croire aux Chasselands que le vivre-ensemble fonctionne, alors que cette ville est ethno-culturellement coupée en deux.

Rebeyne ! attend avec une grande impatience la réaction des associations dites « anti-racistes », des représentants de l’Etat et des médias. Ces derniers sont pourtant d’habitude bien plus réactifs et bruyants lorsqu’il s’agit de profanations sur des lieux de cultes musulmans… qui sont rarissimes comparées au nombre de profanations anti-chrétiennes constatées chaque années.

Rebeyne!

Les identitaires de Rebeyne prêts à en découdre avec les musulmans à Lyon

Rebeyne réagit à la préparation d’une manifestation de musulmans à Lyon samedi. Cette dernière a été annulée sur Facebook mais des protestations contre le film anti-islam pourraient avoir lieu. Il n’en fallait pas plus pour que les identitaires lancent un appel au rassemblement milicien :

« dans le cas où des manifestations d’islamo-racailles auraient bien lieu ce samedi, nous n’hésiterons pas à descendre à nouveau dans la rue. Nous invitons en attendant, les Lyonnais à rester vigilants et à se tenir informés de la situation. (…) Si les jeunes identitaires lyonnais n’entendent en aucune manière défendre un film grotesque ou voler au secours des Américains, ils seront en revanche toujours aux côtés des commerçants et habitants de Lyon, qui attendent la journée de samedi avec une grande inquiétude. »

Lyon Mag

Rediff : mobilisation anti-casseurs en octobre 2010

“Votre rêve est africain, le nôtre est européen”

Une centaine de militants identitaires et de jeunes des Monts du Lyonnais se sont rendus en fin d’après-midi au festival antiraciste “Meltin-Potage”. Derrière une banderole ”Votre rêve est africain, le nôtre est européen”, ils entendaient dénoncer le dangereux discours propagé par les organisateurs de cet évènement politique et les subventions scandaleuses qui lui sont accordées chaque année.
(…) Organisé par des militants du NPA et une poignée de bobos lyonnais, le festival “Meltin-Potage”, tente de lutter depuis neuf ans (en vain :!) contre la résistance identitaire qui anime les différents villages des Monts du Lyonnais.

Des villages où la jeunesse refuse la dictature de la racaille et le discours des derniers illuminés qui prétendent encore que l’immigration est une chance…(…)

Lyonlemelhor.org